Afrique du Sud (et Swaziland)

Bienvenida

Vous trouverez ici un ensemble de carnets de voyages et récits de nos aventures de vacances !!

Vous y trouverez peut être quelques renseignements qui pourront vous aider dans l'organisation des vôtres !

 Itinéraire





































Día 1 : Johannesburgo - Aeropuerto de Johannesburgo
J2 : Apartheid de Johannesburgo Johannesburgo - Soweto - - Museo
J3 : Johannesburgo - Sabie - Graskop
J4 : Graskop - cañón del río Blyde - Sabie - Graskop
J5 : Graskop - descanso del peregrino - Kruger National Park, campamento Letaba resto
J6 : Parque Nacional Kruger, Letaba resto campamento - Parque Nacional de Kruger, resto de Pretoriuskop Camp
J7 : Parque Nacional Kruger, resto de Pretoriuskop Camp - reserva natural de Malolotja - Ezulwini
J8 : Ezulwini - Santuario de vida Silvestre Mlilwane - Santa Lucía
J9 : Santa Lucia - Parque del humedal de iSimangaliso - Santa Lucía
J10 : Santa Lucía - Hluhluwe iMfolozi Park - Ladysmith
J11 : Ladysmith - Royal Natal National Park - Clarens
J12 : Clarens - Golden Gates Highlands National Park - Catedral de pico - Bergview
J13 : Bergview - Royal Natal National Park - Bergview
J14 : Bergview - Howick - Durban
J15 : Durban - vuelo interno - Cape Town - Bo Kaap - V & A Waterfront - Robben Island - Cape Town
J16 : ciudad del cabo - montaña de la mesa - Kirstenbosch National Garden - Signal Hill - Cape Town
J17 : ciudad del cabo - Gansbaai - Somerset West - ciudad del cabo
18 : ciudad del cabo - cabo de buena esperanza - cantos rodados - Druiker Island - Cape Town
J19 : ciudad del cabo - cabeza de Hermanus - Stellenbosch - León - Cape Town
J20 : ciudad del cabo - ciudad del cabo Aeropuerto

Distancia: 4273 kms (3318 km con una búsqueda del Corolla de Toyota) y 955 kilómetros con un Hyundai I10


Notre voyage en video 

%VIDEOSOUTHAFRICA%

A savoir...

Le budget

  Lire la suite

Internet

  Lire la suite

Les conditions de route

  Lire la suite

Les hot pools

  Lire la suite
  • Les vaccins

Bien penser à être à jour des vaccinations universelles (Diphtérie, tétanos, polio, coqueluche et hépatite B).

Prévoir aussi de se vacciner contre l'hépatite A et la typhoïde (Le Tyavax regroupe les deux en un vaccin) et également contre la rage, l'Afrique du Sud regorgeant d'animaux.
Par voie de conséquence, prévoyez aussi le budget vaccin dans le budget total, car ce n'est pas donné !

Si jamais vous faites un séjour ou une escale dans un pays infesté, le vaccin contre la fièvre jaune s'averera obligatoire pour l'entrée en Afrique du Sud.

Soweto

 Visite Soweto en vélo
430R/adulte

Première journée en Afrique du Sud après notre arrivée à Johannesburg avec la visite de Soweto grâce à Lebo's Backpackers.

Nous avions réservé notre sortie de 2 heures à vélo dans Soweto à l'avance via internet.
Ayant un peu d'appréhension à venir dans un township avec notre voiture de location, nous avons demandés à ce que Lebo's Backpackers nous envoie un chauffeur.

Chico est ainsi venu nous chercher et nous a ainsi parlé du soulevement de Soweto, des choses à voir, des quartiers à éviter et de sa vie. En effet, il nous explique qu'il a fait plusieurs séjours en prison, pas pour des crimes mais parce que plus jeune il avait participé aux émeutes et luttait contre la répression de la police.

On choisit alors nos vélos au backparckers et on débute la visite avec un deuxième Chico, Chico-guide !
Il nous explique alors tous les évènements qui se sont produits à Soweto à partir du 16 Juin 1976, date à laquelle les élèves noirs de l'enseignement public secondaire ont débutés les émeutes pour lutter contre l'introduction de l'Afrikaans dans les écoles.

Cette journée fut marquée par l'intervention musclée de la Police qui causa au moins 23 morts dont le jeune Hector Piertson, âgé de 13 ans, tué par balle et qui devint le symbole du soulevement. S'en suivi alors des soulèvements successifs dans d'autres townships et un long combat entre la population et la répression policière causant ainsi une instabilité du pays tout entier.

On découvre alors les dédales du township, les Orlando's towers, le mémorial Hector Piertson et la fameuse rue Vilakazi, seule rue du monde où vécurent deux prix Nobel de la Paix, à savoir Nelson Mandela et Desmond Tutu (D'ailleurs ce dernier y séjourne encore lorsqu'il vient à Johannesburg).

Le petit tour en vélo est vraiment une chose à faire à Soweto car il permet une immersion totale dans tous ces tragiques événements d'il n'y a pas si longtemps que cela est narré par des habitants de Soweto ayant eux-mêmes vécus et participés au soulevement.

A retour à l'auberge de jeunesse, on nous fait découvrir des tenues typiques des princesses et princes Africains, de la bière locale et une initiation au djembé.
Le tour comprend aussi le repas du midi, typiquement africain.

Après notre super bon déjeuner, on retrouve Chico-Chauffeur pour nous ramener à notre Hôtel et nous demande si maintenant que l'on avait visité Soweto, nous nous serions sentis de venir seuls. On lui répond alors qu'on pense qu'il est préférable pour nous d'être venu avec lui, ce à quoi il nous répond, "Oui, c'est encore un peu trop tôt pour venir visiter seul le township, vous vous seriez sûrement faits dévalisés".

Sur la route du retour, on se fait arrêter par la Police et Chico n'étant pas un chauffeur de taxi officiel, leur explique que nous sommes des amis à qui il a fait visiter Soweto. Avec un petit billet et des chewing-gums, nous voici à nouveau sur la route. Chico nous dit alors qu'il y a encore pas mal de policiers corrompus en Afrique du Sud et que c'est monnaie courante de devoir donner des bonbons au autre pour ne pas trop se faire embêter.

Je vous conseille grandement de faire une visite de ce type à Soweto car c'est vraiment un haut lieu culturel et riche en émotions.

Soweto

 Visite Soweto en vélo
430R/adulte

Première journée en Afrique du Sud après notre arrivée à Johannesburg avec la visite de Soweto grâce à Lebo's Backpackers.

Nous avions réservé notre sortie de 2 heures à vélo dans Soweto à l'avance via internet.
Ayant un peu d'appréhension à venir dans un township avec notre voiture de location, nous avons demandés à ce que Lebo's Backpackers nous envoie un chauffeur.

Chico est ainsi venu nous chercher et nous a ainsi parlé du soulevement de Soweto, des choses à voir, des quartiers à éviter et de sa vie. En effet, il nous explique qu'il a fait plusieurs séjours en prison, pas pour des crimes mais parce que plus jeune il avait participé aux émeutes et luttait contre la répression de la police.

On choisit alors nos vélos au backparckers et on débute la visite avec un deuxième Chico, Chico-guide !
Il nous explique alors tous les évènements qui se sont produits à Soweto à partir du 16 Juin 1976, date à laquelle les élèves noirs de l'enseignement public secondaire ont débutés les émeutes pour lutter contre l'introduction de l'Afrikaans dans les écoles.

Cette journée fut marquée par l'intervention musclée de la Police qui causa au moins 23 morts dont le jeune Hector Piertson, âgé de 13 ans, tué par balle et qui devint le symbole du soulevement. S'en suivi alors des soulèvements successifs dans d'autres townships et un long combat entre la population et la répression policière causant ainsi une instabilité du pays tout entier.

On découvre alors les dédales du township, les Orlando's towers, le mémorial Hector Piertson et la fameuse rue Vilakazi, seule rue du monde où vécurent deux prix Nobel de la Paix, à savoir Nelson Mandela et Desmond Tutu (D'ailleurs ce dernier y séjourne encore lorsqu'il vient à Johannesburg).

Le petit tour en vélo est vraiment une chose à faire à Soweto car il permet une immersion totale dans tous ces tragiques événements d'il n'y a pas si longtemps que cela est narré par des habitants de Soweto ayant eux-mêmes vécus et participés au soulevement.

A retour à l'auberge de jeunesse, on nous fait découvrir des tenues typiques des princesses et princes Africains, de la bière locale et une initiation au djembé.
Le tour comprend aussi le repas du midi, typiquement africain.

Après notre super bon déjeuner, on retrouve Chico-Chauffeur pour nous ramener à notre Hôtel et nous demande si maintenant que l'on avait visité Soweto, nous nous serions sentis de venir seuls. On lui répond alors qu'on pense qu'il est préférable pour nous d'être venu avec lui, ce à quoi il nous répond, "Oui, c'est encore un peu trop tôt pour venir visiter seul le township, vous vous seriez sûrement faits dévalisés".

Sur la route du retour, on se fait arrêter par la Police et Chico n'étant pas un chauffeur de taxi officiel, leur explique que nous sommes des amis à qui il a fait visiter Soweto. Avec un petit billet et des chewing-gums, nous voici à nouveau sur la route. Chico nous dit alors qu'il y a encore pas mal de policiers corrompus en Afrique du Sud et que c'est monnaie courante de devoir donner des bonbons au autre pour ne pas trop se faire embêter.

Je vous conseille grandement de faire une visite de ce type à Soweto car c'est vraiment un haut lieu culturel et riche en émotions.

 Visite Soweto en vélo
430R/adulte

Première journée en Afrique du Sud après notre arrivée à Johannesburg avec la visite de Soweto grâce à Lebo's Backpackers.

Nous avions réservé notre sortie de 2 heures à vélo dans Soweto à l'avance via internet.
Ayant un peu d'appréhension à venir dans un township avec notre voiture de location, nous avons demandés à ce que Lebo's Backpackers nous envoie un chauffeur.

Chico est ainsi venu nous chercher et nous a ainsi parlé du soulevement de Soweto, des choses à voir, des quartiers à éviter et de sa vie. En effet, il nous explique qu'il a fait plusieurs séjours en prison, pas pour des crimes mais parce que plus jeune il avait participé aux émeutes et luttait contre la répression de la police.

On choisit alors nos vélos au backparckers et on débute la visite avec un deuxième Chico, Chico-guide !
Il nous explique alors tous les évènements qui se sont produits à Soweto à partir du 16 Juin 1976, date à laquelle les élèves noirs de l'enseignement public secondaire ont débutés les émeutes pour lutter contre l'introduction de l'Afrikaans dans les écoles.

Cette journée fut marquée par l'intervention musclée de la Police qui causa au moins 23 morts dont le jeune Hector Piertson, âgé de 13 ans, tué par balle et qui devint le symbole du soulevement. S'en suivi alors des soulèvements successifs dans d'autres townships et un long combat entre la population et la répression policière causant ainsi une instabilité du pays tout entier.

On découvre alors les dédales du township, les Orlando's towers, le mémorial Hector Piertson et la fameuse rue Vilakazi, seule rue du monde où vécurent deux prix Nobel de la Paix, à savoir Nelson Mandela et Desmond Tutu (D'ailleurs ce dernier y séjourne encore lorsqu'il vient à Johannesburg).

Le petit tour en vélo est vraiment une chose à faire à Soweto car il permet une immersion totale dans tous ces tragiques événements d'il n'y a pas si longtemps que cela est narré par des habitants de Soweto ayant eux-mêmes vécus et participés au soulevement.

A retour à l'auberge de jeunesse, on nous fait découvrir des tenues typiques des princesses et princes Africains, de la bière locale et une initiation au djembé.
Le tour comprend aussi le repas du midi, typiquement africain.

Après notre super bon déjeuner, on retrouve Chico-Chauffeur pour nous ramener à notre Hôtel et nous demande si maintenant que l'on avait visité Soweto, nous nous serions sentis de venir seuls. On lui répond alors qu'on pense qu'il est préférable pour nous d'être venu avec lui, ce à quoi il nous répond, "Oui, c'est encore un peu trop tôt pour venir visiter seul le township, vous vous seriez sûrement faits dévalisés".

Sur la route du retour, on se fait arrêter par la Police et Chico n'étant pas un chauffeur de taxi officiel, leur explique que nous sommes des amis à qui il a fait visiter Soweto. Avec un petit billet et des chewing-gums, nous voici à nouveau sur la route. Chico nous dit alors qu'il y a encore pas mal de policiers corrompus en Afrique du Sud et que c'est monnaie courante de devoir donner des bonbons au autre pour ne pas trop se faire embêter.

Je vous conseille grandement de faire une visite de ce type à Soweto car c'est vraiment un haut lieu culturel et riche en émotions.

 Visite Soweto en vélo
430R/adulte

Première journée en Afrique du Sud après notre arrivée à Johannesburg avec la visite de Soweto grâce à Lebo's Backpackers.

Nous avions réservé notre sortie de 2 heures à vélo dans Soweto à l'avance via internet.
Ayant un peu d'appréhension à venir dans un township avec notre voiture de location, nous avons demandés à ce que Lebo's Backpackers nous envoie un chauffeur.

Chico est ainsi venu nous chercher et nous a ainsi parlé du soulevement de Soweto, des choses à voir, des quartiers à éviter et de sa vie. En effet, il nous explique qu'il a fait plusieurs séjours en prison, pas pour des crimes mais parce que plus jeune il avait participé aux émeutes et luttait contre la répression de la police.

On choisit alors nos vélos au backparckers et on débute la visite avec un deuxième Chico, Chico-guide !
Il nous explique alors tous les évènements qui se sont produits à Soweto à partir du 16 Juin 1976, date à laquelle les élèves noirs de l'enseignement public secondaire ont débutés les émeutes pour lutter contre l'introduction de l'Afrikaans dans les écoles.

Cette journée fut marquée par l'intervention musclée de la Police qui causa au moins 23 morts dont le jeune Hector Piertson, âgé de 13 ans, tué par balle et qui devint le symbole du soulevement. S'en suivi alors des soulèvements successifs dans d'autres townships et un long combat entre la population et la répression policière causant ainsi une instabilité du pays tout entier.

On découvre alors les dédales du township, les Orlando's towers, le mémorial Hector Piertson et la fameuse rue Vilakazi, seule rue du monde où vécurent deux prix Nobel de la Paix, à savoir Nelson Mandela et Desmond Tutu (D'ailleurs ce dernier y séjourne encore lorsqu'il vient à Johannesburg).

Le petit tour en vélo est vraiment une chose à faire à Soweto car il permet une immersion totale dans tous ces tragiques événements d'il n'y a pas si longtemps que cela est narré par des habitants de Soweto ayant eux-mêmes vécus et participés au soulevement.

A retour à l'auberge de jeunesse, on nous fait découvrir des tenues typiques des princesses et princes Africains, de la bière locale et une initiation au djembé.
Le tour comprend aussi le repas du midi, typiquement africain.

Après notre super bon déjeuner, on retrouve Chico-Chauffeur pour nous ramener à notre Hôtel et nous demande si maintenant que l'on avait visité Soweto, nous nous serions sentis de venir seuls. On lui répond alors qu'on pense qu'il est préférable pour nous d'être venu avec lui, ce à quoi il nous répond, "Oui, c'est encore un peu trop tôt pour venir visiter seul le township, vous vous seriez sûrement faits dévalisés".

Sur la route du retour, on se fait arrêter par la Police et Chico n'étant pas un chauffeur de taxi officiel, leur explique que nous sommes des amis à qui il a fait visiter Soweto. Avec un petit billet et des chewing-gums, nous voici à nouveau sur la route. Chico nous dit alors qu'il y a encore pas mal de policiers corrompus en Afrique du Sud et que c'est monnaie courante de devoir donner des bonbons au autre pour ne pas trop se faire embêter.

Je vous conseille grandement de faire une visite de ce type à Soweto car c'est vraiment un haut lieu culturel et riche en émotions.

 Visite Soweto en vélo
430R/adulte

Première journée en Afrique du Sud après notre arrivée à Johannesburg avec la visite de Soweto grâce à Lebo's Backpackers.

Nous avions réservé notre sortie de 2 heures à vélo dans Soweto à l'avance via internet.
Ayant un peu d'appréhension à venir dans un township avec notre voiture de location, nous avons demandés à ce que Lebo's Backpackers nous envoie un chauffeur.

Chico est ainsi venu nous chercher et nous a ainsi parlé du soulevement de Soweto, des choses à voir, des quartiers à éviter et de sa vie. En effet, il nous explique qu'il a fait plusieurs séjours en prison, pas pour des crimes mais parce que plus jeune il avait participé aux émeutes et luttait contre la répression de la police.

On choisit alors nos vélos au backparckers et on débute la visite avec un deuxième Chico, Chico-guide !
Il nous explique alors tous les évènements qui se sont produits à Soweto à partir du 16 Juin 1976, date à laquelle les élèves noirs de l'enseignement public secondaire ont débutés les émeutes pour lutter contre l'introduction de l'Afrikaans dans les écoles.

Cette journée fut marquée par l'intervention musclée de la Police qui causa au moins 23 morts dont le jeune Hector Piertson, âgé de 13 ans, tué par balle et qui devint le symbole du soulevement. S'en suivi alors des soulèvements successifs dans d'autres townships et un long combat entre la population et la répression policière causant ainsi une instabilité du pays tout entier.

On découvre alors les dédales du township, les Orlando's towers, le mémorial Hector Piertson et la fameuse rue Vilakazi, seule rue du monde où vécurent deux prix Nobel de la Paix, à savoir Nelson Mandela et Desmond Tutu (D'ailleurs ce dernier y séjourne encore lorsqu'il vient à Johannesburg).

Le petit tour en vélo est vraiment une chose à faire à Soweto car il permet une immersion totale dans tous ces tragiques événements d'il n'y a pas si longtemps que cela est narré par des habitants de Soweto ayant eux-mêmes vécus et participés au soulevement.

A retour à l'auberge de jeunesse, on nous fait découvrir des tenues typiques des princesses et princes Africains, de la bière locale et une initiation au djembé.
Le tour comprend aussi le repas du midi, typiquement africain.

Après notre super bon déjeuner, on retrouve Chico-Chauffeur pour nous ramener à notre Hôtel et nous demande si maintenant que l'on avait visité Soweto, nous nous serions sentis de venir seuls. On lui répond alors qu'on pense qu'il est préférable pour nous d'être venu avec lui, ce à quoi il nous répond, "Oui, c'est encore un peu trop tôt pour venir visiter seul le township, vous vous seriez sûrement faits dévalisés".

Sur la route du retour, on se fait arrêter par la Police et Chico n'étant pas un chauffeur de taxi officiel, leur explique que nous sommes des amis à qui il a fait visiter Soweto. Avec un petit billet et des chewing-gums, nous voici à nouveau sur la route. Chico nous dit alors qu'il y a encore pas mal de policiers corrompus en Afrique du Sud et que c'est monnaie courante de devoir donner des bonbons au autre pour ne pas trop se faire embêter.

Je vous conseille grandement de faire une visite de ce type à Soweto car c'est vraiment un haut lieu culturel et riche en émotions.

 Visite Soweto en vélo
430R/adulte

Première journée en Afrique du Sud après notre arrivée à Johannesburg avec la visite de Soweto grâce à Lebo's Backpackers.

Nous avions réservé notre sortie de 2 heures à vélo dans Soweto à l'avance via internet.
Ayant un peu d'appréhension à venir dans un township avec notre voiture de location, nous avons demandés à ce que Lebo's Backpackers nous envoie un chauffeur.

Chico est ainsi venu nous chercher et nous a ainsi parlé du soulevement de Soweto, des choses à voir, des quartiers à éviter et de sa vie. En effet, il nous explique qu'il a fait plusieurs séjours en prison, pas pour des crimes mais parce que plus jeune il avait participé aux émeutes et luttait contre la répression de la police.

On choisit alors nos vélos au backparckers et on débute la visite avec un deuxième Chico, Chico-guide !
Il nous explique alors tous les évènements qui se sont produits à Soweto à partir du 16 Juin 1976, date à laquelle les élèves noirs de l'enseignement public secondaire ont débutés les émeutes pour lutter contre l'introduction de l'Afrikaans dans les écoles.

Cette journée fut marquée par l'intervention musclée de la Police qui causa au moins 23 morts dont le jeune Hector Piertson, âgé de 13 ans, tué par balle et qui devint le symbole du soulevement. S'en suivi alors des soulèvements successifs dans d'autres townships et un long combat entre la population et la répression policière causant ainsi une instabilité du pays tout entier.

On découvre alors les dédales du township, les Orlando's towers, le mémorial Hector Piertson et la fameuse rue Vilakazi, seule rue du monde où vécurent deux prix Nobel de la Paix, à savoir Nelson Mandela et Desmond Tutu (D'ailleurs ce dernier y séjourne encore lorsqu'il vient à Johannesburg).

Le petit tour en vélo est vraiment une chose à faire à Soweto car il permet une immersion totale dans tous ces tragiques événements d'il n'y a pas si longtemps que cela est narré par des habitants de Soweto ayant eux-mêmes vécus et participés au soulevement.

A retour à l'auberge de jeunesse, on nous fait découvrir des tenues typiques des princesses et princes Africains, de la bière locale et une initiation au djembé.
Le tour comprend aussi le repas du midi, typiquement africain.

Après notre super bon déjeuner, on retrouve Chico-Chauffeur pour nous ramener à notre Hôtel et nous demande si maintenant que l'on avait visité Soweto, nous nous serions sentis de venir seuls. On lui répond alors qu'on pense qu'il est préférable pour nous d'être venu avec lui, ce à quoi il nous répond, "Oui, c'est encore un peu trop tôt pour venir visiter seul le township, vous vous seriez sûrement faits dévalisés".

Sur la route du retour, on se fait arrêter par la Police et Chico n'étant pas un chauffeur de taxi officiel, leur explique que nous sommes des amis à qui il a fait visiter Soweto. Avec un petit billet et des chewing-gums, nous voici à nouveau sur la route. Chico nous dit alors qu'il y a encore pas mal de policiers corrompus en Afrique du Sud et que c'est monnaie courante de devoir donner des bonbons au autre pour ne pas trop se faire embêter.

Je vous conseille grandement de faire une visite de ce type à Soweto car c'est vraiment un haut lieu culturel et riche en émotions.

■ Maison de Nelson Mandela

■ Maison de Nelson Mandela

■ Maison de Nelson Mandela

Johannesburg (Jo'burg)

 Visite Soweto en vélo
430R/adulte

Première journée en Afrique du Sud après notre arrivée à Johannesburg avec la visite de Soweto grâce à Lebo's Backpackers.

Nous avions réservé notre sortie de 2 heures à vélo dans Soweto à l'avance via internet.
Ayant un peu d'appréhension à venir dans un township avec notre voiture de location, nous avons demandés à ce que Lebo's Backpackers nous envoie un chauffeur.

Chico est ainsi venu nous chercher et nous a ainsi parlé du soulevement de Soweto, des choses à voir, des quartiers à éviter et de sa vie. En effet, il nous explique qu'il a fait plusieurs séjours en prison, pas pour des crimes mais parce que plus jeune il avait participé aux émeutes et luttait contre la répression de la police.

On choisit alors nos vélos au backparckers et on débute la visite avec un deuxième Chico, Chico-guide !
Il nous explique alors tous les évènements qui se sont produits à Soweto à partir du 16 Juin 1976, date à laquelle les élèves noirs de l'enseignement public secondaire ont débutés les émeutes pour lutter contre l'introduction de l'Afrikaans dans les écoles.

Cette journée fut marquée par l'intervention musclée de la Police qui causa au moins 23 morts dont le jeune Hector Piertson, âgé de 13 ans, tué par balle et qui devint le symbole du soulevement. S'en suivi alors des soulèvements successifs dans d'autres townships et un long combat entre la population et la répression policière causant ainsi une instabilité du pays tout entier.

On découvre alors les dédales du township, les Orlando's towers, le mémorial Hector Piertson et la fameuse rue Vilakazi, seule rue du monde où vécurent deux prix Nobel de la Paix, à savoir Nelson Mandela et Desmond Tutu (D'ailleurs ce dernier y séjourne encore lorsqu'il vient à Johannesburg).

Le petit tour en vélo est vraiment une chose à faire à Soweto car il permet une immersion totale dans tous ces tragiques événements d'il n'y a pas si longtemps que cela est narré par des habitants de Soweto ayant eux-mêmes vécus et participés au soulevement.

A retour à l'auberge de jeunesse, on nous fait découvrir des tenues typiques des princesses et princes Africains, de la bière locale et une initiation au djembé.
Le tour comprend aussi le repas du midi, typiquement africain.

Après notre super bon déjeuner, on retrouve Chico-Chauffeur pour nous ramener à notre Hôtel et nous demande si maintenant que l'on avait visité Soweto, nous nous serions sentis de venir seuls. On lui répond alors qu'on pense qu'il est préférable pour nous d'être venu avec lui, ce à quoi il nous répond, "Oui, c'est encore un peu trop tôt pour venir visiter seul le township, vous vous seriez sûrement faits dévalisés".

Sur la route du retour, on se fait arrêter par la Police et Chico n'étant pas un chauffeur de taxi officiel, leur explique que nous sommes des amis à qui il a fait visiter Soweto. Avec un petit billet et des chewing-gums, nous voici à nouveau sur la route. Chico nous dit alors qu'il y a encore pas mal de policiers corrompus en Afrique du Sud et que c'est monnaie courante de devoir donner des bonbons au autre pour ne pas trop se faire embêter.

Je vous conseille grandement de faire une visite de ce type à Soweto car c'est vraiment un haut lieu culturel et riche en émotions.

 Visite Soweto en vélo
430R/adulte

Première journée en Afrique du Sud après notre arrivée à Johannesburg avec la visite de Soweto grâce à Lebo's Backpackers.

Nous avions réservé notre sortie de 2 heures à vélo dans Soweto à l'avance via internet.
Ayant un peu d'appréhension à venir dans un township avec notre voiture de location, nous avons demandés à ce que Lebo's Backpackers nous envoie un chauffeur.

Chico est ainsi venu nous chercher et nous a ainsi parlé du soulevement de Soweto, des choses à voir, des quartiers à éviter et de sa vie. En effet, il nous explique qu'il a fait plusieurs séjours en prison, pas pour des crimes mais parce que plus jeune il avait participé aux émeutes et luttait contre la répression de la police.

On choisit alors nos vélos au backparckers et on débute la visite avec un deuxième Chico, Chico-guide !
Il nous explique alors tous les évènements qui se sont produits à Soweto à partir du 16 Juin 1976, date à laquelle les élèves noirs de l'enseignement public secondaire ont débutés les émeutes pour lutter contre l'introduction de l'Afrikaans dans les écoles.

Cette journée fut marquée par l'intervention musclée de la Police qui causa au moins 23 morts dont le jeune Hector Piertson, âgé de 13 ans, tué par balle et qui devint le symbole du soulevement. S'en suivi alors des soulèvements successifs dans d'autres townships et un long combat entre la population et la répression policière causant ainsi une instabilité du pays tout entier.

On découvre alors les dédales du township, les Orlando's towers, le mémorial Hector Piertson et la fameuse rue Vilakazi, seule rue du monde où vécurent deux prix Nobel de la Paix, à savoir Nelson Mandela et Desmond Tutu (D'ailleurs ce dernier y séjourne encore lorsqu'il vient à Johannesburg).

Le petit tour en vélo est vraiment une chose à faire à Soweto car il permet une immersion totale dans tous ces tragiques événements d'il n'y a pas si longtemps que cela est narré par des habitants de Soweto ayant eux-mêmes vécus et participés au soulevement.

A retour à l'auberge de jeunesse, on nous fait découvrir des tenues typiques des princesses et princes Africains, de la bière locale et une initiation au djembé.
Le tour comprend aussi le repas du midi, typiquement africain.

Après notre super bon déjeuner, on retrouve Chico-Chauffeur pour nous ramener à notre Hôtel et nous demande si maintenant que l'on avait visité Soweto, nous nous serions sentis de venir seuls. On lui répond alors qu'on pense qu'il est préférable pour nous d'être venu avec lui, ce à quoi il nous répond, "Oui, c'est encore un peu trop tôt pour venir visiter seul le township, vous vous seriez sûrement faits dévalisés".

Sur la route du retour, on se fait arrêter par la Police et Chico n'étant pas un chauffeur de taxi officiel, leur explique que nous sommes des amis à qui il a fait visiter Soweto. Avec un petit billet et des chewing-gums, nous voici à nouveau sur la route. Chico nous dit alors qu'il y a encore pas mal de policiers corrompus en Afrique du Sud et que c'est monnaie courante de devoir donner des bonbons au autre pour ne pas trop se faire embêter.

Je vous conseille grandement de faire une visite de ce type à Soweto car c'est vraiment un haut lieu culturel et riche en émotions.

 Visite Soweto en vélo
430R/adulte

Première journée en Afrique du Sud après notre arrivée à Johannesburg avec la visite de Soweto grâce à Lebo's Backpackers.

Nous avions réservé notre sortie de 2 heures à vélo dans Soweto à l'avance via internet.
Ayant un peu d'appréhension à venir dans un township avec notre voiture de location, nous avons demandés à ce que Lebo's Backpackers nous envoie un chauffeur.

Chico est ainsi venu nous chercher et nous a ainsi parlé du soulevement de Soweto, des choses à voir, des quartiers à éviter et de sa vie. En effet, il nous explique qu'il a fait plusieurs séjours en prison, pas pour des crimes mais parce que plus jeune il avait participé aux émeutes et luttait contre la répression de la police.

On choisit alors nos vélos au backparckers et on débute la visite avec un deuxième Chico, Chico-guide !
Il nous explique alors tous les évènements qui se sont produits à Soweto à partir du 16 Juin 1976, date à laquelle les élèves noirs de l'enseignement public secondaire ont débutés les émeutes pour lutter contre l'introduction de l'Afrikaans dans les écoles.

Cette journée fut marquée par l'intervention musclée de la Police qui causa au moins 23 morts dont le jeune Hector Piertson, âgé de 13 ans, tué par balle et qui devint le symbole du soulevement. S'en suivi alors des soulèvements successifs dans d'autres townships et un long combat entre la population et la répression policière causant ainsi une instabilité du pays tout entier.

On découvre alors les dédales du township, les Orlando's towers, le mémorial Hector Piertson et la fameuse rue Vilakazi, seule rue du monde où vécurent deux prix Nobel de la Paix, à savoir Nelson Mandela et Desmond Tutu (D'ailleurs ce dernier y séjourne encore lorsqu'il vient à Johannesburg).

Le petit tour en vélo est vraiment une chose à faire à Soweto car il permet une immersion totale dans tous ces tragiques événements d'il n'y a pas si longtemps que cela est narré par des habitants de Soweto ayant eux-mêmes vécus et participés au soulevement.

A retour à l'auberge de jeunesse, on nous fait découvrir des tenues typiques des princesses et princes Africains, de la bière locale et une initiation au djembé.
Le tour comprend aussi le repas du midi, typiquement africain.

Après notre super bon déjeuner, on retrouve Chico-Chauffeur pour nous ramener à notre Hôtel et nous demande si maintenant que l'on avait visité Soweto, nous nous serions sentis de venir seuls. On lui répond alors qu'on pense qu'il est préférable pour nous d'être venu avec lui, ce à quoi il nous répond, "Oui, c'est encore un peu trop tôt pour venir visiter seul le township, vous vous seriez sûrement faits dévalisés".

Sur la route du retour, on se fait arrêter par la Police et Chico n'étant pas un chauffeur de taxi officiel, leur explique que nous sommes des amis à qui il a fait visiter Soweto. Avec un petit billet et des chewing-gums, nous voici à nouveau sur la route. Chico nous dit alors qu'il y a encore pas mal de policiers corrompus en Afrique du Sud et que c'est monnaie courante de devoir donner des bonbons au autre pour ne pas trop se faire embêter.

Je vous conseille grandement de faire une visite de ce type à Soweto car c'est vraiment un haut lieu culturel et riche en émotions.

■ Maison de Nelson Mandela

■ Maison de Nelson Mandela

■ Maison de Nelson Mandela

 Visite Soweto en vélo
430R/adulte

Première journée en Afrique du Sud après notre arrivée à Johannesburg avec la visite de Soweto grâce à Lebo's Backpackers.

Nous avions réservé notre sortie de 2 heures à vélo dans Soweto à l'avance via internet.
Ayant un peu d'appréhension à venir dans un township avec notre voiture de location, nous avons demandés à ce que Lebo's Backpackers nous envoie un chauffeur.

Chico est ainsi venu nous chercher et nous a ainsi parlé du soulevement de Soweto, des choses à voir, des quartiers à éviter et de sa vie. En effet, il nous explique qu'il a fait plusieurs séjours en prison, pas pour des crimes mais parce que plus jeune il avait participé aux émeutes et luttait contre la répression de la police.

On choisit alors nos vélos au backparckers et on débute la visite avec un deuxième Chico, Chico-guide !
Il nous explique alors tous les évènements qui se sont produits à Soweto à partir du 16 Juin 1976, date à laquelle les élèves noirs de l'enseignement public secondaire ont débutés les émeutes pour lutter contre l'introduction de l'Afrikaans dans les écoles.

Cette journée fut marquée par l'intervention musclée de la Police qui causa au moins 23 morts dont le jeune Hector Piertson, âgé de 13 ans, tué par balle et qui devint le symbole du soulevement. S'en suivi alors des soulèvements successifs dans d'autres townships et un long combat entre la population et la répression policière causant ainsi une instabilité du pays tout entier.

On découvre alors les dédales du township, les Orlando's towers, le mémorial Hector Piertson et la fameuse rue Vilakazi, seule rue du monde où vécurent deux prix Nobel de la Paix, à savoir Nelson Mandela et Desmond Tutu (D'ailleurs ce dernier y séjourne encore lorsqu'il vient à Johannesburg).

Le petit tour en vélo est vraiment une chose à faire à Soweto car il permet une immersion totale dans tous ces tragiques événements d'il n'y a pas si longtemps que cela est narré par des habitants de Soweto ayant eux-mêmes vécus et participés au soulevement.

A retour à l'auberge de jeunesse, on nous fait découvrir des tenues typiques des princesses et princes Africains, de la bière locale et une initiation au djembé.
Le tour comprend aussi le repas du midi, typiquement africain.

Après notre super bon déjeuner, on retrouve Chico-Chauffeur pour nous ramener à notre Hôtel et nous demande si maintenant que l'on avait visité Soweto, nous nous serions sentis de venir seuls. On lui répond alors qu'on pense qu'il est préférable pour nous d'être venu avec lui, ce à quoi il nous répond, "Oui, c'est encore un peu trop tôt pour venir visiter seul le township, vous vous seriez sûrement faits dévalisés".

Sur la route du retour, on se fait arrêter par la Police et Chico n'étant pas un chauffeur de taxi officiel, leur explique que nous sommes des amis à qui il a fait visiter Soweto. Avec un petit billet et des chewing-gums, nous voici à nouveau sur la route. Chico nous dit alors qu'il y a encore pas mal de policiers corrompus en Afrique du Sud et que c'est monnaie courante de devoir donner des bonbons au autre pour ne pas trop se faire embêter.

Je vous conseille grandement de faire une visite de ce type à Soweto car c'est vraiment un haut lieu culturel et riche en émotions.

 Visite Soweto en vélo
430R/adulte

Première journée en Afrique du Sud après notre arrivée à Johannesburg avec la visite de Soweto grâce à Lebo's Backpackers.

Nous avions réservé notre sortie de 2 heures à vélo dans Soweto à l'avance via internet.
Ayant un peu d'appréhension à venir dans un township avec notre voiture de location, nous avons demandés à ce que Lebo's Backpackers nous envoie un chauffeur.

Chico est ainsi venu nous chercher et nous a ainsi parlé du soulevement de Soweto, des choses à voir, des quartiers à éviter et de sa vie. En effet, il nous explique qu'il a fait plusieurs séjours en prison, pas pour des crimes mais parce que plus jeune il avait participé aux émeutes et luttait contre la répression de la police.

On choisit alors nos vélos au backparckers et on débute la visite avec un deuxième Chico, Chico-guide !
Il nous explique alors tous les évènements qui se sont produits à Soweto à partir du 16 Juin 1976, date à laquelle les élèves noirs de l'enseignement public secondaire ont débutés les émeutes pour lutter contre l'introduction de l'Afrikaans dans les écoles.

Cette journée fut marquée par l'intervention musclée de la Police qui causa au moins 23 morts dont le jeune Hector Piertson, âgé de 13 ans, tué par balle et qui devint le symbole du soulevement. S'en suivi alors des soulèvements successifs dans d'autres townships et un long combat entre la population et la répression policière causant ainsi une instabilité du pays tout entier.

On découvre alors les dédales du township, les Orlando's towers, le mémorial Hector Piertson et la fameuse rue Vilakazi, seule rue du monde où vécurent deux prix Nobel de la Paix, à savoir Nelson Mandela et Desmond Tutu (D'ailleurs ce dernier y séjourne encore lorsqu'il vient à Johannesburg).

Le petit tour en vélo est vraiment une chose à faire à Soweto car il permet une immersion totale dans tous ces tragiques événements d'il n'y a pas si longtemps que cela est narré par des habitants de Soweto ayant eux-mêmes vécus et participés au soulevement.

A retour à l'auberge de jeunesse, on nous fait découvrir des tenues typiques des princesses et princes Africains, de la bière locale et une initiation au djembé.
Le tour comprend aussi le repas du midi, typiquement africain.

Après notre super bon déjeuner, on retrouve Chico-Chauffeur pour nous ramener à notre Hôtel et nous demande si maintenant que l'on avait visité Soweto, nous nous serions sentis de venir seuls. On lui répond alors qu'on pense qu'il est préférable pour nous d'être venu avec lui, ce à quoi il nous répond, "Oui, c'est encore un peu trop tôt pour venir visiter seul le township, vous vous seriez sûrement faits dévalisés".

Sur la route du retour, on se fait arrêter par la Police et Chico n'étant pas un chauffeur de taxi officiel, leur explique que nous sommes des amis à qui il a fait visiter Soweto. Avec un petit billet et des chewing-gums, nous voici à nouveau sur la route. Chico nous dit alors qu'il y a encore pas mal de policiers corrompus en Afrique du Sud et que c'est monnaie courante de devoir donner des bonbons au autre pour ne pas trop se faire embêter.

Je vous conseille grandement de faire une visite de ce type à Soweto car c'est vraiment un haut lieu culturel et riche en émotions.

Kruger National Park

132R/adulte/jour (Conservation Fees)
 Self Drive - Arrivée au Parc Kruger

Ca y est nous y sommes enfin !! On entre dans le Parc Kruger par la porte de Phalaborwa, soit l'entrée Ouest au milieu du parc.

A partir de là, les limitations de vitesses sont de 50km/h sur la route et 40km/h sur les pistes.
Ceci est vraiment à respecter car des animaux peuvent surgir de partout, qu'il y a pas mal de contrôles de vitesse et que si vous allez trop vite, vous raterez beaucoup d'animaux.

Prenez garde aux horaires car les portes du parc et les accès aux différents camps n'ouvrent que quand il fait jour. Ainsi en hiver, il faut impérativement être arrivé au camp ou ressorti du Kruger avant 18h car c'est très dangeureux de conduire la nuit et vous serez pénalisé par une amende.

Pour cette raison,étant entrés à 14h30, nous nous dirigeons directement vers notre camp, Letaba Rest camp en suivant la route principale et en empruntant quelques pistes à proximité.

Dernier point important, il est strictement interdit de sortir de la voiture en dehors des camps ou des rares zones de pique-nique, il y a des animaux sauvages quand même !!

On est surexcités d'être dans le parc et on ouvre grand les yeux jusqu'à ce qu'on tombe sur notre premier animal, un gigantesque éléphant juste à côté de la route !!!
C'est époustouflant d'avoir un tel animal juste à côté de soi et de se dire qu'en plus, il est dans son milieu naturel.
C'est vraiment difficile de décrire les sensations que l'on ressent à chacunes de nos rencontres avec les animaux, on devient de vrais gamins, on est emmerveillés et on pourrait passer des heures à les regarder sans bouger!

En cette fin de journée, on aura pu voir de nombreux éléphants, un buffle, pleins d'impalas et des pintades de Numidie que l'on aimait appeler "les grosses dindes".
On aura déjà 2 animaux du Big Five (Elephant - Buffle - Lion - Rhinocéros - Léopard) à notre actif !!!

Après 3 rapides heures à rouler au sein du parc, nous voici arrivés à Letaba, le camp que j'avais réservé à l'avance sur Internet.
Pour pouvoir dormir dans le parc Kruger, il est impératif de réserver (longtemps) à l'avance sur SanParks. Tout est bien indiqué, et vous pouvez ainsi réserver les hébergements, les activités proposées par les camps et payer à l'avance les taxes journalières du parc (Conservation fees).
Vous trouverez ainsi tous les budget, mais sachez que dormir dans le parc ne revient pas forcément à casser la tirelire donc n'hésitez pas et ne dormez surtout pas à l'extérieur du parc, ca serait trop dommage.

On s'installe dans une superbe Rondavel toute équipée et file à la superette acheter notre pique-nique et une carte détaillée du parc pour demain.
On trouve tout dans la plupart des camps, une superette, un restaurant et une station-essence.
Au retour des courses, on visite le petit musée de l'Elephant, avec pleins d'infos et des défenses exposées des éléphants morts avec leur carte d'identité.

Le soir, on dîne au restaurant qui est très bon mais il y avait aussi la possibilité de se faire une bonne grillade car toutes les rondavels sont équipées de barbecue.

 Self Drive - Arrivée au Parc Kruger

Ca y est nous y sommes enfin !! On entre dans le Parc Kruger par la porte de Phalaborwa, soit l'entrée Ouest au milieu du parc.

A partir de là, les limitations de vitesses sont de 50km/h sur la route et 40km/h sur les pistes.
Ceci est vraiment à respecter car des animaux peuvent surgir de partout, qu'il y a pas mal de contrôles de vitesse et que si vous allez trop vite, vous raterez beaucoup d'animaux.

Prenez garde aux horaires car les portes du parc et les accès aux différents camps n'ouvrent que quand il fait jour. Ainsi en hiver, il faut impérativement être arrivé au camp ou ressorti du Kruger avant 18h car c'est très dangeureux de conduire la nuit et vous serez pénalisé par une amende.

Pour cette raison,étant entrés à 14h30, nous nous dirigeons directement vers notre camp, Letaba Rest camp en suivant la route principale et en empruntant quelques pistes à proximité.

Dernier point important, il est strictement interdit de sortir de la voiture en dehors des camps ou des rares zones de pique-nique, il y a des animaux sauvages quand même !!

On est surexcités d'être dans le parc et on ouvre grand les yeux jusqu'à ce qu'on tombe sur notre premier animal, un gigantesque éléphant juste à côté de la route !!!
C'est époustouflant d'avoir un tel animal juste à côté de soi et de se dire qu'en plus, il est dans son milieu naturel.
C'est vraiment difficile de décrire les sensations que l'on ressent à chacunes de nos rencontres avec les animaux, on devient de vrais gamins, on est emmerveillés et on pourrait passer des heures à les regarder sans bouger!

En cette fin de journée, on aura pu voir de nombreux éléphants, un buffle, pleins d'impalas et des pintades de Numidie que l'on aimait appeler "les grosses dindes".
On aura déjà 2 animaux du Big Five (Elephant - Buffle - Lion - Rhinocéros - Léopard) à notre actif !!!

Après 3 rapides heures à rouler au sein du parc, nous voici arrivés à Letaba, le camp que j'avais réservé à l'avance sur Internet.
Pour pouvoir dormir dans le parc Kruger, il est impératif de réserver (longtemps) à l'avance sur SanParks. Tout est bien indiqué, et vous pouvez ainsi réserver les hébergements, les activités proposées par les camps et payer à l'avance les taxes journalières du parc (Conservation fees).
Vous trouverez ainsi tous les budget, mais sachez que dormir dans le parc ne revient pas forcément à casser la tirelire donc n'hésitez pas et ne dormez surtout pas à l'extérieur du parc, ca serait trop dommage.

On s'installe dans une superbe Rondavel toute équipée et file à la superette acheter notre pique-nique et une carte détaillée du parc pour demain.
On trouve tout dans la plupart des camps, une superette, un restaurant et une station-essence.
Au retour des courses, on visite le petit musée de l'Elephant, avec pleins d'infos et des défenses exposées des éléphants morts avec leur carte d'identité.

Le soir, on dîne au restaurant qui est très bon mais il y avait aussi la possibilité de se faire une bonne grillade car toutes les rondavels sont équipées de barbecue.

■ Maison de Nelson Mandela

■ Maison de Nelson Mandela

■ Maison de Nelson Mandela

 Self Drive - Arrivée au Parc Kruger

Ca y est nous y sommes enfin !! On entre dans le Parc Kruger par la porte de Phalaborwa, soit l'entrée Ouest au milieu du parc.

A partir de là, les limitations de vitesses sont de 50km/h sur la route et 40km/h sur les pistes.
Ceci est vraiment à respecter car des animaux peuvent surgir de partout, qu'il y a pas mal de contrôles de vitesse et que si vous allez trop vite, vous raterez beaucoup d'animaux.

Prenez garde aux horaires car les portes du parc et les accès aux différents camps n'ouvrent que quand il fait jour. Ainsi en hiver, il faut impérativement être arrivé au camp ou ressorti du Kruger avant 18h car c'est très dangeureux de conduire la nuit et vous serez pénalisé par une amende.

Pour cette raison,étant entrés à 14h30, nous nous dirigeons directement vers notre camp, Letaba Rest camp en suivant la route principale et en empruntant quelques pistes à proximité.

Dernier point important, il est strictement interdit de sortir de la voiture en dehors des camps ou des rares zones de pique-nique, il y a des animaux sauvages quand même !!

On est surexcités d'être dans le parc et on ouvre grand les yeux jusqu'à ce qu'on tombe sur notre premier animal, un gigantesque éléphant juste à côté de la route !!!
C'est époustouflant d'avoir un tel animal juste à côté de soi et de se dire qu'en plus, il est dans son milieu naturel.
C'est vraiment difficile de décrire les sensations que l'on ressent à chacunes de nos rencontres avec les animaux, on devient de vrais gamins, on est emmerveillés et on pourrait passer des heures à les regarder sans bouger!

En cette fin de journée, on aura pu voir de nombreux éléphants, un buffle, pleins d'impalas et des pintades de Numidie que l'on aimait appeler "les grosses dindes".
On aura déjà 2 animaux du Big Five (Elephant - Buffle - Lion - Rhinocéros - Léopard) à notre actif !!!

Après 3 rapides heures à rouler au sein du parc, nous voici arrivés à Letaba, le camp que j'avais réservé à l'avance sur Internet.
Pour pouvoir dormir dans le parc Kruger, il est impératif de réserver (longtemps) à l'avance sur SanParks. Tout est bien indiqué, et vous pouvez ainsi réserver les hébergements, les activités proposées par les camps et payer à l'avance les taxes journalières du parc (Conservation fees).
Vous trouverez ainsi tous les budget, mais sachez que dormir dans le parc ne revient pas forcément à casser la tirelire donc n'hésitez pas et ne dormez surtout pas à l'extérieur du parc, ca serait trop dommage.

On s'installe dans une superbe Rondavel toute équipée et file à la superette acheter notre pique-nique et une carte détaillée du parc pour demain.
On trouve tout dans la plupart des camps, une superette, un restaurant et une station-essence.
Au retour des courses, on visite le petit musée de l'Elephant, avec pleins d'infos et des défenses exposées des éléphants morts avec leur carte d'identité.

Le soir, on dîne au restaurant qui est très bon mais il y avait aussi la possibilité de se faire une bonne grillade car toutes les rondavels sont équipées de barbecue.

■ Maison de Nelson Mandela

■ Maison de Nelson Mandela

■ Maison de Nelson Mandela

Sabie

 Self Drive - Arrivée au Parc Kruger

Ca y est nous y sommes enfin !! On entre dans le Parc Kruger par la porte de Phalaborwa, soit l'entrée Ouest au milieu du parc.

A partir de là, les limitations de vitesses sont de 50km/h sur la route et 40km/h sur les pistes.
Ceci est vraiment à respecter car des animaux peuvent surgir de partout, qu'il y a pas mal de contrôles de vitesse et que si vous allez trop vite, vous raterez beaucoup d'animaux.

Prenez garde aux horaires car les portes du parc et les accès aux différents camps n'ouvrent que quand il fait jour. Ainsi en hiver, il faut impérativement être arrivé au camp ou ressorti du Kruger avant 18h car c'est très dangeureux de conduire la nuit et vous serez pénalisé par une amende.

Pour cette raison,étant entrés à 14h30, nous nous dirigeons directement vers notre camp, Letaba Rest camp en suivant la route principale et en empruntant quelques pistes à proximité.

Dernier point important, il est strictement interdit de sortir de la voiture en dehors des camps ou des rares zones de pique-nique, il y a des animaux sauvages quand même !!

On est surexcités d'être dans le parc et on ouvre grand les yeux jusqu'à ce qu'on tombe sur notre premier animal, un gigantesque éléphant juste à côté de la route !!!
C'est époustouflant d'avoir un tel animal juste à côté de soi et de se dire qu'en plus, il est dans son milieu naturel.
C'est vraiment difficile de décrire les sensations que l'on ressent à chacunes de nos rencontres avec les animaux, on devient de vrais gamins, on est emmerveillés et on pourrait passer des heures à les regarder sans bouger!

En cette fin de journée, on aura pu voir de nombreux éléphants, un buffle, pleins d'impalas et des pintades de Numidie que l'on aimait appeler "les grosses dindes".
On aura déjà 2 animaux du Big Five (Elephant - Buffle - Lion - Rhinocéros - Léopard) à notre actif !!!

Après 3 rapides heures à rouler au sein du parc, nous voici arrivés à Letaba, le camp que j'avais réservé à l'avance sur Internet.
Pour pouvoir dormir dans le parc Kruger, il est impératif de réserver (longtemps) à l'avance sur SanParks. Tout est bien indiqué, et vous pouvez ainsi réserver les hébergements, les activités proposées par les camps et payer à l'avance les taxes journalières du parc (Conservation fees).
Vous trouverez ainsi tous les budget, mais sachez que dormir dans le parc ne revient pas forcément à casser la tirelire donc n'hésitez pas et ne dormez surtout pas à l'extérieur du parc, ca serait trop dommage.

On s'installe dans une superbe Rondavel toute équipée et file à la superette acheter notre pique-nique et une carte détaillée du parc pour demain.
On trouve tout dans la plupart des camps, une superette, un restaurant et une station-essence.
Au retour des courses, on visite le petit musée de l'Elephant, avec pleins d'infos et des défenses exposées des éléphants morts avec leur carte d'identité.

Le soir, on dîne au restaurant qui est très bon mais il y avait aussi la possibilité de se faire une bonne grillade car toutes les rondavels sont équipées de barbecue.

 Waterkloof  Restaurant


O

 Self Drive - Arrivée au Parc Kruger

Ca y est nous y sommes enfin !! On entre dans le Parc Kruger par la porte de Phalaborwa, soit l'entrée Ouest au milieu du parc.

A partir de là, les limitations de vitesses sont de 50km/h sur la route et 40km/h sur les pistes.
Ceci est vraiment à respecter car des animaux peuvent surgir de partout, qu'il y a pas mal de contrôles de vitesse et que si vous allez trop vite, vous raterez beaucoup d'animaux.

Prenez garde aux horaires car les portes du parc et les accès aux différents camps n'ouvrent que quand il fait jour. Ainsi en hiver, il faut impérativement être arrivé au camp ou ressorti du Kruger avant 18h car c'est très dangeureux de conduire la nuit et vous serez pénalisé par une amende.

Pour cette raison,étant entrés à 14h30, nous nous dirigeons directement vers notre camp, Letaba Rest camp en suivant la route principale et en empruntant quelques pistes à proximité.

Dernier point important, il est strictement interdit de sortir de la voiture en dehors des camps ou des rares zones de pique-nique, il y a des animaux sauvages quand même !!

On est surexcités d'être dans le parc et on ouvre grand les yeux jusqu'à ce qu'on tombe sur notre premier animal, un gigantesque éléphant juste à côté de la route !!!
C'est époustouflant d'avoir un tel animal juste à côté de soi et de se dire qu'en plus, il est dans son milieu naturel.
C'est vraiment difficile de décrire les sensations que l'on ressent à chacunes de nos rencontres avec les animaux, on devient de vrais gamins, on est emmerveillés et on pourrait passer des heures à les regarder sans bouger!

En cette fin de journée, on aura pu voir de nombreux éléphants, un buffle, pleins d'impalas et des pintades de Numidie que l'on aimait appeler "les grosses dindes".
On aura déjà 2 animaux du Big Five (Elephant - Buffle - Lion - Rhinocéros - Léopard) à notre actif !!!

Après 3 rapides heures à rouler au sein du parc, nous voici arrivés à Letaba, le camp que j'avais réservé à l'avance sur Internet.
Pour pouvoir dormir dans le parc Kruger, il est impératif de réserver (longtemps) à l'avance sur SanParks. Tout est bien indiqué, et vous pouvez ainsi réserver les hébergements, les activités proposées par les camps et payer à l'avance les taxes journalières du parc (Conservation fees).
Vous trouverez ainsi tous les budget, mais sachez que dormir dans le parc ne revient pas forcément à casser la tirelire donc n'hésitez pas et ne dormez surtout pas à l'extérieur du parc, ca serait trop dommage.

On s'installe dans une superbe Rondavel toute équipée et file à la superette acheter notre pique-nique et une carte détaillée du parc pour demain.
On trouve tout dans la plupart des camps, une superette, un restaurant et une station-essence.
Au retour des courses, on visite le petit musée de l'Elephant, avec pleins d'infos et des défenses exposées des éléphants morts avec leur carte d'identité.

Le soir, on dîne au restaurant qui est très bon mais il y avait aussi la possibilité de se faire une bonne grillade car toutes les rondavels sont équipées de barbecue.

■ Maison de Nelson Mandela

■ Maison de Nelson Mandela

■ Maison de Nelson Mandela

 Self Drive - Arrivée au Parc Kruger

Ca y est nous y sommes enfin !! On entre dans le Parc Kruger par la porte de Phalaborwa, soit l'entrée Ouest au milieu du parc.

A partir de là, les limitations de vitesses sont de 50km/h sur la route et 40km/h sur les pistes.
Ceci est vraiment à respecter car des animaux peuvent surgir de partout, qu'il y a pas mal de contrôles de vitesse et que si vous allez trop vite, vous raterez beaucoup d'animaux.

Prenez garde aux horaires car les portes du parc et les accès aux différents camps n'ouvrent que quand il fait jour. Ainsi en hiver, il faut impérativement être arrivé au camp ou ressorti du Kruger avant 18h car c'est très dangeureux de conduire la nuit et vous serez pénalisé par une amende.

Pour cette raison,étant entrés à 14h30, nous nous dirigeons directement vers notre camp, Letaba Rest camp en suivant la route principale et en empruntant quelques pistes à proximité.

Dernier point important, il est strictement interdit de sortir de la voiture en dehors des camps ou des rares zones de pique-nique, il y a des animaux sauvages quand même !!

On est surexcités d'être dans le parc et on ouvre grand les yeux jusqu'à ce qu'on tombe sur notre premier animal, un gigantesque éléphant juste à côté de la route !!!
C'est époustouflant d'avoir un tel animal juste à côté de soi et de se dire qu'en plus, il est dans son milieu naturel.
C'est vraiment difficile de décrire les sensations que l'on ressent à chacunes de nos rencontres avec les animaux, on devient de vrais gamins, on est emmerveillés et on pourrait passer des heures à les regarder sans bouger!

En cette fin de journée, on aura pu voir de nombreux éléphants, un buffle, pleins d'impalas et des pintades de Numidie que l'on aimait appeler "les grosses dindes".
On aura déjà 2 animaux du Big Five (Elephant - Buffle - Lion - Rhinocéros - Léopard) à notre actif !!!

Après 3 rapides heures à rouler au sein du parc, nous voici arrivés à Letaba, le camp que j'avais réservé à l'avance sur Internet.
Pour pouvoir dormir dans le parc Kruger, il est impératif de réserver (longtemps) à l'avance sur SanParks. Tout est bien indiqué, et vous pouvez ainsi réserver les hébergements, les activités proposées par les camps et payer à l'avance les taxes journalières du parc (Conservation fees).
Vous trouverez ainsi tous les budget, mais sachez que dormir dans le parc ne revient pas forcément à casser la tirelire donc n'hésitez pas et ne dormez surtout pas à l'extérieur du parc, ca serait trop dommage.

On s'installe dans une superbe Rondavel toute équipée et file à la superette acheter notre pique-nique et une carte détaillée du parc pour demain.
On trouve tout dans la plupart des camps, une superette, un restaurant et une station-essence.
Au retour des courses, on visite le petit musée de l'Elephant, avec pleins d'infos et des défenses exposées des éléphants morts avec leur carte d'identité.

Le soir, on dîne au restaurant qui est très bon mais il y avait aussi la possibilité de se faire une bonne grillade car toutes les rondavels sont équipées de barbecue.

 Waterkloof  Restaurant


O

 Self Drive - Arrivée au Parc Kruger

Ca y est nous y sommes enfin !! On entre dans le Parc Kruger par la porte de Phalaborwa, soit l'entrée Ouest au milieu du parc.

A partir de là, les limitations de vitesses sont de 50km/h sur la route et 40km/h sur les pistes.
Ceci est vraiment à respecter car des animaux peuvent surgir de partout, qu'il y a pas mal de contrôles de vitesse et que si vous allez trop vite, vous raterez beaucoup d'animaux.

Prenez garde aux horaires car les portes du parc et les accès aux différents camps n'ouvrent que quand il fait jour. Ainsi en hiver, il faut impérativement être arrivé au camp ou ressorti du Kruger avant 18h car c'est très dangeureux de conduire la nuit et vous serez pénalisé par une amende.

Pour cette raison,étant entrés à 14h30, nous nous dirigeons directement vers notre camp, Letaba Rest camp en suivant la route principale et en empruntant quelques pistes à proximité.

Dernier point important, il est strictement interdit de sortir de la voiture en dehors des camps ou des rares zones de pique-nique, il y a des animaux sauvages quand même !!

On est surexcités d'être dans le parc et on ouvre grand les yeux jusqu'à ce qu'on tombe sur notre premier animal, un gigantesque éléphant juste à côté de la route !!!
C'est époustouflant d'avoir un tel animal juste à côté de soi et de se dire qu'en plus, il est dans son milieu naturel.
C'est vraiment difficile de décrire les sensations que l'on ressent à chacunes de nos rencontres avec les animaux, on devient de vrais gamins, on est emmerveillés et on pourrait passer des heures à les regarder sans bouger!

En cette fin de journée, on aura pu voir de nombreux éléphants, un buffle, pleins d'impalas et des pintades de Numidie que l'on aimait appeler "les grosses dindes".
On aura déjà 2 animaux du Big Five (Elephant - Buffle - Lion - Rhinocéros - Léopard) à notre actif !!!

Après 3 rapides heures à rouler au sein du parc, nous voici arrivés à Letaba, le camp que j'avais réservé à l'avance sur Internet.
Pour pouvoir dormir dans le parc Kruger, il est impératif de réserver (longtemps) à l'avance sur SanParks. Tout est bien indiqué, et vous pouvez ainsi réserver les hébergements, les activités proposées par les camps et payer à l'avance les taxes journalières du parc (Conservation fees).
Vous trouverez ainsi tous les budget, mais sachez que dormir dans le parc ne revient pas forcément à casser la tirelire donc n'hésitez pas et ne dormez surtout pas à l'extérieur du parc, ca serait trop dommage.

On s'installe dans une superbe Rondavel toute équipée et file à la superette acheter notre pique-nique et une carte détaillée du parc pour demain.
On trouve tout dans la plupart des camps, une superette, un restaurant et une station-essence.
Au retour des courses, on visite le petit musée de l'Elephant, avec pleins d'infos et des défenses exposées des éléphants morts avec leur carte d'identité.

Le soir, on dîne au restaurant qui est très bon mais il y avait aussi la possibilité de se faire une bonne grillade car toutes les rondavels sont équipées de barbecue.

Sabie

 Lisbon Falls

Aujourd'hui on décide de s'attaquer au troisième plus grand canyon du monde, le Blyde River canyon, réputé pour sa verdure.
Il fait 26 km pour 800 mètres de profondeur.

La journée sera essentiellement composée de points de vue mais ca débute mal car un épais brouillard empêche toute visibilité du côté de God's Window.

On décide d'aller directement aux Lisbon Falls en se disant que la brume ne nous gênerait pas à cet endroit et en effet, de ce côté-ci, aucune brume !

Comme pour les autres chutes, l'accès est très simple, on se gare à quelques mètres et un a directement un point de vue sur les chutes.

Les Lisbon falls font 92 mètres et méritent le coup d'oeil.
 Lisbon Falls

Aujourd'hui on décide de s'attaquer au troisième plus grand canyon du monde, le Blyde River canyon, réputé pour sa verdure.
Il fait 26 km pour 800 mètres de profondeur.

La journée sera essentiellement composée de points de vue mais ca débute mal car un épais brouillard empêche toute visibilité du côté de God's Window.

On décide d'aller directement aux Lisbon Falls en se disant que la brume ne nous gênerait pas à cet endroit et en effet, de ce côté-ci, aucune brume !

Comme pour les autres chutes, l'accès est très simple, on se gare à quelques mètres et un a directement un point de vue sur les chutes.

Les Lisbon falls font 92 mètres et méritent le coup d'oeil.
 Lisbon Falls

Aujourd'hui on décide de s'attaquer au troisième plus grand canyon du monde, le Blyde River canyon, réputé pour sa verdure.
Il fait 26 km pour 800 mètres de profondeur.

La journée sera essentiellement composée de points de vue mais ca débute mal car un épais brouillard empêche toute visibilité du côté de God's Window.

On décide d'aller directement aux Lisbon Falls en se disant que la brume ne nous gênerait pas à cet endroit et en effet, de ce côté-ci, aucune brume !

Comme pour les autres chutes, l'accès est très simple, on se gare à quelques mètres et un a directement un point de vue sur les chutes.

Les Lisbon falls font 92 mètres et méritent le coup d'oeil.

Sabie

 Lisbon Falls

Aujourd'hui on décide de s'attaquer au troisième plus grand canyon du monde, le Blyde River canyon, réputé pour sa verdure.
Il fait 26 km pour 800 mètres de profondeur.

La journée sera essentiellement composée de points de vue mais ca débute mal car un épais brouillard empêche toute visibilité du côté de God's Window.

On décide d'aller directement aux Lisbon Falls en se disant que la brume ne nous gênerait pas à cet endroit et en effet, de ce côté-ci, aucune brume !

Comme pour les autres chutes, l'accès est très simple, on se gare à quelques mètres et un a directement un point de vue sur les chutes.

Les Lisbon falls font 92 mètres et méritent le coup d'oeil.

Sabie

 Lisbon Falls

Aujourd'hui on décide de s'attaquer au troisième plus grand canyon du monde, le Blyde River canyon, réputé pour sa verdure.
Il fait 26 km pour 800 mètres de profondeur.

La journée sera essentiellement composée de points de vue mais ca débute mal car un épais brouillard empêche toute visibilité du côté de God's Window.

On décide d'aller directement aux Lisbon Falls en se disant que la brume ne nous gênerait pas à cet endroit et en effet, de ce côté-ci, aucune brume !

Comme pour les autres chutes, l'accès est très simple, on se gare à quelques mètres et un a directement un point de vue sur les chutes.

Les Lisbon falls font 92 mètres et méritent le coup d'oeil.
■ Maison de Nelson Mandela

■ Maison de Nelson Mandela

■ Maison de Nelson Mandela

 Lisbon Falls

Aujourd'hui on décide de s'attaquer au troisième plus grand canyon du monde, le Blyde River canyon, réputé pour sa verdure.
Il fait 26 km pour 800 mètres de profondeur.

La journée sera essentiellement composée de points de vue mais ca débute mal car un épais brouillard empêche toute visibilité du côté de God's Window.

On décide d'aller directement aux Lisbon Falls en se disant que la brume ne nous gênerait pas à cet endroit et en effet, de ce côté-ci, aucune brume !

Comme pour les autres chutes, l'accès est très simple, on se gare à quelques mètres et un a directement un point de vue sur les chutes.

Les Lisbon falls font 92 mètres et méritent le coup d'oeil.
■ Maison de Nelson Mandela

■ Maison de Nelson Mandela

■ Maison de Nelson Mandela

 Lisbon Falls

Aujourd'hui on décide de s'attaquer au troisième plus grand canyon du monde, le Blyde River canyon, réputé pour sa verdure.
Il fait 26 km pour 800 mètres de profondeur.

La journée sera essentiellement composée de points de vue mais ca débute mal car un épais brouillard empêche toute visibilité du côté de God's Window.

On décide d'aller directement aux Lisbon Falls en se disant que la brume ne nous gênerait pas à cet endroit et en effet, de ce côté-ci, aucune brume !

Comme pour les autres chutes, l'accès est très simple, on se gare à quelques mètres et un a directement un point de vue sur les chutes.

Les Lisbon falls font 92 mètres et méritent le coup d'oeil.

SWAZILAND

 Visite Soweto en vélo
430R/adulte

Première journée en Afrique du Sud après notre arrivée à Johannesburg avec la visite de Soweto grâce à Lebo's Backpackers.

Nous avions réservé notre sortie de 2 heures à vélo dans Soweto à l'avance via internet.
Ayant un peu d'appréhension à venir dans un township avec notre voiture de location, nous avons demandés à ce que Lebo's Backpackers nous envoie un chauffeur.

Chico est ainsi venu nous chercher et nous a ainsi parlé du soulevement de Soweto, des choses à voir, des quartiers à éviter et de sa vie. En effet, il nous explique qu'il a fait plusieurs séjours en prison, pas pour des crimes mais parce que plus jeune il avait participé aux émeutes et luttait contre la répression de la police.

On choisit alors nos vélos au backparckers et on débute la visite avec un deuxième Chico, Chico-guide !
Il nous explique alors tous les évènements qui se sont produits à Soweto à partir du 16 Juin 1976, date à laquelle les élèves noirs de l'enseignement public secondaire ont débutés les émeutes pour lutter contre l'introduction de l'Afrikaans dans les écoles.

Cette journée fut marquée par l'intervention musclée de la Police qui causa au moins 23 morts dont le jeune Hector Piertson, âgé de 13 ans, tué par balle et qui devint le symbole du soulevement. S'en suivi alors des soulèvements successifs dans d'autres townships et un long combat entre la population et la répression policière causant ainsi une instabilité du pays tout entier.

On découvre alors les dédales du township, les Orlando's towers, le mémorial Hector Piertson et la fameuse rue Vilakazi, seule rue du monde où vécurent deux prix Nobel de la Paix, à savoir Nelson Mandela et Desmond Tutu (D'ailleurs ce dernier y séjourne encore lorsqu'il vient à Johannesburg).

Le petit tour en vélo est vraiment une chose à faire à Soweto car il permet une immersion totale dans tous ces tragiques événements d'il n'y a pas si longtemps que cela est narré par des habitants de Soweto ayant eux-mêmes vécus et participés au soulevement.

A retour à l'auberge de jeunesse, on nous fait découvrir des tenues typiques des princesses et princes Africains, de la bière locale et une initiation au djembé.
Le tour comprend aussi le repas du midi, typiquement africain.

Après notre super bon déjeuner, on retrouve Chico-Chauffeur pour nous ramener à notre Hôtel et nous demande si maintenant que l'on avait visité Soweto, nous nous serions sentis de venir seuls. On lui répond alors qu'on pense qu'il est préférable pour nous d'être venu avec lui, ce à quoi il nous répond, "Oui, c'est encore un peu trop tôt pour venir visiter seul le township, vous vous seriez sûrement faits dévalisés".

Sur la route du retour, on se fait arrêter par la Police et Chico n'étant pas un chauffeur de taxi officiel, leur explique que nous sommes des amis à qui il a fait visiter Soweto. Avec un petit billet et des chewing-gums, nous voici à nouveau sur la route. Chico nous dit alors qu'il y a encore pas mal de policiers corrompus en Afrique du Sud et que c'est monnaie courante de devoir donner des bonbons au autre pour ne pas trop se faire embêter.

Je vous conseille grandement de faire une visite de ce type à Soweto car c'est vraiment un haut lieu culturel et riche en émotions.

Mlilwane Wildlife Sanctuary - SWAZILAND

 Visite Soweto en vélo
430R/adulte

Première journée en Afrique du Sud après notre arrivée à Johannesburg avec la visite de Soweto grâce à Lebo's Backpackers.

Nous avions réservé notre sortie de 2 heures à vélo dans Soweto à l'avance via internet.
Ayant un peu d'appréhension à venir dans un township avec notre voiture de location, nous avons demandés à ce que Lebo's Backpackers nous envoie un chauffeur.

Chico est ainsi venu nous chercher et nous a ainsi parlé du soulevement de Soweto, des choses à voir, des quartiers à éviter et de sa vie. En effet, il nous explique qu'il a fait plusieurs séjours en prison, pas pour des crimes mais parce que plus jeune il avait participé aux émeutes et luttait contre la répression de la police.

On choisit alors nos vélos au backparckers et on débute la visite avec un deuxième Chico, Chico-guide !
Il nous explique alors tous les évènements qui se sont produits à Soweto à partir du 16 Juin 1976, date à laquelle les élèves noirs de l'enseignement public secondaire ont débutés les émeutes pour lutter contre l'introduction de l'Afrikaans dans les écoles.

Cette journée fut marquée par l'intervention musclée de la Police qui causa au moins 23 morts dont le jeune Hector Piertson, âgé de 13 ans, tué par balle et qui devint le symbole du soulevement. S'en suivi alors des soulèvements successifs dans d'autres townships et un long combat entre la population et la répression policière causant ainsi une instabilité du pays tout entier.

On découvre alors les dédales du township, les Orlando's towers, le mémorial Hector Piertson et la fameuse rue Vilakazi, seule rue du monde où vécurent deux prix Nobel de la Paix, à savoir Nelson Mandela et Desmond Tutu (D'ailleurs ce dernier y séjourne encore lorsqu'il vient à Johannesburg).

Le petit tour en vélo est vraiment une chose à faire à Soweto car il permet une immersion totale dans tous ces tragiques événements d'il n'y a pas si longtemps que cela est narré par des habitants de Soweto ayant eux-mêmes vécus et participés au soulevement.

A retour à l'auberge de jeunesse, on nous fait découvrir des tenues typiques des princesses et princes Africains, de la bière locale et une initiation au djembé.
Le tour comprend aussi le repas du midi, typiquement africain.

Après notre super bon déjeuner, on retrouve Chico-Chauffeur pour nous ramener à notre Hôtel et nous demande si maintenant que l'on avait visité Soweto, nous nous serions sentis de venir seuls. On lui répond alors qu'on pense qu'il est préférable pour nous d'être venu avec lui, ce à quoi il nous répond, "Oui, c'est encore un peu trop tôt pour venir visiter seul le township, vous vous seriez sûrement faits dévalisés".

Sur la route du retour, on se fait arrêter par la Police et Chico n'étant pas un chauffeur de taxi officiel, leur explique que nous sommes des amis à qui il a fait visiter Soweto. Avec un petit billet et des chewing-gums, nous voici à nouveau sur la route. Chico nous dit alors qu'il y a encore pas mal de policiers corrompus en Afrique du Sud et que c'est monnaie courante de devoir donner des bonbons au autre pour ne pas trop se faire embêter.

Je vous conseille grandement de faire une visite de ce type à Soweto car c'est vraiment un haut lieu culturel et riche en émotions.

 Visite Soweto en vélo
430R/adulte

Première journée en Afrique du Sud après notre arrivée à Johannesburg avec la visite de Soweto grâce à Lebo's Backpackers.

Nous avions réservé notre sortie de 2 heures à vélo dans Soweto à l'avance via internet.
Ayant un peu d'appréhension à venir dans un township avec notre voiture de location, nous avons demandés à ce que Lebo's Backpackers nous envoie un chauffeur.

Chico est ainsi venu nous chercher et nous a ainsi parlé du soulevement de Soweto, des choses à voir, des quartiers à éviter et de sa vie. En effet, il nous explique qu'il a fait plusieurs séjours en prison, pas pour des crimes mais parce que plus jeune il avait participé aux émeutes et luttait contre la répression de la police.

On choisit alors nos vélos au backparckers et on débute la visite avec un deuxième Chico, Chico-guide !
Il nous explique alors tous les évènements qui se sont produits à Soweto à partir du 16 Juin 1976, date à laquelle les élèves noirs de l'enseignement public secondaire ont débutés les émeutes pour lutter contre l'introduction de l'Afrikaans dans les écoles.

Cette journée fut marquée par l'intervention musclée de la Police qui causa au moins 23 morts dont le jeune Hector Piertson, âgé de 13 ans, tué par balle et qui devint le symbole du soulevement. S'en suivi alors des soulèvements successifs dans d'autres townships et un long combat entre la population et la répression policière causant ainsi une instabilité du pays tout entier.

On découvre alors les dédales du township, les Orlando's towers, le mémorial Hector Piertson et la fameuse rue Vilakazi, seule rue du monde où vécurent deux prix Nobel de la Paix, à savoir Nelson Mandela et Desmond Tutu (D'ailleurs ce dernier y séjourne encore lorsqu'il vient à Johannesburg).

Le petit tour en vélo est vraiment une chose à faire à Soweto car il permet une immersion totale dans tous ces tragiques événements d'il n'y a pas si longtemps que cela est narré par des habitants de Soweto ayant eux-mêmes vécus et participés au soulevement.

A retour à l'auberge de jeunesse, on nous fait découvrir des tenues typiques des princesses et princes Africains, de la bière locale et une initiation au djembé.
Le tour comprend aussi le repas du midi, typiquement africain.

Après notre super bon déjeuner, on retrouve Chico-Chauffeur pour nous ramener à notre Hôtel et nous demande si maintenant que l'on avait visité Soweto, nous nous serions sentis de venir seuls. On lui répond alors qu'on pense qu'il est préférable pour nous d'être venu avec lui, ce à quoi il nous répond, "Oui, c'est encore un peu trop tôt pour venir visiter seul le township, vous vous seriez sûrement faits dévalisés".

Sur la route du retour, on se fait arrêter par la Police et Chico n'étant pas un chauffeur de taxi officiel, leur explique que nous sommes des amis à qui il a fait visiter Soweto. Avec un petit billet et des chewing-gums, nous voici à nouveau sur la route. Chico nous dit alors qu'il y a encore pas mal de policiers corrompus en Afrique du Sud et que c'est monnaie courante de devoir donner des bonbons au autre pour ne pas trop se faire embêter.

Je vous conseille grandement de faire une visite de ce type à Soweto car c'est vraiment un haut lieu culturel et riche en émotions.

 Visite Soweto en vélo
430R/adulte

Première journée en Afrique du Sud après notre arrivée à Johannesburg avec la visite de Soweto grâce à Lebo's Backpackers.

Nous avions réservé notre sortie de 2 heures à vélo dans Soweto à l'avance via internet.
Ayant un peu d'appréhension à venir dans un township avec notre voiture de location, nous avons demandés à ce que Lebo's Backpackers nous envoie un chauffeur.

Chico est ainsi venu nous chercher et nous a ainsi parlé du soulevement de Soweto, des choses à voir, des quartiers à éviter et de sa vie. En effet, il nous explique qu'il a fait plusieurs séjours en prison, pas pour des crimes mais parce que plus jeune il avait participé aux émeutes et luttait contre la répression de la police.

On choisit alors nos vélos au backparckers et on débute la visite avec un deuxième Chico, Chico-guide !
Il nous explique alors tous les évènements qui se sont produits à Soweto à partir du 16 Juin 1976, date à laquelle les élèves noirs de l'enseignement public secondaire ont débutés les émeutes pour lutter contre l'introduction de l'Afrikaans dans les écoles.

Cette journée fut marquée par l'intervention musclée de la Police qui causa au moins 23 morts dont le jeune Hector Piertson, âgé de 13 ans, tué par balle et qui devint le symbole du soulevement. S'en suivi alors des soulèvements successifs dans d'autres townships et un long combat entre la population et la répression policière causant ainsi une instabilité du pays tout entier.

On découvre alors les dédales du township, les Orlando's towers, le mémorial Hector Piertson et la fameuse rue Vilakazi, seule rue du monde où vécurent deux prix Nobel de la Paix, à savoir Nelson Mandela et Desmond Tutu (D'ailleurs ce dernier y séjourne encore lorsqu'il vient à Johannesburg).

Le petit tour en vélo est vraiment une chose à faire à Soweto car il permet une immersion totale dans tous ces tragiques événements d'il n'y a pas si longtemps que cela est narré par des habitants de Soweto ayant eux-mêmes vécus et participés au soulevement.

A retour à l'auberge de jeunesse, on nous fait découvrir des tenues typiques des princesses et princes Africains, de la bière locale et une initiation au djembé.
Le tour comprend aussi le repas du midi, typiquement africain.

Après notre super bon déjeuner, on retrouve Chico-Chauffeur pour nous ramener à notre Hôtel et nous demande si maintenant que l'on avait visité Soweto, nous nous serions sentis de venir seuls. On lui répond alors qu'on pense qu'il est préférable pour nous d'être venu avec lui, ce à quoi il nous répond, "Oui, c'est encore un peu trop tôt pour venir visiter seul le township, vous vous seriez sûrement faits dévalisés".

Sur la route du retour, on se fait arrêter par la Police et Chico n'étant pas un chauffeur de taxi officiel, leur explique que nous sommes des amis à qui il a fait visiter Soweto. Avec un petit billet et des chewing-gums, nous voici à nouveau sur la route. Chico nous dit alors qu'il y a encore pas mal de policiers corrompus en Afrique du Sud et que c'est monnaie courante de devoir donner des bonbons au autre pour ne pas trop se faire embêter.

Je vous conseille grandement de faire une visite de ce type à Soweto car c'est vraiment un haut lieu culturel et riche en émotions.

St Lucia

 Visite Soweto en vélo
430R/adulte

Première journée en Afrique du Sud après notre arrivée à Johannesburg avec la visite de Soweto grâce à Lebo's Backpackers.

Nous avions réservé notre sortie de 2 heures à vélo dans Soweto à l'avance via internet.
Ayant un peu d'appréhension à venir dans un township avec notre voiture de location, nous avons demandés à ce que Lebo's Backpackers nous envoie un chauffeur.

Chico est ainsi venu nous chercher et nous a ainsi parlé du soulevement de Soweto, des choses à voir, des quartiers à éviter et de sa vie. En effet, il nous explique qu'il a fait plusieurs séjours en prison, pas pour des crimes mais parce que plus jeune il avait participé aux émeutes et luttait contre la répression de la police.

On choisit alors nos vélos au backparckers et on débute la visite avec un deuxième Chico, Chico-guide !
Il nous explique alors tous les évènements qui se sont produits à Soweto à partir du 16 Juin 1976, date à laquelle les élèves noirs de l'enseignement public secondaire ont débutés les émeutes pour lutter contre l'introduction de l'Afrikaans dans les écoles.

Cette journée fut marquée par l'intervention musclée de la Police qui causa au moins 23 morts dont le jeune Hector Piertson, âgé de 13 ans, tué par balle et qui devint le symbole du soulevement. S'en suivi alors des soulèvements successifs dans d'autres townships et un long combat entre la population et la répression policière causant ainsi une instabilité du pays tout entier.

On découvre alors les dédales du township, les Orlando's towers, le mémorial Hector Piertson et la fameuse rue Vilakazi, seule rue du monde où vécurent deux prix Nobel de la Paix, à savoir Nelson Mandela et Desmond Tutu (D'ailleurs ce dernier y séjourne encore lorsqu'il vient à Johannesburg).

Le petit tour en vélo est vraiment une chose à faire à Soweto car il permet une immersion totale dans tous ces tragiques événements d'il n'y a pas si longtemps que cela est narré par des habitants de Soweto ayant eux-mêmes vécus et participés au soulevement.

A retour à l'auberge de jeunesse, on nous fait découvrir des tenues typiques des princesses et princes Africains, de la bière locale et une initiation au djembé.
Le tour comprend aussi le repas du midi, typiquement africain.

Après notre super bon déjeuner, on retrouve Chico-Chauffeur pour nous ramener à notre Hôtel et nous demande si maintenant que l'on avait visité Soweto, nous nous serions sentis de venir seuls. On lui répond alors qu'on pense qu'il est préférable pour nous d'être venu avec lui, ce à quoi il nous répond, "Oui, c'est encore un peu trop tôt pour venir visiter seul le township, vous vous seriez sûrement faits dévalisés".

Sur la route du retour, on se fait arrêter par la Police et Chico n'étant pas un chauffeur de taxi officiel, leur explique que nous sommes des amis à qui il a fait visiter Soweto. Avec un petit billet et des chewing-gums, nous voici à nouveau sur la route. Chico nous dit alors qu'il y a encore pas mal de policiers corrompus en Afrique du Sud et que c'est monnaie courante de devoir donner des bonbons au autre pour ne pas trop se faire embêter.

Je vous conseille grandement de faire une visite de ce type à Soweto car c'est vraiment un haut lieu culturel et riche en émotions.

Hluhluwe iMfolozi Park

 Waterkloof  Restaurant


O

St Lucia

 Visite Soweto en vélo
430R/adulte

Première journée en Afrique du Sud après notre arrivée à Johannesburg avec la visite de Soweto grâce à Lebo's Backpackers.

Nous avions réservé notre sortie de 2 heures à vélo dans Soweto à l'avance via internet.
Ayant un peu d'appréhension à venir dans un township avec notre voiture de location, nous avons demandés à ce que Lebo's Backpackers nous envoie un chauffeur.

Chico est ainsi venu nous chercher et nous a ainsi parlé du soulevement de Soweto, des choses à voir, des quartiers à éviter et de sa vie. En effet, il nous explique qu'il a fait plusieurs séjours en prison, pas pour des crimes mais parce que plus jeune il avait participé aux émeutes et luttait contre la répression de la police.

On choisit alors nos vélos au backparckers et on débute la visite avec un deuxième Chico, Chico-guide !
Il nous explique alors tous les évènements qui se sont produits à Soweto à partir du 16 Juin 1976, date à laquelle les élèves noirs de l'enseignement public secondaire ont débutés les émeutes pour lutter contre l'introduction de l'Afrikaans dans les écoles.

Cette journée fut marquée par l'intervention musclée de la Police qui causa au moins 23 morts dont le jeune Hector Piertson, âgé de 13 ans, tué par balle et qui devint le symbole du soulevement. S'en suivi alors des soulèvements successifs dans d'autres townships et un long combat entre la population et la répression policière causant ainsi une instabilité du pays tout entier.

On découvre alors les dédales du township, les Orlando's towers, le mémorial Hector Piertson et la fameuse rue Vilakazi, seule rue du monde où vécurent deux prix Nobel de la Paix, à savoir Nelson Mandela et Desmond Tutu (D'ailleurs ce dernier y séjourne encore lorsqu'il vient à Johannesburg).

Le petit tour en vélo est vraiment une chose à faire à Soweto car il permet une immersion totale dans tous ces tragiques événements d'il n'y a pas si longtemps que cela est narré par des habitants de Soweto ayant eux-mêmes vécus et participés au soulevement.

A retour à l'auberge de jeunesse, on nous fait découvrir des tenues typiques des princesses et princes Africains, de la bière locale et une initiation au djembé.
Le tour comprend aussi le repas du midi, typiquement africain.

Après notre super bon déjeuner, on retrouve Chico-Chauffeur pour nous ramener à notre Hôtel et nous demande si maintenant que l'on avait visité Soweto, nous nous serions sentis de venir seuls. On lui répond alors qu'on pense qu'il est préférable pour nous d'être venu avec lui, ce à quoi il nous répond, "Oui, c'est encore un peu trop tôt pour venir visiter seul le township, vous vous seriez sûrement faits dévalisés".

Sur la route du retour, on se fait arrêter par la Police et Chico n'étant pas un chauffeur de taxi officiel, leur explique que nous sommes des amis à qui il a fait visiter Soweto. Avec un petit billet et des chewing-gums, nous voici à nouveau sur la route. Chico nous dit alors qu'il y a encore pas mal de policiers corrompus en Afrique du Sud et que c'est monnaie courante de devoir donner des bonbons au autre pour ne pas trop se faire embêter.

Je vous conseille grandement de faire une visite de ce type à Soweto car c'est vraiment un haut lieu culturel et riche en émotions.

■ Maison de Nelson Mandela

■ Maison de Nelson Mandela

■ Maison de Nelson Mandela

Cathedral Peak

 Visite Soweto en vélo
430R/adulte

Première journée en Afrique du Sud après notre arrivée à Johannesburg avec la visite de Soweto grâce à Lebo's Backpackers.

Nous avions réservé notre sortie de 2 heures à vélo dans Soweto à l'avance via internet.
Ayant un peu d'appréhension à venir dans un township avec notre voiture de location, nous avons demandés à ce que Lebo's Backpackers nous envoie un chauffeur.

Chico est ainsi venu nous chercher et nous a ainsi parlé du soulevement de Soweto, des choses à voir, des quartiers à éviter et de sa vie. En effet, il nous explique qu'il a fait plusieurs séjours en prison, pas pour des crimes mais parce que plus jeune il avait participé aux émeutes et luttait contre la répression de la police.

On choisit alors nos vélos au backparckers et on débute la visite avec un deuxième Chico, Chico-guide !
Il nous explique alors tous les évènements qui se sont produits à Soweto à partir du 16 Juin 1976, date à laquelle les élèves noirs de l'enseignement public secondaire ont débutés les émeutes pour lutter contre l'introduction de l'Afrikaans dans les écoles.

Cette journée fut marquée par l'intervention musclée de la Police qui causa au moins 23 morts dont le jeune Hector Piertson, âgé de 13 ans, tué par balle et qui devint le symbole du soulevement. S'en suivi alors des soulèvements successifs dans d'autres townships et un long combat entre la population et la répression policière causant ainsi une instabilité du pays tout entier.

On découvre alors les dédales du township, les Orlando's towers, le mémorial Hector Piertson et la fameuse rue Vilakazi, seule rue du monde où vécurent deux prix Nobel de la Paix, à savoir Nelson Mandela et Desmond Tutu (D'ailleurs ce dernier y séjourne encore lorsqu'il vient à Johannesburg).

Le petit tour en vélo est vraiment une chose à faire à Soweto car il permet une immersion totale dans tous ces tragiques événements d'il n'y a pas si longtemps que cela est narré par des habitants de Soweto ayant eux-mêmes vécus et participés au soulevement.

A retour à l'auberge de jeunesse, on nous fait découvrir des tenues typiques des princesses et princes Africains, de la bière locale et une initiation au djembé.
Le tour comprend aussi le repas du midi, typiquement africain.

Après notre super bon déjeuner, on retrouve Chico-Chauffeur pour nous ramener à notre Hôtel et nous demande si maintenant que l'on avait visité Soweto, nous nous serions sentis de venir seuls. On lui répond alors qu'on pense qu'il est préférable pour nous d'être venu avec lui, ce à quoi il nous répond, "Oui, c'est encore un peu trop tôt pour venir visiter seul le township, vous vous seriez sûrement faits dévalisés".

Sur la route du retour, on se fait arrêter par la Police et Chico n'étant pas un chauffeur de taxi officiel, leur explique que nous sommes des amis à qui il a fait visiter Soweto. Avec un petit billet et des chewing-gums, nous voici à nouveau sur la route. Chico nous dit alors qu'il y a encore pas mal de policiers corrompus en Afrique du Sud et que c'est monnaie courante de devoir donner des bonbons au autre pour ne pas trop se faire embêter.

Je vous conseille grandement de faire une visite de ce type à Soweto car c'est vraiment un haut lieu culturel et riche en émotions.

■ Maison de Nelson Mandela

■ Maison de Nelson Mandela

■ Maison de Nelson Mandela

 Waterkloof  Restaurant


O

Cathedral Peak

 Visite Soweto en vélo
430R/adulte

Première journée en Afrique du Sud après notre arrivée à Johannesburg avec la visite de Soweto grâce à Lebo's Backpackers.

Nous avions réservé notre sortie de 2 heures à vélo dans Soweto à l'avance via internet.
Ayant un peu d'appréhension à venir dans un township avec notre voiture de location, nous avons demandés à ce que Lebo's Backpackers nous envoie un chauffeur.

Chico est ainsi venu nous chercher et nous a ainsi parlé du soulevement de Soweto, des choses à voir, des quartiers à éviter et de sa vie. En effet, il nous explique qu'il a fait plusieurs séjours en prison, pas pour des crimes mais parce que plus jeune il avait participé aux émeutes et luttait contre la répression de la police.

On choisit alors nos vélos au backparckers et on débute la visite avec un deuxième Chico, Chico-guide !
Il nous explique alors tous les évènements qui se sont produits à Soweto à partir du 16 Juin 1976, date à laquelle les élèves noirs de l'enseignement public secondaire ont débutés les émeutes pour lutter contre l'introduction de l'Afrikaans dans les écoles.

Cette journée fut marquée par l'intervention musclée de la Police qui causa au moins 23 morts dont le jeune Hector Piertson, âgé de 13 ans, tué par balle et qui devint le symbole du soulevement. S'en suivi alors des soulèvements successifs dans d'autres townships et un long combat entre la population et la répression policière causant ainsi une instabilité du pays tout entier.

On découvre alors les dédales du township, les Orlando's towers, le mémorial Hector Piertson et la fameuse rue Vilakazi, seule rue du monde où vécurent deux prix Nobel de la Paix, à savoir Nelson Mandela et Desmond Tutu (D'ailleurs ce dernier y séjourne encore lorsqu'il vient à Johannesburg).

Le petit tour en vélo est vraiment une chose à faire à Soweto car il permet une immersion totale dans tous ces tragiques événements d'il n'y a pas si longtemps que cela est narré par des habitants de Soweto ayant eux-mêmes vécus et participés au soulevement.

A retour à l'auberge de jeunesse, on nous fait découvrir des tenues typiques des princesses et princes Africains, de la bière locale et une initiation au djembé.
Le tour comprend aussi le repas du midi, typiquement africain.

Après notre super bon déjeuner, on retrouve Chico-Chauffeur pour nous ramener à notre Hôtel et nous demande si maintenant que l'on avait visité Soweto, nous nous serions sentis de venir seuls. On lui répond alors qu'on pense qu'il est préférable pour nous d'être venu avec lui, ce à quoi il nous répond, "Oui, c'est encore un peu trop tôt pour venir visiter seul le township, vous vous seriez sûrement faits dévalisés".

Sur la route du retour, on se fait arrêter par la Police et Chico n'étant pas un chauffeur de taxi officiel, leur explique que nous sommes des amis à qui il a fait visiter Soweto. Avec un petit billet et des chewing-gums, nous voici à nouveau sur la route. Chico nous dit alors qu'il y a encore pas mal de policiers corrompus en Afrique du Sud et que c'est monnaie courante de devoir donner des bonbons au autre pour ne pas trop se faire embêter.

Je vous conseille grandement de faire une visite de ce type à Soweto car c'est vraiment un haut lieu culturel et riche en émotions.

■ Maison de Nelson Mandela

■ Maison de Nelson Mandela

■ Maison de Nelson Mandela

 Visite Soweto en vélo
430R/adulte

Première journée en Afrique du Sud après notre arrivée à Johannesburg avec la visite de Soweto grâce à Lebo's Backpackers.

Nous avions réservé notre sortie de 2 heures à vélo dans Soweto à l'avance via internet.
Ayant un peu d'appréhension à venir dans un township avec notre voiture de location, nous avons demandés à ce que Lebo's Backpackers nous envoie un chauffeur.

Chico est ainsi venu nous chercher et nous a ainsi parlé du soulevement de Soweto, des choses à voir, des quartiers à éviter et de sa vie. En effet, il nous explique qu'il a fait plusieurs séjours en prison, pas pour des crimes mais parce que plus jeune il avait participé aux émeutes et luttait contre la répression de la police.

On choisit alors nos vélos au backparckers et on débute la visite avec un deuxième Chico, Chico-guide !
Il nous explique alors tous les évènements qui se sont produits à Soweto à partir du 16 Juin 1976, date à laquelle les élèves noirs de l'enseignement public secondaire ont débutés les émeutes pour lutter contre l'introduction de l'Afrikaans dans les écoles.

Cette journée fut marquée par l'intervention musclée de la Police qui causa au moins 23 morts dont le jeune Hector Piertson, âgé de 13 ans, tué par balle et qui devint le symbole du soulevement. S'en suivi alors des soulèvements successifs dans d'autres townships et un long combat entre la population et la répression policière causant ainsi une instabilité du pays tout entier.

On découvre alors les dédales du township, les Orlando's towers, le mémorial Hector Piertson et la fameuse rue Vilakazi, seule rue du monde où vécurent deux prix Nobel de la Paix, à savoir Nelson Mandela et Desmond Tutu (D'ailleurs ce dernier y séjourne encore lorsqu'il vient à Johannesburg).

Le petit tour en vélo est vraiment une chose à faire à Soweto car il permet une immersion totale dans tous ces tragiques événements d'il n'y a pas si longtemps que cela est narré par des habitants de Soweto ayant eux-mêmes vécus et participés au soulevement.

A retour à l'auberge de jeunesse, on nous fait découvrir des tenues typiques des princesses et princes Africains, de la bière locale et une initiation au djembé.
Le tour comprend aussi le repas du midi, typiquement africain.

Après notre super bon déjeuner, on retrouve Chico-Chauffeur pour nous ramener à notre Hôtel et nous demande si maintenant que l'on avait visité Soweto, nous nous serions sentis de venir seuls. On lui répond alors qu'on pense qu'il est préférable pour nous d'être venu avec lui, ce à quoi il nous répond, "Oui, c'est encore un peu trop tôt pour venir visiter seul le township, vous vous seriez sûrement faits dévalisés".

Sur la route du retour, on se fait arrêter par la Police et Chico n'étant pas un chauffeur de taxi officiel, leur explique que nous sommes des amis à qui il a fait visiter Soweto. Avec un petit billet et des chewing-gums, nous voici à nouveau sur la route. Chico nous dit alors qu'il y a encore pas mal de policiers corrompus en Afrique du Sud et que c'est monnaie courante de devoir donner des bonbons au autre pour ne pas trop se faire embêter.

Je vous conseille grandement de faire une visite de ce type à Soweto car c'est vraiment un haut lieu culturel et riche en émotions.

■ Maison de Nelson Mandela

■ Maison de Nelson Mandela

■ Maison de Nelson Mandela

Royal Natal Park

 Waterkloof  Restaurant


O

 Visite Soweto en vélo
430R/adulte

Première journée en Afrique du Sud après notre arrivée à Johannesburg avec la visite de Soweto grâce à Lebo's Backpackers.

Nous avions réservé notre sortie de 2 heures à vélo dans Soweto à l'avance via internet.
Ayant un peu d'appréhension à venir dans un township avec notre voiture de location, nous avons demandés à ce que Lebo's Backpackers nous envoie un chauffeur.

Chico est ainsi venu nous chercher et nous a ainsi parlé du soulevement de Soweto, des choses à voir, des quartiers à éviter et de sa vie. En effet, il nous explique qu'il a fait plusieurs séjours en prison, pas pour des crimes mais parce que plus jeune il avait participé aux émeutes et luttait contre la répression de la police.

On choisit alors nos vélos au backparckers et on débute la visite avec un deuxième Chico, Chico-guide !
Il nous explique alors tous les évènements qui se sont produits à Soweto à partir du 16 Juin 1976, date à laquelle les élèves noirs de l'enseignement public secondaire ont débutés les émeutes pour lutter contre l'introduction de l'Afrikaans dans les écoles.

Cette journée fut marquée par l'intervention musclée de la Police qui causa au moins 23 morts dont le jeune Hector Piertson, âgé de 13 ans, tué par balle et qui devint le symbole du soulevement. S'en suivi alors des soulèvements successifs dans d'autres townships et un long combat entre la population et la répression policière causant ainsi une instabilité du pays tout entier.

On découvre alors les dédales du township, les Orlando's towers, le mémorial Hector Piertson et la fameuse rue Vilakazi, seule rue du monde où vécurent deux prix Nobel de la Paix, à savoir Nelson Mandela et Desmond Tutu (D'ailleurs ce dernier y séjourne encore lorsqu'il vient à Johannesburg).

Le petit tour en vélo est vraiment une chose à faire à Soweto car il permet une immersion totale dans tous ces tragiques événements d'il n'y a pas si longtemps que cela est narré par des habitants de Soweto ayant eux-mêmes vécus et participés au soulevement.

A retour à l'auberge de jeunesse, on nous fait découvrir des tenues typiques des princesses et princes Africains, de la bière locale et une initiation au djembé.
Le tour comprend aussi le repas du midi, typiquement africain.

Après notre super bon déjeuner, on retrouve Chico-Chauffeur pour nous ramener à notre Hôtel et nous demande si maintenant que l'on avait visité Soweto, nous nous serions sentis de venir seuls. On lui répond alors qu'on pense qu'il est préférable pour nous d'être venu avec lui, ce à quoi il nous répond, "Oui, c'est encore un peu trop tôt pour venir visiter seul le township, vous vous seriez sûrement faits dévalisés".

Sur la route du retour, on se fait arrêter par la Police et Chico n'étant pas un chauffeur de taxi officiel, leur explique que nous sommes des amis à qui il a fait visiter Soweto. Avec un petit billet et des chewing-gums, nous voici à nouveau sur la route. Chico nous dit alors qu'il y a encore pas mal de policiers corrompus en Afrique du Sud et que c'est monnaie courante de devoir donner des bonbons au autre pour ne pas trop se faire embêter.

Je vous conseille grandement de faire une visite de ce type à Soweto car c'est vraiment un haut lieu culturel et riche en émotions.

 Visite Soweto en vélo
430R/adulte

Première journée en Afrique du Sud après notre arrivée à Johannesburg avec la visite de Soweto grâce à Lebo's Backpackers.

Nous avions réservé notre sortie de 2 heures à vélo dans Soweto à l'avance via internet.
Ayant un peu d'appréhension à venir dans un township avec notre voiture de location, nous avons demandés à ce que Lebo's Backpackers nous envoie un chauffeur.

Chico est ainsi venu nous chercher et nous a ainsi parlé du soulevement de Soweto, des choses à voir, des quartiers à éviter et de sa vie. En effet, il nous explique qu'il a fait plusieurs séjours en prison, pas pour des crimes mais parce que plus jeune il avait participé aux émeutes et luttait contre la répression de la police.

On choisit alors nos vélos au backparckers et on débute la visite avec un deuxième Chico, Chico-guide !
Il nous explique alors tous les évènements qui se sont produits à Soweto à partir du 16 Juin 1976, date à laquelle les élèves noirs de l'enseignement public secondaire ont débutés les émeutes pour lutter contre l'introduction de l'Afrikaans dans les écoles.

Cette journée fut marquée par l'intervention musclée de la Police qui causa au moins 23 morts dont le jeune Hector Piertson, âgé de 13 ans, tué par balle et qui devint le symbole du soulevement. S'en suivi alors des soulèvements successifs dans d'autres townships et un long combat entre la population et la répression policière causant ainsi une instabilité du pays tout entier.

On découvre alors les dédales du township, les Orlando's towers, le mémorial Hector Piertson et la fameuse rue Vilakazi, seule rue du monde où vécurent deux prix Nobel de la Paix, à savoir Nelson Mandela et Desmond Tutu (D'ailleurs ce dernier y séjourne encore lorsqu'il vient à Johannesburg).

Le petit tour en vélo est vraiment une chose à faire à Soweto car il permet une immersion totale dans tous ces tragiques événements d'il n'y a pas si longtemps que cela est narré par des habitants de Soweto ayant eux-mêmes vécus et participés au soulevement.

A retour à l'auberge de jeunesse, on nous fait découvrir des tenues typiques des princesses et princes Africains, de la bière locale et une initiation au djembé.
Le tour comprend aussi le repas du midi, typiquement africain.

Après notre super bon déjeuner, on retrouve Chico-Chauffeur pour nous ramener à notre Hôtel et nous demande si maintenant que l'on avait visité Soweto, nous nous serions sentis de venir seuls. On lui répond alors qu'on pense qu'il est préférable pour nous d'être venu avec lui, ce à quoi il nous répond, "Oui, c'est encore un peu trop tôt pour venir visiter seul le township, vous vous seriez sûrement faits dévalisés".

Sur la route du retour, on se fait arrêter par la Police et Chico n'étant pas un chauffeur de taxi officiel, leur explique que nous sommes des amis à qui il a fait visiter Soweto. Avec un petit billet et des chewing-gums, nous voici à nouveau sur la route. Chico nous dit alors qu'il y a encore pas mal de policiers corrompus en Afrique du Sud et que c'est monnaie courante de devoir donner des bonbons au autre pour ne pas trop se faire embêter.

Je vous conseille grandement de faire une visite de ce type à Soweto car c'est vraiment un haut lieu culturel et riche en émotions.

■ Maison de Nelson Mandela

■ Maison de Nelson Mandela

■ Maison de Nelson Mandela

Howick

 Visite Soweto en vélo
430R/adulte

Première journée en Afrique du Sud après notre arrivée à Johannesburg avec la visite de Soweto grâce à Lebo's Backpackers.

Nous avions réservé notre sortie de 2 heures à vélo dans Soweto à l'avance via internet.
Ayant un peu d'appréhension à venir dans un township avec notre voiture de location, nous avons demandés à ce que Lebo's Backpackers nous envoie un chauffeur.

Chico est ainsi venu nous chercher et nous a ainsi parlé du soulevement de Soweto, des choses à voir, des quartiers à éviter et de sa vie. En effet, il nous explique qu'il a fait plusieurs séjours en prison, pas pour des crimes mais parce que plus jeune il avait participé aux émeutes et luttait contre la répression de la police.

On choisit alors nos vélos au backparckers et on débute la visite avec un deuxième Chico, Chico-guide !
Il nous explique alors tous les évènements qui se sont produits à Soweto à partir du 16 Juin 1976, date à laquelle les élèves noirs de l'enseignement public secondaire ont débutés les émeutes pour lutter contre l'introduction de l'Afrikaans dans les écoles.

Cette journée fut marquée par l'intervention musclée de la Police qui causa au moins 23 morts dont le jeune Hector Piertson, âgé de 13 ans, tué par balle et qui devint le symbole du soulevement. S'en suivi alors des soulèvements successifs dans d'autres townships et un long combat entre la population et la répression policière causant ainsi une instabilité du pays tout entier.

On découvre alors les dédales du township, les Orlando's towers, le mémorial Hector Piertson et la fameuse rue Vilakazi, seule rue du monde où vécurent deux prix Nobel de la Paix, à savoir Nelson Mandela et Desmond Tutu (D'ailleurs ce dernier y séjourne encore lorsqu'il vient à Johannesburg).

Le petit tour en vélo est vraiment une chose à faire à Soweto car il permet une immersion totale dans tous ces tragiques événements d'il n'y a pas si longtemps que cela est narré par des habitants de Soweto ayant eux-mêmes vécus et participés au soulevement.

A retour à l'auberge de jeunesse, on nous fait découvrir des tenues typiques des princesses et princes Africains, de la bière locale et une initiation au djembé.
Le tour comprend aussi le repas du midi, typiquement africain.

Après notre super bon déjeuner, on retrouve Chico-Chauffeur pour nous ramener à notre Hôtel et nous demande si maintenant que l'on avait visité Soweto, nous nous serions sentis de venir seuls. On lui répond alors qu'on pense qu'il est préférable pour nous d'être venu avec lui, ce à quoi il nous répond, "Oui, c'est encore un peu trop tôt pour venir visiter seul le township, vous vous seriez sûrement faits dévalisés".

Sur la route du retour, on se fait arrêter par la Police et Chico n'étant pas un chauffeur de taxi officiel, leur explique que nous sommes des amis à qui il a fait visiter Soweto. Avec un petit billet et des chewing-gums, nous voici à nouveau sur la route. Chico nous dit alors qu'il y a encore pas mal de policiers corrompus en Afrique du Sud et que c'est monnaie courante de devoir donner des bonbons au autre pour ne pas trop se faire embêter.

Je vous conseille grandement de faire une visite de ce type à Soweto car c'est vraiment un haut lieu culturel et riche en émotions.

 Visite Soweto en vélo
430R/adulte

Première journée en Afrique du Sud après notre arrivée à Johannesburg avec la visite de Soweto grâce à Lebo's Backpackers.

Nous avions réservé notre sortie de 2 heures à vélo dans Soweto à l'avance via internet.
Ayant un peu d'appréhension à venir dans un township avec notre voiture de location, nous avons demandés à ce que Lebo's Backpackers nous envoie un chauffeur.

Chico est ainsi venu nous chercher et nous a ainsi parlé du soulevement de Soweto, des choses à voir, des quartiers à éviter et de sa vie. En effet, il nous explique qu'il a fait plusieurs séjours en prison, pas pour des crimes mais parce que plus jeune il avait participé aux émeutes et luttait contre la répression de la police.

On choisit alors nos vélos au backparckers et on débute la visite avec un deuxième Chico, Chico-guide !
Il nous explique alors tous les évènements qui se sont produits à Soweto à partir du 16 Juin 1976, date à laquelle les élèves noirs de l'enseignement public secondaire ont débutés les émeutes pour lutter contre l'introduction de l'Afrikaans dans les écoles.

Cette journée fut marquée par l'intervention musclée de la Police qui causa au moins 23 morts dont le jeune Hector Piertson, âgé de 13 ans, tué par balle et qui devint le symbole du soulevement. S'en suivi alors des soulèvements successifs dans d'autres townships et un long combat entre la population et la répression policière causant ainsi une instabilité du pays tout entier.

On découvre alors les dédales du township, les Orlando's towers, le mémorial Hector Piertson et la fameuse rue Vilakazi, seule rue du monde où vécurent deux prix Nobel de la Paix, à savoir Nelson Mandela et Desmond Tutu (D'ailleurs ce dernier y séjourne encore lorsqu'il vient à Johannesburg).

Le petit tour en vélo est vraiment une chose à faire à Soweto car il permet une immersion totale dans tous ces tragiques événements d'il n'y a pas si longtemps que cela est narré par des habitants de Soweto ayant eux-mêmes vécus et participés au soulevement.

A retour à l'auberge de jeunesse, on nous fait découvrir des tenues typiques des princesses et princes Africains, de la bière locale et une initiation au djembé.
Le tour comprend aussi le repas du midi, typiquement africain.

Après notre super bon déjeuner, on retrouve Chico-Chauffeur pour nous ramener à notre Hôtel et nous demande si maintenant que l'on avait visité Soweto, nous nous serions sentis de venir seuls. On lui répond alors qu'on pense qu'il est préférable pour nous d'être venu avec lui, ce à quoi il nous répond, "Oui, c'est encore un peu trop tôt pour venir visiter seul le township, vous vous seriez sûrement faits dévalisés".

Sur la route du retour, on se fait arrêter par la Police et Chico n'étant pas un chauffeur de taxi officiel, leur explique que nous sommes des amis à qui il a fait visiter Soweto. Avec un petit billet et des chewing-gums, nous voici à nouveau sur la route. Chico nous dit alors qu'il y a encore pas mal de policiers corrompus en Afrique du Sud et que c'est monnaie courante de devoir donner des bonbons au autre pour ne pas trop se faire embêter.

Je vous conseille grandement de faire une visite de ce type à Soweto car c'est vraiment un haut lieu culturel et riche en émotions.

■ Maison de Nelson Mandela

■ Maison de Nelson Mandela

■ Maison de Nelson Mandela

 Visite Soweto en vélo
430R/adulte

Première journée en Afrique du Sud après notre arrivée à Johannesburg avec la visite de Soweto grâce à Lebo's Backpackers.

Nous avions réservé notre sortie de 2 heures à vélo dans Soweto à l'avance via internet.
Ayant un peu d'appréhension à venir dans un township avec notre voiture de location, nous avons demandés à ce que Lebo's Backpackers nous envoie un chauffeur.

Chico est ainsi venu nous chercher et nous a ainsi parlé du soulevement de Soweto, des choses à voir, des quartiers à éviter et de sa vie. En effet, il nous explique qu'il a fait plusieurs séjours en prison, pas pour des crimes mais parce que plus jeune il avait participé aux émeutes et luttait contre la répression de la police.

On choisit alors nos vélos au backparckers et on débute la visite avec un deuxième Chico, Chico-guide !
Il nous explique alors tous les évènements qui se sont produits à Soweto à partir du 16 Juin 1976, date à laquelle les élèves noirs de l'enseignement public secondaire ont débutés les émeutes pour lutter contre l'introduction de l'Afrikaans dans les écoles.

Cette journée fut marquée par l'intervention musclée de la Police qui causa au moins 23 morts dont le jeune Hector Piertson, âgé de 13 ans, tué par balle et qui devint le symbole du soulevement. S'en suivi alors des soulèvements successifs dans d'autres townships et un long combat entre la population et la répression policière causant ainsi une instabilité du pays tout entier.

On découvre alors les dédales du township, les Orlando's towers, le mémorial Hector Piertson et la fameuse rue Vilakazi, seule rue du monde où vécurent deux prix Nobel de la Paix, à savoir Nelson Mandela et Desmond Tutu (D'ailleurs ce dernier y séjourne encore lorsqu'il vient à Johannesburg).

Le petit tour en vélo est vraiment une chose à faire à Soweto car il permet une immersion totale dans tous ces tragiques événements d'il n'y a pas si longtemps que cela est narré par des habitants de Soweto ayant eux-mêmes vécus et participés au soulevement.

A retour à l'auberge de jeunesse, on nous fait découvrir des tenues typiques des princesses et princes Africains, de la bière locale et une initiation au djembé.
Le tour comprend aussi le repas du midi, typiquement africain.

Après notre super bon déjeuner, on retrouve Chico-Chauffeur pour nous ramener à notre Hôtel et nous demande si maintenant que l'on avait visité Soweto, nous nous serions sentis de venir seuls. On lui répond alors qu'on pense qu'il est préférable pour nous d'être venu avec lui, ce à quoi il nous répond, "Oui, c'est encore un peu trop tôt pour venir visiter seul le township, vous vous seriez sûrement faits dévalisés".

Sur la route du retour, on se fait arrêter par la Police et Chico n'étant pas un chauffeur de taxi officiel, leur explique que nous sommes des amis à qui il a fait visiter Soweto. Avec un petit billet et des chewing-gums, nous voici à nouveau sur la route. Chico nous dit alors qu'il y a encore pas mal de policiers corrompus en Afrique du Sud et que c'est monnaie courante de devoir donner des bonbons au autre pour ne pas trop se faire embêter.

Je vous conseille grandement de faire une visite de ce type à Soweto car c'est vraiment un haut lieu culturel et riche en émotions.

 Visite Soweto en vélo
430R/adulte

Première journée en Afrique du Sud après notre arrivée à Johannesburg avec la visite de Soweto grâce à Lebo's Backpackers.

Nous avions réservé notre sortie de 2 heures à vélo dans Soweto à l'avance via internet.
Ayant un peu d'appréhension à venir dans un township avec notre voiture de location, nous avons demandés à ce que Lebo's Backpackers nous envoie un chauffeur.

Chico est ainsi venu nous chercher et nous a ainsi parlé du soulevement de Soweto, des choses à voir, des quartiers à éviter et de sa vie. En effet, il nous explique qu'il a fait plusieurs séjours en prison, pas pour des crimes mais parce que plus jeune il avait participé aux émeutes et luttait contre la répression de la police.

On choisit alors nos vélos au backparckers et on débute la visite avec un deuxième Chico, Chico-guide !
Il nous explique alors tous les évènements qui se sont produits à Soweto à partir du 16 Juin 1976, date à laquelle les élèves noirs de l'enseignement public secondaire ont débutés les émeutes pour lutter contre l'introduction de l'Afrikaans dans les écoles.

Cette journée fut marquée par l'intervention musclée de la Police qui causa au moins 23 morts dont le jeune Hector Piertson, âgé de 13 ans, tué par balle et qui devint le symbole du soulevement. S'en suivi alors des soulèvements successifs dans d'autres townships et un long combat entre la population et la répression policière causant ainsi une instabilité du pays tout entier.

On découvre alors les dédales du township, les Orlando's towers, le mémorial Hector Piertson et la fameuse rue Vilakazi, seule rue du monde où vécurent deux prix Nobel de la Paix, à savoir Nelson Mandela et Desmond Tutu (D'ailleurs ce dernier y séjourne encore lorsqu'il vient à Johannesburg).

Le petit tour en vélo est vraiment une chose à faire à Soweto car il permet une immersion totale dans tous ces tragiques événements d'il n'y a pas si longtemps que cela est narré par des habitants de Soweto ayant eux-mêmes vécus et participés au soulevement.

A retour à l'auberge de jeunesse, on nous fait découvrir des tenues typiques des princesses et princes Africains, de la bière locale et une initiation au djembé.
Le tour comprend aussi le repas du midi, typiquement africain.

Après notre super bon déjeuner, on retrouve Chico-Chauffeur pour nous ramener à notre Hôtel et nous demande si maintenant que l'on avait visité Soweto, nous nous serions sentis de venir seuls. On lui répond alors qu'on pense qu'il est préférable pour nous d'être venu avec lui, ce à quoi il nous répond, "Oui, c'est encore un peu trop tôt pour venir visiter seul le township, vous vous seriez sûrement faits dévalisés".

Sur la route du retour, on se fait arrêter par la Police et Chico n'étant pas un chauffeur de taxi officiel, leur explique que nous sommes des amis à qui il a fait visiter Soweto. Avec un petit billet et des chewing-gums, nous voici à nouveau sur la route. Chico nous dit alors qu'il y a encore pas mal de policiers corrompus en Afrique du Sud et que c'est monnaie courante de devoir donner des bonbons au autre pour ne pas trop se faire embêter.

Je vous conseille grandement de faire une visite de ce type à Soweto car c'est vraiment un haut lieu culturel et riche en émotions.

Cape Town

 Visite Soweto en vélo
430R/adulte

Première journée en Afrique du Sud après notre arrivée à Johannesburg avec la visite de Soweto grâce à Lebo's Backpackers.

Nous avions réservé notre sortie de 2 heures à vélo dans Soweto à l'avance via internet.
Ayant un peu d'appréhension à venir dans un township avec notre voiture de location, nous avons demandés à ce que Lebo's Backpackers nous envoie un chauffeur.

Chico est ainsi venu nous chercher et nous a ainsi parlé du soulevement de Soweto, des choses à voir, des quartiers à éviter et de sa vie. En effet, il nous explique qu'il a fait plusieurs séjours en prison, pas pour des crimes mais parce que plus jeune il avait participé aux émeutes et luttait contre la répression de la police.

On choisit alors nos vélos au backparckers et on débute la visite avec un deuxième Chico, Chico-guide !
Il nous explique alors tous les évènements qui se sont produits à Soweto à partir du 16 Juin 1976, date à laquelle les élèves noirs de l'enseignement public secondaire ont débutés les émeutes pour lutter contre l'introduction de l'Afrikaans dans les écoles.

Cette journée fut marquée par l'intervention musclée de la Police qui causa au moins 23 morts dont le jeune Hector Piertson, âgé de 13 ans, tué par balle et qui devint le symbole du soulevement. S'en suivi alors des soulèvements successifs dans d'autres townships et un long combat entre la population et la répression policière causant ainsi une instabilité du pays tout entier.

On découvre alors les dédales du township, les Orlando's towers, le mémorial Hector Piertson et la fameuse rue Vilakazi, seule rue du monde où vécurent deux prix Nobel de la Paix, à savoir Nelson Mandela et Desmond Tutu (D'ailleurs ce dernier y séjourne encore lorsqu'il vient à Johannesburg).

Le petit tour en vélo est vraiment une chose à faire à Soweto car il permet une immersion totale dans tous ces tragiques événements d'il n'y a pas si longtemps que cela est narré par des habitants de Soweto ayant eux-mêmes vécus et participés au soulevement.

A retour à l'auberge de jeunesse, on nous fait découvrir des tenues typiques des princesses et princes Africains, de la bière locale et une initiation au djembé.
Le tour comprend aussi le repas du midi, typiquement africain.

Après notre super bon déjeuner, on retrouve Chico-Chauffeur pour nous ramener à notre Hôtel et nous demande si maintenant que l'on avait visité Soweto, nous nous serions sentis de venir seuls. On lui répond alors qu'on pense qu'il est préférable pour nous d'être venu avec lui, ce à quoi il nous répond, "Oui, c'est encore un peu trop tôt pour venir visiter seul le township, vous vous seriez sûrement faits dévalisés".

Sur la route du retour, on se fait arrêter par la Police et Chico n'étant pas un chauffeur de taxi officiel, leur explique que nous sommes des amis à qui il a fait visiter Soweto. Avec un petit billet et des chewing-gums, nous voici à nouveau sur la route. Chico nous dit alors qu'il y a encore pas mal de policiers corrompus en Afrique du Sud et que c'est monnaie courante de devoir donner des bonbons au autre pour ne pas trop se faire embêter.

Je vous conseille grandement de faire une visite de ce type à Soweto car c'est vraiment un haut lieu culturel et riche en émotions.

■ Maison de Nelson Mandela

■ Maison de Nelson Mandela

■ Maison de Nelson Mandela

Cape Town

 Waterkloof  Restaurant


O

 Visite Soweto en vélo
430R/adulte

Première journée en Afrique du Sud après notre arrivée à Johannesburg avec la visite de Soweto grâce à Lebo's Backpackers.

Nous avions réservé notre sortie de 2 heures à vélo dans Soweto à l'avance via internet.
Ayant un peu d'appréhension à venir dans un township avec notre voiture de location, nous avons demandés à ce que Lebo's Backpackers nous envoie un chauffeur.

Chico est ainsi venu nous chercher et nous a ainsi parlé du soulevement de Soweto, des choses à voir, des quartiers à éviter et de sa vie. En effet, il nous explique qu'il a fait plusieurs séjours en prison, pas pour des crimes mais parce que plus jeune il avait participé aux émeutes et luttait contre la répression de la police.

On choisit alors nos vélos au backparckers et on débute la visite avec un deuxième Chico, Chico-guide !
Il nous explique alors tous les évènements qui se sont produits à Soweto à partir du 16 Juin 1976, date à laquelle les élèves noirs de l'enseignement public secondaire ont débutés les émeutes pour lutter contre l'introduction de l'Afrikaans dans les écoles.

Cette journée fut marquée par l'intervention musclée de la Police qui causa au moins 23 morts dont le jeune Hector Piertson, âgé de 13 ans, tué par balle et qui devint le symbole du soulevement. S'en suivi alors des soulèvements successifs dans d'autres townships et un long combat entre la population et la répression policière causant ainsi une instabilité du pays tout entier.

On découvre alors les dédales du township, les Orlando's towers, le mémorial Hector Piertson et la fameuse rue Vilakazi, seule rue du monde où vécurent deux prix Nobel de la Paix, à savoir Nelson Mandela et Desmond Tutu (D'ailleurs ce dernier y séjourne encore lorsqu'il vient à Johannesburg).

Le petit tour en vélo est vraiment une chose à faire à Soweto car il permet une immersion totale dans tous ces tragiques événements d'il n'y a pas si longtemps que cela est narré par des habitants de Soweto ayant eux-mêmes vécus et participés au soulevement.

A retour à l'auberge de jeunesse, on nous fait découvrir des tenues typiques des princesses et princes Africains, de la bière locale et une initiation au djembé.
Le tour comprend aussi le repas du midi, typiquement africain.

Après notre super bon déjeuner, on retrouve Chico-Chauffeur pour nous ramener à notre Hôtel et nous demande si maintenant que l'on avait visité Soweto, nous nous serions sentis de venir seuls. On lui répond alors qu'on pense qu'il est préférable pour nous d'être venu avec lui, ce à quoi il nous répond, "Oui, c'est encore un peu trop tôt pour venir visiter seul le township, vous vous seriez sûrement faits dévalisés".

Sur la route du retour, on se fait arrêter par la Police et Chico n'étant pas un chauffeur de taxi officiel, leur explique que nous sommes des amis à qui il a fait visiter Soweto. Avec un petit billet et des chewing-gums, nous voici à nouveau sur la route. Chico nous dit alors qu'il y a encore pas mal de policiers corrompus en Afrique du Sud et que c'est monnaie courante de devoir donner des bonbons au autre pour ne pas trop se faire embêter.

Je vous conseille grandement de faire une visite de ce type à Soweto car c'est vraiment un haut lieu culturel et riche en émotions.

■ Maison de Nelson Mandela

■ Maison de Nelson Mandela

■ Maison de Nelson Mandela

 Visite Soweto en vélo
430R/adulte

Première journée en Afrique du Sud après notre arrivée à Johannesburg avec la visite de Soweto grâce à Lebo's Backpackers.

Nous avions réservé notre sortie de 2 heures à vélo dans Soweto à l'avance via internet.
Ayant un peu d'appréhension à venir dans un township avec notre voiture de location, nous avons demandés à ce que Lebo's Backpackers nous envoie un chauffeur.

Chico est ainsi venu nous chercher et nous a ainsi parlé du soulevement de Soweto, des choses à voir, des quartiers à éviter et de sa vie. En effet, il nous explique qu'il a fait plusieurs séjours en prison, pas pour des crimes mais parce que plus jeune il avait participé aux émeutes et luttait contre la répression de la police.

On choisit alors nos vélos au backparckers et on débute la visite avec un deuxième Chico, Chico-guide !
Il nous explique alors tous les évènements qui se sont produits à Soweto à partir du 16 Juin 1976, date à laquelle les élèves noirs de l'enseignement public secondaire ont débutés les émeutes pour lutter contre l'introduction de l'Afrikaans dans les écoles.

Cette journée fut marquée par l'intervention musclée de la Police qui causa au moins 23 morts dont le jeune Hector Piertson, âgé de 13 ans, tué par balle et qui devint le symbole du soulevement. S'en suivi alors des soulèvements successifs dans d'autres townships et un long combat entre la population et la répression policière causant ainsi une instabilité du pays tout entier.

On découvre alors les dédales du township, les Orlando's towers, le mémorial Hector Piertson et la fameuse rue Vilakazi, seule rue du monde où vécurent deux prix Nobel de la Paix, à savoir Nelson Mandela et Desmond Tutu (D'ailleurs ce dernier y séjourne encore lorsqu'il vient à Johannesburg).

Le petit tour en vélo est vraiment une chose à faire à Soweto car il permet une immersion totale dans tous ces tragiques événements d'il n'y a pas si longtemps que cela est narré par des habitants de Soweto ayant eux-mêmes vécus et participés au soulevement.

A retour à l'auberge de jeunesse, on nous fait découvrir des tenues typiques des princesses et princes Africains, de la bière locale et une initiation au djembé.
Le tour comprend aussi le repas du midi, typiquement africain.

Après notre super bon déjeuner, on retrouve Chico-Chauffeur pour nous ramener à notre Hôtel et nous demande si maintenant que l'on avait visité Soweto, nous nous serions sentis de venir seuls. On lui répond alors qu'on pense qu'il est préférable pour nous d'être venu avec lui, ce à quoi il nous répond, "Oui, c'est encore un peu trop tôt pour venir visiter seul le township, vous vous seriez sûrement faits dévalisés".

Sur la route du retour, on se fait arrêter par la Police et Chico n'étant pas un chauffeur de taxi officiel, leur explique que nous sommes des amis à qui il a fait visiter Soweto. Avec un petit billet et des chewing-gums, nous voici à nouveau sur la route. Chico nous dit alors qu'il y a encore pas mal de policiers corrompus en Afrique du Sud et que c'est monnaie courante de devoir donner des bonbons au autre pour ne pas trop se faire embêter.

Je vous conseille grandement de faire une visite de ce type à Soweto car c'est vraiment un haut lieu culturel et riche en émotions.

 Visite Soweto en vélo
430R/adulte

Première journée en Afrique du Sud après notre arrivée à Johannesburg avec la visite de Soweto grâce à Lebo's Backpackers.

Nous avions réservé notre sortie de 2 heures à vélo dans Soweto à l'avance via internet.
Ayant un peu d'appréhension à venir dans un township avec notre voiture de location, nous avons demandés à ce que Lebo's Backpackers nous envoie un chauffeur.

Chico est ainsi venu nous chercher et nous a ainsi parlé du soulevement de Soweto, des choses à voir, des quartiers à éviter et de sa vie. En effet, il nous explique qu'il a fait plusieurs séjours en prison, pas pour des crimes mais parce que plus jeune il avait participé aux émeutes et luttait contre la répression de la police.

On choisit alors nos vélos au backparckers et on débute la visite avec un deuxième Chico, Chico-guide !
Il nous explique alors tous les évènements qui se sont produits à Soweto à partir du 16 Juin 1976, date à laquelle les élèves noirs de l'enseignement public secondaire ont débutés les émeutes pour lutter contre l'introduction de l'Afrikaans dans les écoles.

Cette journée fut marquée par l'intervention musclée de la Police qui causa au moins 23 morts dont le jeune Hector Piertson, âgé de 13 ans, tué par balle et qui devint le symbole du soulevement. S'en suivi alors des soulèvements successifs dans d'autres townships et un long combat entre la population et la répression policière causant ainsi une instabilité du pays tout entier.

On découvre alors les dédales du township, les Orlando's towers, le mémorial Hector Piertson et la fameuse rue Vilakazi, seule rue du monde où vécurent deux prix Nobel de la Paix, à savoir Nelson Mandela et Desmond Tutu (D'ailleurs ce dernier y séjourne encore lorsqu'il vient à Johannesburg).

Le petit tour en vélo est vraiment une chose à faire à Soweto car il permet une immersion totale dans tous ces tragiques événements d'il n'y a pas si longtemps que cela est narré par des habitants de Soweto ayant eux-mêmes vécus et participés au soulevement.

A retour à l'auberge de jeunesse, on nous fait découvrir des tenues typiques des princesses et princes Africains, de la bière locale et une initiation au djembé.
Le tour comprend aussi le repas du midi, typiquement africain.

Après notre super bon déjeuner, on retrouve Chico-Chauffeur pour nous ramener à notre Hôtel et nous demande si maintenant que l'on avait visité Soweto, nous nous serions sentis de venir seuls. On lui répond alors qu'on pense qu'il est préférable pour nous d'être venu avec lui, ce à quoi il nous répond, "Oui, c'est encore un peu trop tôt pour venir visiter seul le township, vous vous seriez sûrement faits dévalisés".

Sur la route du retour, on se fait arrêter par la Police et Chico n'étant pas un chauffeur de taxi officiel, leur explique que nous sommes des amis à qui il a fait visiter Soweto. Avec un petit billet et des chewing-gums, nous voici à nouveau sur la route. Chico nous dit alors qu'il y a encore pas mal de policiers corrompus en Afrique du Sud et que c'est monnaie courante de devoir donner des bonbons au autre pour ne pas trop se faire embêter.

Je vous conseille grandement de faire une visite de ce type à Soweto car c'est vraiment un haut lieu culturel et riche en émotions.

 Visite Soweto en vélo
430R/adulte

Première journée en Afrique du Sud après notre arrivée à Johannesburg avec la visite de Soweto grâce à Lebo's Backpackers.

Nous avions réservé notre sortie de 2 heures à vélo dans Soweto à l'avance via internet.
Ayant un peu d'appréhension à venir dans un township avec notre voiture de location, nous avons demandés à ce que Lebo's Backpackers nous envoie un chauffeur.

Chico est ainsi venu nous chercher et nous a ainsi parlé du soulevement de Soweto, des choses à voir, des quartiers à éviter et de sa vie. En effet, il nous explique qu'il a fait plusieurs séjours en prison, pas pour des crimes mais parce que plus jeune il avait participé aux émeutes et luttait contre la répression de la police.

On choisit alors nos vélos au backparckers et on débute la visite avec un deuxième Chico, Chico-guide !
Il nous explique alors tous les évènements qui se sont produits à Soweto à partir du 16 Juin 1976, date à laquelle les élèves noirs de l'enseignement public secondaire ont débutés les émeutes pour lutter contre l'introduction de l'Afrikaans dans les écoles.

Cette journée fut marquée par l'intervention musclée de la Police qui causa au moins 23 morts dont le jeune Hector Piertson, âgé de 13 ans, tué par balle et qui devint le symbole du soulevement. S'en suivi alors des soulèvements successifs dans d'autres townships et un long combat entre la population et la répression policière causant ainsi une instabilité du pays tout entier.

On découvre alors les dédales du township, les Orlando's towers, le mémorial Hector Piertson et la fameuse rue Vilakazi, seule rue du monde où vécurent deux prix Nobel de la Paix, à savoir Nelson Mandela et Desmond Tutu (D'ailleurs ce dernier y séjourne encore lorsqu'il vient à Johannesburg).

Le petit tour en vélo est vraiment une chose à faire à Soweto car il permet une immersion totale dans tous ces tragiques événements d'il n'y a pas si longtemps que cela est narré par des habitants de Soweto ayant eux-mêmes vécus et participés au soulevement.

A retour à l'auberge de jeunesse, on nous fait découvrir des tenues typiques des princesses et princes Africains, de la bière locale et une initiation au djembé.
Le tour comprend aussi le repas du midi, typiquement africain.

Après notre super bon déjeuner, on retrouve Chico-Chauffeur pour nous ramener à notre Hôtel et nous demande si maintenant que l'on avait visité Soweto, nous nous serions sentis de venir seuls. On lui répond alors qu'on pense qu'il est préférable pour nous d'être venu avec lui, ce à quoi il nous répond, "Oui, c'est encore un peu trop tôt pour venir visiter seul le township, vous vous seriez sûrement faits dévalisés".

Sur la route du retour, on se fait arrêter par la Police et Chico n'étant pas un chauffeur de taxi officiel, leur explique que nous sommes des amis à qui il a fait visiter Soweto. Avec un petit billet et des chewing-gums, nous voici à nouveau sur la route. Chico nous dit alors qu'il y a encore pas mal de policiers corrompus en Afrique du Sud et que c'est monnaie courante de devoir donner des bonbons au autre pour ne pas trop se faire embêter.

Je vous conseille grandement de faire une visite de ce type à Soweto car c'est vraiment un haut lieu culturel et riche en émotions.

 Visite Soweto en vélo
430R/adulte

Première journée en Afrique du Sud après notre arrivée à Johannesburg avec la visite de Soweto grâce à Lebo's Backpackers.

Nous avions réservé notre sortie de 2 heures à vélo dans Soweto à l'avance via internet.
Ayant un peu d'appréhension à venir dans un township avec notre voiture de location, nous avons demandés à ce que Lebo's Backpackers nous envoie un chauffeur.

Chico est ainsi venu nous chercher et nous a ainsi parlé du soulevement de Soweto, des choses à voir, des quartiers à éviter et de sa vie. En effet, il nous explique qu'il a fait plusieurs séjours en prison, pas pour des crimes mais parce que plus jeune il avait participé aux émeutes et luttait contre la répression de la police.

On choisit alors nos vélos au backparckers et on débute la visite avec un deuxième Chico, Chico-guide !
Il nous explique alors tous les évènements qui se sont produits à Soweto à partir du 16 Juin 1976, date à laquelle les élèves noirs de l'enseignement public secondaire ont débutés les émeutes pour lutter contre l'introduction de l'Afrikaans dans les écoles.

Cette journée fut marquée par l'intervention musclée de la Police qui causa au moins 23 morts dont le jeune Hector Piertson, âgé de 13 ans, tué par balle et qui devint le symbole du soulevement. S'en suivi alors des soulèvements successifs dans d'autres townships et un long combat entre la population et la répression policière causant ainsi une instabilité du pays tout entier.

On découvre alors les dédales du township, les Orlando's towers, le mémorial Hector Piertson et la fameuse rue Vilakazi, seule rue du monde où vécurent deux prix Nobel de la Paix, à savoir Nelson Mandela et Desmond Tutu (D'ailleurs ce dernier y séjourne encore lorsqu'il vient à Johannesburg).

Le petit tour en vélo est vraiment une chose à faire à Soweto car il permet une immersion totale dans tous ces tragiques événements d'il n'y a pas si longtemps que cela est narré par des habitants de Soweto ayant eux-mêmes vécus et participés au soulevement.

A retour à l'auberge de jeunesse, on nous fait découvrir des tenues typiques des princesses et princes Africains, de la bière locale et une initiation au djembé.
Le tour comprend aussi le repas du midi, typiquement africain.

Après notre super bon déjeuner, on retrouve Chico-Chauffeur pour nous ramener à notre Hôtel et nous demande si maintenant que l'on avait visité Soweto, nous nous serions sentis de venir seuls. On lui répond alors qu'on pense qu'il est préférable pour nous d'être venu avec lui, ce à quoi il nous répond, "Oui, c'est encore un peu trop tôt pour venir visiter seul le township, vous vous seriez sûrement faits dévalisés".

Sur la route du retour, on se fait arrêter par la Police et Chico n'étant pas un chauffeur de taxi officiel, leur explique que nous sommes des amis à qui il a fait visiter Soweto. Avec un petit billet et des chewing-gums, nous voici à nouveau sur la route. Chico nous dit alors qu'il y a encore pas mal de policiers corrompus en Afrique du Sud et que c'est monnaie courante de devoir donner des bonbons au autre pour ne pas trop se faire embêter.

Je vous conseille grandement de faire une visite de ce type à Soweto car c'est vraiment un haut lieu culturel et riche en émotions.

■ Maison de Nelson Mandela

■ Maison de Nelson Mandela

■ Maison de Nelson Mandela

 Waterkloof  Restaurant


O

Hout Bay

 Visite Soweto en vélo
430R/adulte

Première journée en Afrique du Sud après notre arrivée à Johannesburg avec la visite de Soweto grâce à Lebo's Backpackers.

Nous avions réservé notre sortie de 2 heures à vélo dans Soweto à l'avance via internet.
Ayant un peu d'appréhension à venir dans un township avec notre voiture de location, nous avons demandés à ce que Lebo's Backpackers nous envoie un chauffeur.

Chico est ainsi venu nous chercher et nous a ainsi parlé du soulevement de Soweto, des choses à voir, des quartiers à éviter et de sa vie. En effet, il nous explique qu'il a fait plusieurs séjours en prison, pas pour des crimes mais parce que plus jeune il avait participé aux émeutes et luttait contre la répression de la police.

On choisit alors nos vélos au backparckers et on débute la visite avec un deuxième Chico, Chico-guide !
Il nous explique alors tous les évènements qui se sont produits à Soweto à partir du 16 Juin 1976, date à laquelle les élèves noirs de l'enseignement public secondaire ont débutés les émeutes pour lutter contre l'introduction de l'Afrikaans dans les écoles.

Cette journée fut marquée par l'intervention musclée de la Police qui causa au moins 23 morts dont le jeune Hector Piertson, âgé de 13 ans, tué par balle et qui devint le symbole du soulevement. S'en suivi alors des soulèvements successifs dans d'autres townships et un long combat entre la population et la répression policière causant ainsi une instabilité du pays tout entier.

On découvre alors les dédales du township, les Orlando's towers, le mémorial Hector Piertson et la fameuse rue Vilakazi, seule rue du monde où vécurent deux prix Nobel de la Paix, à savoir Nelson Mandela et Desmond Tutu (D'ailleurs ce dernier y séjourne encore lorsqu'il vient à Johannesburg).

Le petit tour en vélo est vraiment une chose à faire à Soweto car il permet une immersion totale dans tous ces tragiques événements d'il n'y a pas si longtemps que cela est narré par des habitants de Soweto ayant eux-mêmes vécus et participés au soulevement.

A retour à l'auberge de jeunesse, on nous fait découvrir des tenues typiques des princesses et princes Africains, de la bière locale et une initiation au djembé.
Le tour comprend aussi le repas du midi, typiquement africain.

Après notre super bon déjeuner, on retrouve Chico-Chauffeur pour nous ramener à notre Hôtel et nous demande si maintenant que l'on avait visité Soweto, nous nous serions sentis de venir seuls. On lui répond alors qu'on pense qu'il est préférable pour nous d'être venu avec lui, ce à quoi il nous répond, "Oui, c'est encore un peu trop tôt pour venir visiter seul le township, vous vous seriez sûrement faits dévalisés".

Sur la route du retour, on se fait arrêter par la Police et Chico n'étant pas un chauffeur de taxi officiel, leur explique que nous sommes des amis à qui il a fait visiter Soweto. Avec un petit billet et des chewing-gums, nous voici à nouveau sur la route. Chico nous dit alors qu'il y a encore pas mal de policiers corrompus en Afrique du Sud et que c'est monnaie courante de devoir donner des bonbons au autre pour ne pas trop se faire embêter.

Je vous conseille grandement de faire une visite de ce type à Soweto car c'est vraiment un haut lieu culturel et riche en émotions.

 Visite Soweto en vélo
430R/adulte

Première journée en Afrique du Sud après notre arrivée à Johannesburg avec la visite de Soweto grâce à Lebo's Backpackers.

Nous avions réservé notre sortie de 2 heures à vélo dans Soweto à l'avance via internet.
Ayant un peu d'appréhension à venir dans un township avec notre voiture de location, nous avons demandés à ce que Lebo's Backpackers nous envoie un chauffeur.

Chico est ainsi venu nous chercher et nous a ainsi parlé du soulevement de Soweto, des choses à voir, des quartiers à éviter et de sa vie. En effet, il nous explique qu'il a fait plusieurs séjours en prison, pas pour des crimes mais parce que plus jeune il avait participé aux émeutes et luttait contre la répression de la police.

On choisit alors nos vélos au backparckers et on débute la visite avec un deuxième Chico, Chico-guide !
Il nous explique alors tous les évènements qui se sont produits à Soweto à partir du 16 Juin 1976, date à laquelle les élèves noirs de l'enseignement public secondaire ont débutés les émeutes pour lutter contre l'introduction de l'Afrikaans dans les écoles.

Cette journée fut marquée par l'intervention musclée de la Police qui causa au moins 23 morts dont le jeune Hector Piertson, âgé de 13 ans, tué par balle et qui devint le symbole du soulevement. S'en suivi alors des soulèvements successifs dans d'autres townships et un long combat entre la population et la répression policière causant ainsi une instabilité du pays tout entier.

On découvre alors les dédales du township, les Orlando's towers, le mémorial Hector Piertson et la fameuse rue Vilakazi, seule rue du monde où vécurent deux prix Nobel de la Paix, à savoir Nelson Mandela et Desmond Tutu (D'ailleurs ce dernier y séjourne encore lorsqu'il vient à Johannesburg).

Le petit tour en vélo est vraiment une chose à faire à Soweto car il permet une immersion totale dans tous ces tragiques événements d'il n'y a pas si longtemps que cela est narré par des habitants de Soweto ayant eux-mêmes vécus et participés au soulevement.

A retour à l'auberge de jeunesse, on nous fait découvrir des tenues typiques des princesses et princes Africains, de la bière locale et une initiation au djembé.
Le tour comprend aussi le repas du midi, typiquement africain.

Après notre super bon déjeuner, on retrouve Chico-Chauffeur pour nous ramener à notre Hôtel et nous demande si maintenant que l'on avait visité Soweto, nous nous serions sentis de venir seuls. On lui répond alors qu'on pense qu'il est préférable pour nous d'être venu avec lui, ce à quoi il nous répond, "Oui, c'est encore un peu trop tôt pour venir visiter seul le township, vous vous seriez sûrement faits dévalisés".

Sur la route du retour, on se fait arrêter par la Police et Chico n'étant pas un chauffeur de taxi officiel, leur explique que nous sommes des amis à qui il a fait visiter Soweto. Avec un petit billet et des chewing-gums, nous voici à nouveau sur la route. Chico nous dit alors qu'il y a encore pas mal de policiers corrompus en Afrique du Sud et que c'est monnaie courante de devoir donner des bonbons au autre pour ne pas trop se faire embêter.

Je vous conseille grandement de faire une visite de ce type à Soweto car c'est vraiment un haut lieu culturel et riche en émotions.

Hout Bay

 Visite Soweto en vélo
430R/adulte

Première journée en Afrique du Sud après notre arrivée à Johannesburg avec la visite de Soweto grâce à Lebo's Backpackers.

Nous avions réservé notre sortie de 2 heures à vélo dans Soweto à l'avance via internet.
Ayant un peu d'appréhension à venir dans un township avec notre voiture de location, nous avons demandés à ce que Lebo's Backpackers nous envoie un chauffeur.

Chico est ainsi venu nous chercher et nous a ainsi parlé du soulevement de Soweto, des choses à voir, des quartiers à éviter et de sa vie. En effet, il nous explique qu'il a fait plusieurs séjours en prison, pas pour des crimes mais parce que plus jeune il avait participé aux émeutes et luttait contre la répression de la police.

On choisit alors nos vélos au backparckers et on débute la visite avec un deuxième Chico, Chico-guide !
Il nous explique alors tous les évènements qui se sont produits à Soweto à partir du 16 Juin 1976, date à laquelle les élèves noirs de l'enseignement public secondaire ont débutés les émeutes pour lutter contre l'introduction de l'Afrikaans dans les écoles.

Cette journée fut marquée par l'intervention musclée de la Police qui causa au moins 23 morts dont le jeune Hector Piertson, âgé de 13 ans, tué par balle et qui devint le symbole du soulevement. S'en suivi alors des soulèvements successifs dans d'autres townships et un long combat entre la population et la répression policière causant ainsi une instabilité du pays tout entier.

On découvre alors les dédales du township, les Orlando's towers, le mémorial Hector Piertson et la fameuse rue Vilakazi, seule rue du monde où vécurent deux prix Nobel de la Paix, à savoir Nelson Mandela et Desmond Tutu (D'ailleurs ce dernier y séjourne encore lorsqu'il vient à Johannesburg).

Le petit tour en vélo est vraiment une chose à faire à Soweto car il permet une immersion totale dans tous ces tragiques événements d'il n'y a pas si longtemps que cela est narré par des habitants de Soweto ayant eux-mêmes vécus et participés au soulevement.

A retour à l'auberge de jeunesse, on nous fait découvrir des tenues typiques des princesses et princes Africains, de la bière locale et une initiation au djembé.
Le tour comprend aussi le repas du midi, typiquement africain.

Après notre super bon déjeuner, on retrouve Chico-Chauffeur pour nous ramener à notre Hôtel et nous demande si maintenant que l'on avait visité Soweto, nous nous serions sentis de venir seuls. On lui répond alors qu'on pense qu'il est préférable pour nous d'être venu avec lui, ce à quoi il nous répond, "Oui, c'est encore un peu trop tôt pour venir visiter seul le township, vous vous seriez sûrement faits dévalisés".

Sur la route du retour, on se fait arrêter par la Police et Chico n'étant pas un chauffeur de taxi officiel, leur explique que nous sommes des amis à qui il a fait visiter Soweto. Avec un petit billet et des chewing-gums, nous voici à nouveau sur la route. Chico nous dit alors qu'il y a encore pas mal de policiers corrompus en Afrique du Sud et que c'est monnaie courante de devoir donner des bonbons au autre pour ne pas trop se faire embêter.

Je vous conseille grandement de faire une visite de ce type à Soweto car c'est vraiment un haut lieu culturel et riche en émotions.

 Visite Soweto en vélo
430R/adulte

Première journée en Afrique du Sud après notre arrivée à Johannesburg avec la visite de Soweto grâce à Lebo's Backpackers.

Nous avions réservé notre sortie de 2 heures à vélo dans Soweto à l'avance via internet.
Ayant un peu d'appréhension à venir dans un township avec notre voiture de location, nous avons demandés à ce que Lebo's Backpackers nous envoie un chauffeur.

Chico est ainsi venu nous chercher et nous a ainsi parlé du soulevement de Soweto, des choses à voir, des quartiers à éviter et de sa vie. En effet, il nous explique qu'il a fait plusieurs séjours en prison, pas pour des crimes mais parce que plus jeune il avait participé aux émeutes et luttait contre la répression de la police.

On choisit alors nos vélos au backparckers et on débute la visite avec un deuxième Chico, Chico-guide !
Il nous explique alors tous les évènements qui se sont produits à Soweto à partir du 16 Juin 1976, date à laquelle les élèves noirs de l'enseignement public secondaire ont débutés les émeutes pour lutter contre l'introduction de l'Afrikaans dans les écoles.

Cette journée fut marquée par l'intervention musclée de la Police qui causa au moins 23 morts dont le jeune Hector Piertson, âgé de 13 ans, tué par balle et qui devint le symbole du soulevement. S'en suivi alors des soulèvements successifs dans d'autres townships et un long combat entre la population et la répression policière causant ainsi une instabilité du pays tout entier.

On découvre alors les dédales du township, les Orlando's towers, le mémorial Hector Piertson et la fameuse rue Vilakazi, seule rue du monde où vécurent deux prix Nobel de la Paix, à savoir Nelson Mandela et Desmond Tutu (D'ailleurs ce dernier y séjourne encore lorsqu'il vient à Johannesburg).

Le petit tour en vélo est vraiment une chose à faire à Soweto car il permet une immersion totale dans tous ces tragiques événements d'il n'y a pas si longtemps que cela est narré par des habitants de Soweto ayant eux-mêmes vécus et participés au soulevement.

A retour à l'auberge de jeunesse, on nous fait découvrir des tenues typiques des princesses et princes Africains, de la bière locale et une initiation au djembé.
Le tour comprend aussi le repas du midi, typiquement africain.

Après notre super bon déjeuner, on retrouve Chico-Chauffeur pour nous ramener à notre Hôtel et nous demande si maintenant que l'on avait visité Soweto, nous nous serions sentis de venir seuls. On lui répond alors qu'on pense qu'il est préférable pour nous d'être venu avec lui, ce à quoi il nous répond, "Oui, c'est encore un peu trop tôt pour venir visiter seul le township, vous vous seriez sûrement faits dévalisés".

Sur la route du retour, on se fait arrêter par la Police et Chico n'étant pas un chauffeur de taxi officiel, leur explique que nous sommes des amis à qui il a fait visiter Soweto. Avec un petit billet et des chewing-gums, nous voici à nouveau sur la route. Chico nous dit alors qu'il y a encore pas mal de policiers corrompus en Afrique du Sud et que c'est monnaie courante de devoir donner des bonbons au autre pour ne pas trop se faire embêter.

Je vous conseille grandement de faire une visite de ce type à Soweto car c'est vraiment un haut lieu culturel et riche en émotions.

 Visite Soweto en vélo
430R/adulte

Première journée en Afrique du Sud après notre arrivée à Johannesburg avec la visite de Soweto grâce à Lebo's Backpackers.

Nous avions réservé notre sortie de 2 heures à vélo dans Soweto à l'avance via internet.
Ayant un peu d'appréhension à venir dans un township avec notre voiture de location, nous avons demandés à ce que Lebo's Backpackers nous envoie un chauffeur.

Chico est ainsi venu nous chercher et nous a ainsi parlé du soulevement de Soweto, des choses à voir, des quartiers à éviter et de sa vie. En effet, il nous explique qu'il a fait plusieurs séjours en prison, pas pour des crimes mais parce que plus jeune il avait participé aux émeutes et luttait contre la répression de la police.

On choisit alors nos vélos au backparckers et on débute la visite avec un deuxième Chico, Chico-guide !
Il nous explique alors tous les évènements qui se sont produits à Soweto à partir du 16 Juin 1976, date à laquelle les élèves noirs de l'enseignement public secondaire ont débutés les émeutes pour lutter contre l'introduction de l'Afrikaans dans les écoles.

Cette journée fut marquée par l'intervention musclée de la Police qui causa au moins 23 morts dont le jeune Hector Piertson, âgé de 13 ans, tué par balle et qui devint le symbole du soulevement. S'en suivi alors des soulèvements successifs dans d'autres townships et un long combat entre la population et la répression policière causant ainsi une instabilité du pays tout entier.

On découvre alors les dédales du township, les Orlando's towers, le mémorial Hector Piertson et la fameuse rue Vilakazi, seule rue du monde où vécurent deux prix Nobel de la Paix, à savoir Nelson Mandela et Desmond Tutu (D'ailleurs ce dernier y séjourne encore lorsqu'il vient à Johannesburg).

Le petit tour en vélo est vraiment une chose à faire à Soweto car il permet une immersion totale dans tous ces tragiques événements d'il n'y a pas si longtemps que cela est narré par des habitants de Soweto ayant eux-mêmes vécus et participés au soulevement.

A retour à l'auberge de jeunesse, on nous fait découvrir des tenues typiques des princesses et princes Africains, de la bière locale et une initiation au djembé.
Le tour comprend aussi le repas du midi, typiquement africain.

Après notre super bon déjeuner, on retrouve Chico-Chauffeur pour nous ramener à notre Hôtel et nous demande si maintenant que l'on avait visité Soweto, nous nous serions sentis de venir seuls. On lui répond alors qu'on pense qu'il est préférable pour nous d'être venu avec lui, ce à quoi il nous répond, "Oui, c'est encore un peu trop tôt pour venir visiter seul le township, vous vous seriez sûrement faits dévalisés".

Sur la route du retour, on se fait arrêter par la Police et Chico n'étant pas un chauffeur de taxi officiel, leur explique que nous sommes des amis à qui il a fait visiter Soweto. Avec un petit billet et des chewing-gums, nous voici à nouveau sur la route. Chico nous dit alors qu'il y a encore pas mal de policiers corrompus en Afrique du Sud et que c'est monnaie courante de devoir donner des bonbons au autre pour ne pas trop se faire embêter.

Je vous conseille grandement de faire une visite de ce type à Soweto car c'est vraiment un haut lieu culturel et riche en émotions.

Simon's Town

 Visite Soweto en vélo
430R/adulte

Première journée en Afrique du Sud après notre arrivée à Johannesburg avec la visite de Soweto grâce à Lebo's Backpackers.

Nous avions réservé notre sortie de 2 heures à vélo dans Soweto à l'avance via internet.
Ayant un peu d'appréhension à venir dans un township avec notre voiture de location, nous avons demandés à ce que Lebo's Backpackers nous envoie un chauffeur.

Chico est ainsi venu nous chercher et nous a ainsi parlé du soulevement de Soweto, des choses à voir, des quartiers à éviter et de sa vie. En effet, il nous explique qu'il a fait plusieurs séjours en prison, pas pour des crimes mais parce que plus jeune il avait participé aux émeutes et luttait contre la répression de la police.

On choisit alors nos vélos au backparckers et on débute la visite avec un deuxième Chico, Chico-guide !
Il nous explique alors tous les évènements qui se sont produits à Soweto à partir du 16 Juin 1976, date à laquelle les élèves noirs de l'enseignement public secondaire ont débutés les émeutes pour lutter contre l'introduction de l'Afrikaans dans les écoles.

Cette journée fut marquée par l'intervention musclée de la Police qui causa au moins 23 morts dont le jeune Hector Piertson, âgé de 13 ans, tué par balle et qui devint le symbole du soulevement. S'en suivi alors des soulèvements successifs dans d'autres townships et un long combat entre la population et la répression policière causant ainsi une instabilité du pays tout entier.

On découvre alors les dédales du township, les Orlando's towers, le mémorial Hector Piertson et la fameuse rue Vilakazi, seule rue du monde où vécurent deux prix Nobel de la Paix, à savoir Nelson Mandela et Desmond Tutu (D'ailleurs ce dernier y séjourne encore lorsqu'il vient à Johannesburg).

Le petit tour en vélo est vraiment une chose à faire à Soweto car il permet une immersion totale dans tous ces tragiques événements d'il n'y a pas si longtemps que cela est narré par des habitants de Soweto ayant eux-mêmes vécus et participés au soulevement.

A retour à l'auberge de jeunesse, on nous fait découvrir des tenues typiques des princesses et princes Africains, de la bière locale et une initiation au djembé.
Le tour comprend aussi le repas du midi, typiquement africain.

Après notre super bon déjeuner, on retrouve Chico-Chauffeur pour nous ramener à notre Hôtel et nous demande si maintenant que l'on avait visité Soweto, nous nous serions sentis de venir seuls. On lui répond alors qu'on pense qu'il est préférable pour nous d'être venu avec lui, ce à quoi il nous répond, "Oui, c'est encore un peu trop tôt pour venir visiter seul le township, vous vous seriez sûrement faits dévalisés".

Sur la route du retour, on se fait arrêter par la Police et Chico n'étant pas un chauffeur de taxi officiel, leur explique que nous sommes des amis à qui il a fait visiter Soweto. Avec un petit billet et des chewing-gums, nous voici à nouveau sur la route. Chico nous dit alors qu'il y a encore pas mal de policiers corrompus en Afrique du Sud et que c'est monnaie courante de devoir donner des bonbons au autre pour ne pas trop se faire embêter.

Je vous conseille grandement de faire une visite de ce type à Soweto car c'est vraiment un haut lieu culturel et riche en émotions.

■ Maison de Nelson Mandela

■ Maison de Nelson Mandela

■ Maison de Nelson Mandela

Simon's Town

 Visite Soweto en vélo
430R/adulte

Première journée en Afrique du Sud après notre arrivée à Johannesburg avec la visite de Soweto grâce à Lebo's Backpackers.

Nous avions réservé notre sortie de 2 heures à vélo dans Soweto à l'avance via internet.
Ayant un peu d'appréhension à venir dans un township avec notre voiture de location, nous avons demandés à ce que Lebo's Backpackers nous envoie un chauffeur.

Chico est ainsi venu nous chercher et nous a ainsi parlé du soulevement de Soweto, des choses à voir, des quartiers à éviter et de sa vie. En effet, il nous explique qu'il a fait plusieurs séjours en prison, pas pour des crimes mais parce que plus jeune il avait participé aux émeutes et luttait contre la répression de la police.

On choisit alors nos vélos au backparckers et on débute la visite avec un deuxième Chico, Chico-guide !
Il nous explique alors tous les évènements qui se sont produits à Soweto à partir du 16 Juin 1976, date à laquelle les élèves noirs de l'enseignement public secondaire ont débutés les émeutes pour lutter contre l'introduction de l'Afrikaans dans les écoles.

Cette journée fut marquée par l'intervention musclée de la Police qui causa au moins 23 morts dont le jeune Hector Piertson, âgé de 13 ans, tué par balle et qui devint le symbole du soulevement. S'en suivi alors des soulèvements successifs dans d'autres townships et un long combat entre la population et la répression policière causant ainsi une instabilité du pays tout entier.

On découvre alors les dédales du township, les Orlando's towers, le mémorial Hector Piertson et la fameuse rue Vilakazi, seule rue du monde où vécurent deux prix Nobel de la Paix, à savoir Nelson Mandela et Desmond Tutu (D'ailleurs ce dernier y séjourne encore lorsqu'il vient à Johannesburg).

Le petit tour en vélo est vraiment une chose à faire à Soweto car il permet une immersion totale dans tous ces tragiques événements d'il n'y a pas si longtemps que cela est narré par des habitants de Soweto ayant eux-mêmes vécus et participés au soulevement.

A retour à l'auberge de jeunesse, on nous fait découvrir des tenues typiques des princesses et princes Africains, de la bière locale et une initiation au djembé.
Le tour comprend aussi le repas du midi, typiquement africain.

Après notre super bon déjeuner, on retrouve Chico-Chauffeur pour nous ramener à notre Hôtel et nous demande si maintenant que l'on avait visité Soweto, nous nous serions sentis de venir seuls. On lui répond alors qu'on pense qu'il est préférable pour nous d'être venu avec lui, ce à quoi il nous répond, "Oui, c'est encore un peu trop tôt pour venir visiter seul le township, vous vous seriez sûrement faits dévalisés".

Sur la route du retour, on se fait arrêter par la Police et Chico n'étant pas un chauffeur de taxi officiel, leur explique que nous sommes des amis à qui il a fait visiter Soweto. Avec un petit billet et des chewing-gums, nous voici à nouveau sur la route. Chico nous dit alors qu'il y a encore pas mal de policiers corrompus en Afrique du Sud et que c'est monnaie courante de devoir donner des bonbons au autre pour ne pas trop se faire embêter.

Je vous conseille grandement de faire une visite de ce type à Soweto car c'est vraiment un haut lieu culturel et riche en émotions.

La péninsule du Cap

125R/adulte
 Visite Soweto en vélo
430R/adulte

Première journée en Afrique du Sud après notre arrivée à Johannesburg avec la visite de Soweto grâce à Lebo's Backpackers.

Nous avions réservé notre sortie de 2 heures à vélo dans Soweto à l'avance via internet.
Ayant un peu d'appréhension à venir dans un township avec notre voiture de location, nous avons demandés à ce que Lebo's Backpackers nous envoie un chauffeur.

Chico est ainsi venu nous chercher et nous a ainsi parlé du soulevement de Soweto, des choses à voir, des quartiers à éviter et de sa vie. En effet, il nous explique qu'il a fait plusieurs séjours en prison, pas pour des crimes mais parce que plus jeune il avait participé aux émeutes et luttait contre la répression de la police.

On choisit alors nos vélos au backparckers et on débute la visite avec un deuxième Chico, Chico-guide !
Il nous explique alors tous les évènements qui se sont produits à Soweto à partir du 16 Juin 1976, date à laquelle les élèves noirs de l'enseignement public secondaire ont débutés les émeutes pour lutter contre l'introduction de l'Afrikaans dans les écoles.

Cette journée fut marquée par l'intervention musclée de la Police qui causa au moins 23 morts dont le jeune Hector Piertson, âgé de 13 ans, tué par balle et qui devint le symbole du soulevement. S'en suivi alors des soulèvements successifs dans d'autres townships et un long combat entre la population et la répression policière causant ainsi une instabilité du pays tout entier.

On découvre alors les dédales du township, les Orlando's towers, le mémorial Hector Piertson et la fameuse rue Vilakazi, seule rue du monde où vécurent deux prix Nobel de la Paix, à savoir Nelson Mandela et Desmond Tutu (D'ailleurs ce dernier y séjourne encore lorsqu'il vient à Johannesburg).

Le petit tour en vélo est vraiment une chose à faire à Soweto car il permet une immersion totale dans tous ces tragiques événements d'il n'y a pas si longtemps que cela est narré par des habitants de Soweto ayant eux-mêmes vécus et participés au soulevement.

A retour à l'auberge de jeunesse, on nous fait découvrir des tenues typiques des princesses et princes Africains, de la bière locale et une initiation au djembé.
Le tour comprend aussi le repas du midi, typiquement africain.

Après notre super bon déjeuner, on retrouve Chico-Chauffeur pour nous ramener à notre Hôtel et nous demande si maintenant que l'on avait visité Soweto, nous nous serions sentis de venir seuls. On lui répond alors qu'on pense qu'il est préférable pour nous d'être venu avec lui, ce à quoi il nous répond, "Oui, c'est encore un peu trop tôt pour venir visiter seul le township, vous vous seriez sûrement faits dévalisés".

Sur la route du retour, on se fait arrêter par la Police et Chico n'étant pas un chauffeur de taxi officiel, leur explique que nous sommes des amis à qui il a fait visiter Soweto. Avec un petit billet et des chewing-gums, nous voici à nouveau sur la route. Chico nous dit alors qu'il y a encore pas mal de policiers corrompus en Afrique du Sud et que c'est monnaie courante de devoir donner des bonbons au autre pour ne pas trop se faire embêter.

Je vous conseille grandement de faire une visite de ce type à Soweto car c'est vraiment un haut lieu culturel et riche en émotions.

La péninsule du Cap

125R/adulte
 Visite Soweto en vélo
430R/adulte

Première journée en Afrique du Sud après notre arrivée à Johannesburg avec la visite de Soweto grâce à Lebo's Backpackers.

Nous avions réservé notre sortie de 2 heures à vélo dans Soweto à l'avance via internet.
Ayant un peu d'appréhension à venir dans un township avec notre voiture de location, nous avons demandés à ce que Lebo's Backpackers nous envoie un chauffeur.

Chico est ainsi venu nous chercher et nous a ainsi parlé du soulevement de Soweto, des choses à voir, des quartiers à éviter et de sa vie. En effet, il nous explique qu'il a fait plusieurs séjours en prison, pas pour des crimes mais parce que plus jeune il avait participé aux émeutes et luttait contre la répression de la police.

On choisit alors nos vélos au backparckers et on débute la visite avec un deuxième Chico, Chico-guide !
Il nous explique alors tous les évènements qui se sont produits à Soweto à partir du 16 Juin 1976, date à laquelle les élèves noirs de l'enseignement public secondaire ont débutés les émeutes pour lutter contre l'introduction de l'Afrikaans dans les écoles.

Cette journée fut marquée par l'intervention musclée de la Police qui causa au moins 23 morts dont le jeune Hector Piertson, âgé de 13 ans, tué par balle et qui devint le symbole du soulevement. S'en suivi alors des soulèvements successifs dans d'autres townships et un long combat entre la population et la répression policière causant ainsi une instabilité du pays tout entier.

On découvre alors les dédales du township, les Orlando's towers, le mémorial Hector Piertson et la fameuse rue Vilakazi, seule rue du monde où vécurent deux prix Nobel de la Paix, à savoir Nelson Mandela et Desmond Tutu (D'ailleurs ce dernier y séjourne encore lorsqu'il vient à Johannesburg).

Le petit tour en vélo est vraiment une chose à faire à Soweto car il permet une immersion totale dans tous ces tragiques événements d'il n'y a pas si longtemps que cela est narré par des habitants de Soweto ayant eux-mêmes vécus et participés au soulevement.

A retour à l'auberge de jeunesse, on nous fait découvrir des tenues typiques des princesses et princes Africains, de la bière locale et une initiation au djembé.
Le tour comprend aussi le repas du midi, typiquement africain.

Après notre super bon déjeuner, on retrouve Chico-Chauffeur pour nous ramener à notre Hôtel et nous demande si maintenant que l'on avait visité Soweto, nous nous serions sentis de venir seuls. On lui répond alors qu'on pense qu'il est préférable pour nous d'être venu avec lui, ce à quoi il nous répond, "Oui, c'est encore un peu trop tôt pour venir visiter seul le township, vous vous seriez sûrement faits dévalisés".

Sur la route du retour, on se fait arrêter par la Police et Chico n'étant pas un chauffeur de taxi officiel, leur explique que nous sommes des amis à qui il a fait visiter Soweto. Avec un petit billet et des chewing-gums, nous voici à nouveau sur la route. Chico nous dit alors qu'il y a encore pas mal de policiers corrompus en Afrique du Sud et que c'est monnaie courante de devoir donner des bonbons au autre pour ne pas trop se faire embêter.

Je vous conseille grandement de faire une visite de ce type à Soweto car c'est vraiment un haut lieu culturel et riche en émotions.

La péninsule du Cap

125R/adulte
 Visite Soweto en vélo
430R/adulte

Première journée en Afrique du Sud après notre arrivée à Johannesburg avec la visite de Soweto grâce à Lebo's Backpackers.

Nous avions réservé notre sortie de 2 heures à vélo dans Soweto à l'avance via internet.
Ayant un peu d'appréhension à venir dans un township avec notre voiture de location, nous avons demandés à ce que Lebo's Backpackers nous envoie un chauffeur.

Chico est ainsi venu nous chercher et nous a ainsi parlé du soulevement de Soweto, des choses à voir, des quartiers à éviter et de sa vie. En effet, il nous explique qu'il a fait plusieurs séjours en prison, pas pour des crimes mais parce que plus jeune il avait participé aux émeutes et luttait contre la répression de la police.

On choisit alors nos vélos au backparckers et on débute la visite avec un deuxième Chico, Chico-guide !
Il nous explique alors tous les évènements qui se sont produits à Soweto à partir du 16 Juin 1976, date à laquelle les élèves noirs de l'enseignement public secondaire ont débutés les émeutes pour lutter contre l'introduction de l'Afrikaans dans les écoles.

Cette journée fut marquée par l'intervention musclée de la Police qui causa au moins 23 morts dont le jeune Hector Piertson, âgé de 13 ans, tué par balle et qui devint le symbole du soulevement. S'en suivi alors des soulèvements successifs dans d'autres townships et un long combat entre la population et la répression policière causant ainsi une instabilité du pays tout entier.

On découvre alors les dédales du township, les Orlando's towers, le mémorial Hector Piertson et la fameuse rue Vilakazi, seule rue du monde où vécurent deux prix Nobel de la Paix, à savoir Nelson Mandela et Desmond Tutu (D'ailleurs ce dernier y séjourne encore lorsqu'il vient à Johannesburg).

Le petit tour en vélo est vraiment une chose à faire à Soweto car il permet une immersion totale dans tous ces tragiques événements d'il n'y a pas si longtemps que cela est narré par des habitants de Soweto ayant eux-mêmes vécus et participés au soulevement.

A retour à l'auberge de jeunesse, on nous fait découvrir des tenues typiques des princesses et princes Africains, de la bière locale et une initiation au djembé.
Le tour comprend aussi le repas du midi, typiquement africain.

Après notre super bon déjeuner, on retrouve Chico-Chauffeur pour nous ramener à notre Hôtel et nous demande si maintenant que l'on avait visité Soweto, nous nous serions sentis de venir seuls. On lui répond alors qu'on pense qu'il est préférable pour nous d'être venu avec lui, ce à quoi il nous répond, "Oui, c'est encore un peu trop tôt pour venir visiter seul le township, vous vous seriez sûrement faits dévalisés".

Sur la route du retour, on se fait arrêter par la Police et Chico n'étant pas un chauffeur de taxi officiel, leur explique que nous sommes des amis à qui il a fait visiter Soweto. Avec un petit billet et des chewing-gums, nous voici à nouveau sur la route. Chico nous dit alors qu'il y a encore pas mal de policiers corrompus en Afrique du Sud et que c'est monnaie courante de devoir donner des bonbons au autre pour ne pas trop se faire embêter.

Je vous conseille grandement de faire une visite de ce type à Soweto car c'est vraiment un haut lieu culturel et riche en émotions.

■ Maison de Nelson Mandela

■ Maison de Nelson Mandela

■ Maison de Nelson Mandela

Gansbaai

 Waterkloof  Restaurant


O

Gansbaai

 Visite Soweto en vélo
430R/adulte

Première journée en Afrique du Sud après notre arrivée à Johannesburg avec la visite de Soweto grâce à Lebo's Backpackers.

Nous avions réservé notre sortie de 2 heures à vélo dans Soweto à l'avance via internet.
Ayant un peu d'appréhension à venir dans un township avec notre voiture de location, nous avons demandés à ce que Lebo's Backpackers nous envoie un chauffeur.

Chico est ainsi venu nous chercher et nous a ainsi parlé du soulevement de Soweto, des choses à voir, des quartiers à éviter et de sa vie. En effet, il nous explique qu'il a fait plusieurs séjours en prison, pas pour des crimes mais parce que plus jeune il avait participé aux émeutes et luttait contre la répression de la police.

On choisit alors nos vélos au backparckers et on débute la visite avec un deuxième Chico, Chico-guide !
Il nous explique alors tous les évènements qui se sont produits à Soweto à partir du 16 Juin 1976, date à laquelle les élèves noirs de l'enseignement public secondaire ont débutés les émeutes pour lutter contre l'introduction de l'Afrikaans dans les écoles.

Cette journée fut marquée par l'intervention musclée de la Police qui causa au moins 23 morts dont le jeune Hector Piertson, âgé de 13 ans, tué par balle et qui devint le symbole du soulevement. S'en suivi alors des soulèvements successifs dans d'autres townships et un long combat entre la population et la répression policière causant ainsi une instabilité du pays tout entier.

On découvre alors les dédales du township, les Orlando's towers, le mémorial Hector Piertson et la fameuse rue Vilakazi, seule rue du monde où vécurent deux prix Nobel de la Paix, à savoir Nelson Mandela et Desmond Tutu (D'ailleurs ce dernier y séjourne encore lorsqu'il vient à Johannesburg).

Le petit tour en vélo est vraiment une chose à faire à Soweto car il permet une immersion totale dans tous ces tragiques événements d'il n'y a pas si longtemps que cela est narré par des habitants de Soweto ayant eux-mêmes vécus et participés au soulevement.

A retour à l'auberge de jeunesse, on nous fait découvrir des tenues typiques des princesses et princes Africains, de la bière locale et une initiation au djembé.
Le tour comprend aussi le repas du midi, typiquement africain.

Après notre super bon déjeuner, on retrouve Chico-Chauffeur pour nous ramener à notre Hôtel et nous demande si maintenant que l'on avait visité Soweto, nous nous serions sentis de venir seuls. On lui répond alors qu'on pense qu'il est préférable pour nous d'être venu avec lui, ce à quoi il nous répond, "Oui, c'est encore un peu trop tôt pour venir visiter seul le township, vous vous seriez sûrement faits dévalisés".

Sur la route du retour, on se fait arrêter par la Police et Chico n'étant pas un chauffeur de taxi officiel, leur explique que nous sommes des amis à qui il a fait visiter Soweto. Avec un petit billet et des chewing-gums, nous voici à nouveau sur la route. Chico nous dit alors qu'il y a encore pas mal de policiers corrompus en Afrique du Sud et que c'est monnaie courante de devoir donner des bonbons au autre pour ne pas trop se faire embêter.

Je vous conseille grandement de faire une visite de ce type à Soweto car c'est vraiment un haut lieu culturel et riche en émotions.

■ Maison de Nelson Mandela

■ Maison de Nelson Mandela

■ Maison de Nelson Mandela

Hermanus

 Visite Soweto en vélo
430R/adulte

Première journée en Afrique du Sud après notre arrivée à Johannesburg avec la visite de Soweto grâce à Lebo's Backpackers.

Nous avions réservé notre sortie de 2 heures à vélo dans Soweto à l'avance via internet.
Ayant un peu d'appréhension à venir dans un township avec notre voiture de location, nous avons demandés à ce que Lebo's Backpackers nous envoie un chauffeur.

Chico est ainsi venu nous chercher et nous a ainsi parlé du soulevement de Soweto, des choses à voir, des quartiers à éviter et de sa vie. En effet, il nous explique qu'il a fait plusieurs séjours en prison, pas pour des crimes mais parce que plus jeune il avait participé aux émeutes et luttait contre la répression de la police.

On choisit alors nos vélos au backparckers et on débute la visite avec un deuxième Chico, Chico-guide !
Il nous explique alors tous les évènements qui se sont produits à Soweto à partir du 16 Juin 1976, date à laquelle les élèves noirs de l'enseignement public secondaire ont débutés les émeutes pour lutter contre l'introduction de l'Afrikaans dans les écoles.

Cette journée fut marquée par l'intervention musclée de la Police qui causa au moins 23 morts dont le jeune Hector Piertson, âgé de 13 ans, tué par balle et qui devint le symbole du soulevement. S'en suivi alors des soulèvements successifs dans d'autres townships et un long combat entre la population et la répression policière causant ainsi une instabilité du pays tout entier.

On découvre alors les dédales du township, les Orlando's towers, le mémorial Hector Piertson et la fameuse rue Vilakazi, seule rue du monde où vécurent deux prix Nobel de la Paix, à savoir Nelson Mandela et Desmond Tutu (D'ailleurs ce dernier y séjourne encore lorsqu'il vient à Johannesburg).

Le petit tour en vélo est vraiment une chose à faire à Soweto car il permet une immersion totale dans tous ces tragiques événements d'il n'y a pas si longtemps que cela est narré par des habitants de Soweto ayant eux-mêmes vécus et participés au soulevement.

A retour à l'auberge de jeunesse, on nous fait découvrir des tenues typiques des princesses et princes Africains, de la bière locale et une initiation au djembé.
Le tour comprend aussi le repas du midi, typiquement africain.

Après notre super bon déjeuner, on retrouve Chico-Chauffeur pour nous ramener à notre Hôtel et nous demande si maintenant que l'on avait visité Soweto, nous nous serions sentis de venir seuls. On lui répond alors qu'on pense qu'il est préférable pour nous d'être venu avec lui, ce à quoi il nous répond, "Oui, c'est encore un peu trop tôt pour venir visiter seul le township, vous vous seriez sûrement faits dévalisés".

Sur la route du retour, on se fait arrêter par la Police et Chico n'étant pas un chauffeur de taxi officiel, leur explique que nous sommes des amis à qui il a fait visiter Soweto. Avec un petit billet et des chewing-gums, nous voici à nouveau sur la route. Chico nous dit alors qu'il y a encore pas mal de policiers corrompus en Afrique du Sud et que c'est monnaie courante de devoir donner des bonbons au autre pour ne pas trop se faire embêter.

Je vous conseille grandement de faire une visite de ce type à Soweto car c'est vraiment un haut lieu culturel et riche en émotions.

 Visite Soweto en vélo
430R/adulte

Première journée en Afrique du Sud après notre arrivée à Johannesburg avec la visite de Soweto grâce à Lebo's Backpackers.

Nous avions réservé notre sortie de 2 heures à vélo dans Soweto à l'avance via internet.
Ayant un peu d'appréhension à venir dans un township avec notre voiture de location, nous avons demandés à ce que Lebo's Backpackers nous envoie un chauffeur.

Chico est ainsi venu nous chercher et nous a ainsi parlé du soulevement de Soweto, des choses à voir, des quartiers à éviter et de sa vie. En effet, il nous explique qu'il a fait plusieurs séjours en prison, pas pour des crimes mais parce que plus jeune il avait participé aux émeutes et luttait contre la répression de la police.

On choisit alors nos vélos au backparckers et on débute la visite avec un deuxième Chico, Chico-guide !
Il nous explique alors tous les évènements qui se sont produits à Soweto à partir du 16 Juin 1976, date à laquelle les élèves noirs de l'enseignement public secondaire ont débutés les émeutes pour lutter contre l'introduction de l'Afrikaans dans les écoles.

Cette journée fut marquée par l'intervention musclée de la Police qui causa au moins 23 morts dont le jeune Hector Piertson, âgé de 13 ans, tué par balle et qui devint le symbole du soulevement. S'en suivi alors des soulèvements successifs dans d'autres townships et un long combat entre la population et la répression policière causant ainsi une instabilité du pays tout entier.

On découvre alors les dédales du township, les Orlando's towers, le mémorial Hector Piertson et la fameuse rue Vilakazi, seule rue du monde où vécurent deux prix Nobel de la Paix, à savoir Nelson Mandela et Desmond Tutu (D'ailleurs ce dernier y séjourne encore lorsqu'il vient à Johannesburg).

Le petit tour en vélo est vraiment une chose à faire à Soweto car il permet une immersion totale dans tous ces tragiques événements d'il n'y a pas si longtemps que cela est narré par des habitants de Soweto ayant eux-mêmes vécus et participés au soulevement.

A retour à l'auberge de jeunesse, on nous fait découvrir des tenues typiques des princesses et princes Africains, de la bière locale et une initiation au djembé.
Le tour comprend aussi le repas du midi, typiquement africain.

Après notre super bon déjeuner, on retrouve Chico-Chauffeur pour nous ramener à notre Hôtel et nous demande si maintenant que l'on avait visité Soweto, nous nous serions sentis de venir seuls. On lui répond alors qu'on pense qu'il est préférable pour nous d'être venu avec lui, ce à quoi il nous répond, "Oui, c'est encore un peu trop tôt pour venir visiter seul le township, vous vous seriez sûrement faits dévalisés".

Sur la route du retour, on se fait arrêter par la Police et Chico n'étant pas un chauffeur de taxi officiel, leur explique que nous sommes des amis à qui il a fait visiter Soweto. Avec un petit billet et des chewing-gums, nous voici à nouveau sur la route. Chico nous dit alors qu'il y a encore pas mal de policiers corrompus en Afrique du Sud et que c'est monnaie courante de devoir donner des bonbons au autre pour ne pas trop se faire embêter.

Je vous conseille grandement de faire une visite de ce type à Soweto car c'est vraiment un haut lieu culturel et riche en émotions.

■ Maison de Nelson Mandela

■ Maison de Nelson Mandela

■ Maison de Nelson Mandela

 Visite Soweto en vélo
430R/adulte

Première journée en Afrique du Sud après notre arrivée à Johannesburg avec la visite de Soweto grâce à Lebo's Backpackers.

Nous avions réservé notre sortie de 2 heures à vélo dans Soweto à l'avance via internet.
Ayant un peu d'appréhension à venir dans un township avec notre voiture de location, nous avons demandés à ce que Lebo's Backpackers nous envoie un chauffeur.

Chico est ainsi venu nous chercher et nous a ainsi parlé du soulevement de Soweto, des choses à voir, des quartiers à éviter et de sa vie. En effet, il nous explique qu'il a fait plusieurs séjours en prison, pas pour des crimes mais parce que plus jeune il avait participé aux émeutes et luttait contre la répression de la police.

On choisit alors nos vélos au backparckers et on débute la visite avec un deuxième Chico, Chico-guide !
Il nous explique alors tous les évènements qui se sont produits à Soweto à partir du 16 Juin 1976, date à laquelle les élèves noirs de l'enseignement public secondaire ont débutés les émeutes pour lutter contre l'introduction de l'Afrikaans dans les écoles.

Cette journée fut marquée par l'intervention musclée de la Police qui causa au moins 23 morts dont le jeune Hector Piertson, âgé de 13 ans, tué par balle et qui devint le symbole du soulevement. S'en suivi alors des soulèvements successifs dans d'autres townships et un long combat entre la population et la répression policière causant ainsi une instabilité du pays tout entier.

On découvre alors les dédales du township, les Orlando's towers, le mémorial Hector Piertson et la fameuse rue Vilakazi, seule rue du monde où vécurent deux prix Nobel de la Paix, à savoir Nelson Mandela et Desmond Tutu (D'ailleurs ce dernier y séjourne encore lorsqu'il vient à Johannesburg).

Le petit tour en vélo est vraiment une chose à faire à Soweto car il permet une immersion totale dans tous ces tragiques événements d'il n'y a pas si longtemps que cela est narré par des habitants de Soweto ayant eux-mêmes vécus et participés au soulevement.

A retour à l'auberge de jeunesse, on nous fait découvrir des tenues typiques des princesses et princes Africains, de la bière locale et une initiation au djembé.
Le tour comprend aussi le repas du midi, typiquement africain.

Après notre super bon déjeuner, on retrouve Chico-Chauffeur pour nous ramener à notre Hôtel et nous demande si maintenant que l'on avait visité Soweto, nous nous serions sentis de venir seuls. On lui répond alors qu'on pense qu'il est préférable pour nous d'être venu avec lui, ce à quoi il nous répond, "Oui, c'est encore un peu trop tôt pour venir visiter seul le township, vous vous seriez sûrement faits dévalisés".

Sur la route du retour, on se fait arrêter par la Police et Chico n'étant pas un chauffeur de taxi officiel, leur explique que nous sommes des amis à qui il a fait visiter Soweto. Avec un petit billet et des chewing-gums, nous voici à nouveau sur la route. Chico nous dit alors qu'il y a encore pas mal de policiers corrompus en Afrique du Sud et que c'est monnaie courante de devoir donner des bonbons au autre pour ne pas trop se faire embêter.

Je vous conseille grandement de faire une visite de ce type à Soweto car c'est vraiment un haut lieu culturel et riche en émotions.

 Visite Soweto en vélo
430R/adulte

Première journée en Afrique du Sud après notre arrivée à Johannesburg avec la visite de Soweto grâce à Lebo's Backpackers.

Nous avions réservé notre sortie de 2 heures à vélo dans Soweto à l'avance via internet.
Ayant un peu d'appréhension à venir dans un township avec notre voiture de location, nous avons demandés à ce que Lebo's Backpackers nous envoie un chauffeur.

Chico est ainsi venu nous chercher et nous a ainsi parlé du soulevement de Soweto, des choses à voir, des quartiers à éviter et de sa vie. En effet, il nous explique qu'il a fait plusieurs séjours en prison, pas pour des crimes mais parce que plus jeune il avait participé aux émeutes et luttait contre la répression de la police.

On choisit alors nos vélos au backparckers et on débute la visite avec un deuxième Chico, Chico-guide !
Il nous explique alors tous les évènements qui se sont produits à Soweto à partir du 16 Juin 1976, date à laquelle les élèves noirs de l'enseignement public secondaire ont débutés les émeutes pour lutter contre l'introduction de l'Afrikaans dans les écoles.

Cette journée fut marquée par l'intervention musclée de la Police qui causa au moins 23 morts dont le jeune Hector Piertson, âgé de 13 ans, tué par balle et qui devint le symbole du soulevement. S'en suivi alors des soulèvements successifs dans d'autres townships et un long combat entre la population et la répression policière causant ainsi une instabilité du pays tout entier.

On découvre alors les dédales du township, les Orlando's towers, le mémorial Hector Piertson et la fameuse rue Vilakazi, seule rue du monde où vécurent deux prix Nobel de la Paix, à savoir Nelson Mandela et Desmond Tutu (D'ailleurs ce dernier y séjourne encore lorsqu'il vient à Johannesburg).

Le petit tour en vélo est vraiment une chose à faire à Soweto car il permet une immersion totale dans tous ces tragiques événements d'il n'y a pas si longtemps que cela est narré par des habitants de Soweto ayant eux-mêmes vécus et participés au soulevement.

A retour à l'auberge de jeunesse, on nous fait découvrir des tenues typiques des princesses et princes Africains, de la bière locale et une initiation au djembé.
Le tour comprend aussi le repas du midi, typiquement africain.

Après notre super bon déjeuner, on retrouve Chico-Chauffeur pour nous ramener à notre Hôtel et nous demande si maintenant que l'on avait visité Soweto, nous nous serions sentis de venir seuls. On lui répond alors qu'on pense qu'il est préférable pour nous d'être venu avec lui, ce à quoi il nous répond, "Oui, c'est encore un peu trop tôt pour venir visiter seul le township, vous vous seriez sûrement faits dévalisés".

Sur la route du retour, on se fait arrêter par la Police et Chico n'étant pas un chauffeur de taxi officiel, leur explique que nous sommes des amis à qui il a fait visiter Soweto. Avec un petit billet et des chewing-gums, nous voici à nouveau sur la route. Chico nous dit alors qu'il y a encore pas mal de policiers corrompus en Afrique du Sud et que c'est monnaie courante de devoir donner des bonbons au autre pour ne pas trop se faire embêter.

Je vous conseille grandement de faire une visite de ce type à Soweto car c'est vraiment un haut lieu culturel et riche en émotions.

 Visite Soweto en vélo
430R/adulte

Première journée en Afrique du Sud après notre arrivée à Johannesburg avec la visite de Soweto grâce à Lebo's Backpackers.

Nous avions réservé notre sortie de 2 heures à vélo dans Soweto à l'avance via internet.
Ayant un peu d'appréhension à venir dans un township avec notre voiture de location, nous avons demandés à ce que Lebo's Backpackers nous envoie un chauffeur.

Chico est ainsi venu nous chercher et nous a ainsi parlé du soulevement de Soweto, des choses à voir, des quartiers à éviter et de sa vie. En effet, il nous explique qu'il a fait plusieurs séjours en prison, pas pour des crimes mais parce que plus jeune il avait participé aux émeutes et luttait contre la répression de la police.

On choisit alors nos vélos au backparckers et on débute la visite avec un deuxième Chico, Chico-guide !
Il nous explique alors tous les évènements qui se sont produits à Soweto à partir du 16 Juin 1976, date à laquelle les élèves noirs de l'enseignement public secondaire ont débutés les émeutes pour lutter contre l'introduction de l'Afrikaans dans les écoles.

Cette journée fut marquée par l'intervention musclée de la Police qui causa au moins 23 morts dont le jeune Hector Piertson, âgé de 13 ans, tué par balle et qui devint le symbole du soulevement. S'en suivi alors des soulèvements successifs dans d'autres townships et un long combat entre la population et la répression policière causant ainsi une instabilité du pays tout entier.

On découvre alors les dédales du township, les Orlando's towers, le mémorial Hector Piertson et la fameuse rue Vilakazi, seule rue du monde où vécurent deux prix Nobel de la Paix, à savoir Nelson Mandela et Desmond Tutu (D'ailleurs ce dernier y séjourne encore lorsqu'il vient à Johannesburg).

Le petit tour en vélo est vraiment une chose à faire à Soweto car il permet une immersion totale dans tous ces tragiques événements d'il n'y a pas si longtemps que cela est narré par des habitants de Soweto ayant eux-mêmes vécus et participés au soulevement.

A retour à l'auberge de jeunesse, on nous fait découvrir des tenues typiques des princesses et princes Africains, de la bière locale et une initiation au djembé.
Le tour comprend aussi le repas du midi, typiquement africain.

Après notre super bon déjeuner, on retrouve Chico-Chauffeur pour nous ramener à notre Hôtel et nous demande si maintenant que l'on avait visité Soweto, nous nous serions sentis de venir seuls. On lui répond alors qu'on pense qu'il est préférable pour nous d'être venu avec lui, ce à quoi il nous répond, "Oui, c'est encore un peu trop tôt pour venir visiter seul le township, vous vous seriez sûrement faits dévalisés".

Sur la route du retour, on se fait arrêter par la Police et Chico n'étant pas un chauffeur de taxi officiel, leur explique que nous sommes des amis à qui il a fait visiter Soweto. Avec un petit billet et des chewing-gums, nous voici à nouveau sur la route. Chico nous dit alors qu'il y a encore pas mal de policiers corrompus en Afrique du Sud et que c'est monnaie courante de devoir donner des bonbons au autre pour ne pas trop se faire embêter.

Je vous conseille grandement de faire une visite de ce type à Soweto car c'est vraiment un haut lieu culturel et riche en émotions.

■ Maison de Nelson Mandela

■ Maison de Nelson Mandela

■ Maison de Nelson Mandela

 Visite Soweto en vélo
430R/adulte

Première journée en Afrique du Sud après notre arrivée à Johannesburg avec la visite de Soweto grâce à Lebo's Backpackers.

Nous avions réservé notre sortie de 2 heures à vélo dans Soweto à l'avance via internet.
Ayant un peu d'appréhension à venir dans un township avec notre voiture de location, nous avons demandés à ce que Lebo's Backpackers nous envoie un chauffeur.

Chico est ainsi venu nous chercher et nous a ainsi parlé du soulevement de Soweto, des choses à voir, des quartiers à éviter et de sa vie. En effet, il nous explique qu'il a fait plusieurs séjours en prison, pas pour des crimes mais parce que plus jeune il avait participé aux émeutes et luttait contre la répression de la police.

On choisit alors nos vélos au backparckers et on débute la visite avec un deuxième Chico, Chico-guide !
Il nous explique alors tous les évènements qui se sont produits à Soweto à partir du 16 Juin 1976, date à laquelle les élèves noirs de l'enseignement public secondaire ont débutés les émeutes pour lutter contre l'introduction de l'Afrikaans dans les écoles.

Cette journée fut marquée par l'intervention musclée de la Police qui causa au moins 23 morts dont le jeune Hector Piertson, âgé de 13 ans, tué par balle et qui devint le symbole du soulevement. S'en suivi alors des soulèvements successifs dans d'autres townships et un long combat entre la population et la répression policière causant ainsi une instabilité du pays tout entier.

On découvre alors les dédales du township, les Orlando's towers, le mémorial Hector Piertson et la fameuse rue Vilakazi, seule rue du monde où vécurent deux prix Nobel de la Paix, à savoir Nelson Mandela et Desmond Tutu (D'ailleurs ce dernier y séjourne encore lorsqu'il vient à Johannesburg).

Le petit tour en vélo est vraiment une chose à faire à Soweto car il permet une immersion totale dans tous ces tragiques événements d'il n'y a pas si longtemps que cela est narré par des habitants de Soweto ayant eux-mêmes vécus et participés au soulevement.

A retour à l'auberge de jeunesse, on nous fait découvrir des tenues typiques des princesses et princes Africains, de la bière locale et une initiation au djembé.
Le tour comprend aussi le repas du midi, typiquement africain.

Après notre super bon déjeuner, on retrouve Chico-Chauffeur pour nous ramener à notre Hôtel et nous demande si maintenant que l'on avait visité Soweto, nous nous serions sentis de venir seuls. On lui répond alors qu'on pense qu'il est préférable pour nous d'être venu avec lui, ce à quoi il nous répond, "Oui, c'est encore un peu trop tôt pour venir visiter seul le township, vous vous seriez sûrement faits dévalisés".

Sur la route du retour, on se fait arrêter par la Police et Chico n'étant pas un chauffeur de taxi officiel, leur explique que nous sommes des amis à qui il a fait visiter Soweto. Avec un petit billet et des chewing-gums, nous voici à nouveau sur la route. Chico nous dit alors qu'il y a encore pas mal de policiers corrompus en Afrique du Sud et que c'est monnaie courante de devoir donner des bonbons au autre pour ne pas trop se faire embêter.

Je vous conseille grandement de faire une visite de ce type à Soweto car c'est vraiment un haut lieu culturel et riche en émotions.

■ Maison de Nelson Mandela

■ Maison de Nelson Mandela

■ Maison de Nelson Mandela

 Visite Soweto en vélo
430R/adulte

Première journée en Afrique du Sud après notre arrivée à Johannesburg avec la visite de Soweto grâce à Lebo's Backpackers.

Nous avions réservé notre sortie de 2 heures à vélo dans Soweto à l'avance via internet.
Ayant un peu d'appréhension à venir dans un township avec notre voiture de location, nous avons demandés à ce que Lebo's Backpackers nous envoie un chauffeur.

Chico est ainsi venu nous chercher et nous a ainsi parlé du soulevement de Soweto, des choses à voir, des quartiers à éviter et de sa vie. En effet, il nous explique qu'il a fait plusieurs séjours en prison, pas pour des crimes mais parce que plus jeune il avait participé aux émeutes et luttait contre la répression de la police.

On choisit alors nos vélos au backparckers et on débute la visite avec un deuxième Chico, Chico-guide !
Il nous explique alors tous les évènements qui se sont produits à Soweto à partir du 16 Juin 1976, date à laquelle les élèves noirs de l'enseignement public secondaire ont débutés les émeutes pour lutter contre l'introduction de l'Afrikaans dans les écoles.

Cette journée fut marquée par l'intervention musclée de la Police qui causa au moins 23 morts dont le jeune Hector Piertson, âgé de 13 ans, tué par balle et qui devint le symbole du soulevement. S'en suivi alors des soulèvements successifs dans d'autres townships et un long combat entre la population et la répression policière causant ainsi une instabilité du pays tout entier.

On découvre alors les dédales du township, les Orlando's towers, le mémorial Hector Piertson et la fameuse rue Vilakazi, seule rue du monde où vécurent deux prix Nobel de la Paix, à savoir Nelson Mandela et Desmond Tutu (D'ailleurs ce dernier y séjourne encore lorsqu'il vient à Johannesburg).

Le petit tour en vélo est vraiment une chose à faire à Soweto car il permet une immersion totale dans tous ces tragiques événements d'il n'y a pas si longtemps que cela est narré par des habitants de Soweto ayant eux-mêmes vécus et participés au soulevement.

A retour à l'auberge de jeunesse, on nous fait découvrir des tenues typiques des princesses et princes Africains, de la bière locale et une initiation au djembé.
Le tour comprend aussi le repas du midi, typiquement africain.

Après notre super bon déjeuner, on retrouve Chico-Chauffeur pour nous ramener à notre Hôtel et nous demande si maintenant que l'on avait visité Soweto, nous nous serions sentis de venir seuls. On lui répond alors qu'on pense qu'il est préférable pour nous d'être venu avec lui, ce à quoi il nous répond, "Oui, c'est encore un peu trop tôt pour venir visiter seul le township, vous vous seriez sûrement faits dévalisés".

Sur la route du retour, on se fait arrêter par la Police et Chico n'étant pas un chauffeur de taxi officiel, leur explique que nous sommes des amis à qui il a fait visiter Soweto. Avec un petit billet et des chewing-gums, nous voici à nouveau sur la route. Chico nous dit alors qu'il y a encore pas mal de policiers corrompus en Afrique du Sud et que c'est monnaie courante de devoir donner des bonbons au autre pour ne pas trop se faire embêter.

Je vous conseille grandement de faire une visite de ce type à Soweto car c'est vraiment un haut lieu culturel et riche en émotions.

■ Maison de Nelson Mandela

■ Maison de Nelson Mandela

■ Maison de Nelson Mandela

 Waterkloof  Restaurant


O

 Visite Soweto en vélo
430R/adulte

Première journée en Afrique du Sud après notre arrivée à Johannesburg avec la visite de Soweto grâce à Lebo's Backpackers.

Nous avions réservé notre sortie de 2 heures à vélo dans Soweto à l'avance via internet.
Ayant un peu d'appréhension à venir dans un township avec notre voiture de location, nous avons demandés à ce que Lebo's Backpackers nous envoie un chauffeur.

Chico est ainsi venu nous chercher et nous a ainsi parlé du soulevement de Soweto, des choses à voir, des quartiers à éviter et de sa vie. En effet, il nous explique qu'il a fait plusieurs séjours en prison, pas pour des crimes mais parce que plus jeune il avait participé aux émeutes et luttait contre la répression de la police.

On choisit alors nos vélos au backparckers et on débute la visite avec un deuxième Chico, Chico-guide !
Il nous explique alors tous les évènements qui se sont produits à Soweto à partir du 16 Juin 1976, date à laquelle les élèves noirs de l'enseignement public secondaire ont débutés les émeutes pour lutter contre l'introduction de l'Afrikaans dans les écoles.

Cette journée fut marquée par l'intervention musclée de la Police qui causa au moins 23 morts dont le jeune Hector Piertson, âgé de 13 ans, tué par balle et qui devint le symbole du soulevement. S'en suivi alors des soulèvements successifs dans d'autres townships et un long combat entre la population et la répression policière causant ainsi une instabilité du pays tout entier.

On découvre alors les dédales du township, les Orlando's towers, le mémorial Hector Piertson et la fameuse rue Vilakazi, seule rue du monde où vécurent deux prix Nobel de la Paix, à savoir Nelson Mandela et Desmond Tutu (D'ailleurs ce dernier y séjourne encore lorsqu'il vient à Johannesburg).

Le petit tour en vélo est vraiment une chose à faire à Soweto car il permet une immersion totale dans tous ces tragiques événements d'il n'y a pas si longtemps que cela est narré par des habitants de Soweto ayant eux-mêmes vécus et participés au soulevement.

A retour à l'auberge de jeunesse, on nous fait découvrir des tenues typiques des princesses et princes Africains, de la bière locale et une initiation au djembé.
Le tour comprend aussi le repas du midi, typiquement africain.

Après notre super bon déjeuner, on retrouve Chico-Chauffeur pour nous ramener à notre Hôtel et nous demande si maintenant que l'on avait visité Soweto, nous nous serions sentis de venir seuls. On lui répond alors qu'on pense qu'il est préférable pour nous d'être venu avec lui, ce à quoi il nous répond, "Oui, c'est encore un peu trop tôt pour venir visiter seul le township, vous vous seriez sûrement faits dévalisés".

Sur la route du retour, on se fait arrêter par la Police et Chico n'étant pas un chauffeur de taxi officiel, leur explique que nous sommes des amis à qui il a fait visiter Soweto. Avec un petit billet et des chewing-gums, nous voici à nouveau sur la route. Chico nous dit alors qu'il y a encore pas mal de policiers corrompus en Afrique du Sud et que c'est monnaie courante de devoir donner des bonbons au autre pour ne pas trop se faire embêter.

Je vous conseille grandement de faire une visite de ce type à Soweto car c'est vraiment un haut lieu culturel et riche en émotions.

 Visite Soweto en vélo
430R/adulte

Première journée en Afrique du Sud après notre arrivée à Johannesburg avec la visite de Soweto grâce à Lebo's Backpackers.

Nous avions réservé notre sortie de 2 heures à vélo dans Soweto à l'avance via internet.
Ayant un peu d'appréhension à venir dans un township avec notre voiture de location, nous avons demandés à ce que Lebo's Backpackers nous envoie un chauffeur.

Chico est ainsi venu nous chercher et nous a ainsi parlé du soulevement de Soweto, des choses à voir, des quartiers à éviter et de sa vie. En effet, il nous explique qu'il a fait plusieurs séjours en prison, pas pour des crimes mais parce que plus jeune il avait participé aux émeutes et luttait contre la répression de la police.

On choisit alors nos vélos au backparckers et on débute la visite avec un deuxième Chico, Chico-guide !
Il nous explique alors tous les évènements qui se sont produits à Soweto à partir du 16 Juin 1976, date à laquelle les élèves noirs de l'enseignement public secondaire ont débutés les émeutes pour lutter contre l'introduction de l'Afrikaans dans les écoles.

Cette journée fut marquée par l'intervention musclée de la Police qui causa au moins 23 morts dont le jeune Hector Piertson, âgé de 13 ans, tué par balle et qui devint le symbole du soulevement. S'en suivi alors des soulèvements successifs dans d'autres townships et un long combat entre la population et la répression policière causant ainsi une instabilité du pays tout entier.

On découvre alors les dédales du township, les Orlando's towers, le mémorial Hector Piertson et la fameuse rue Vilakazi, seule rue du monde où vécurent deux prix Nobel de la Paix, à savoir Nelson Mandela et Desmond Tutu (D'ailleurs ce dernier y séjourne encore lorsqu'il vient à Johannesburg).

Le petit tour en vélo est vraiment une chose à faire à Soweto car il permet une immersion totale dans tous ces tragiques événements d'il n'y a pas si longtemps que cela est narré par des habitants de Soweto ayant eux-mêmes vécus et participés au soulevement.

A retour à l'auberge de jeunesse, on nous fait découvrir des tenues typiques des princesses et princes Africains, de la bière locale et une initiation au djembé.
Le tour comprend aussi le repas du midi, typiquement africain.

Après notre super bon déjeuner, on retrouve Chico-Chauffeur pour nous ramener à notre Hôtel et nous demande si maintenant que l'on avait visité Soweto, nous nous serions sentis de venir seuls. On lui répond alors qu'on pense qu'il est préférable pour nous d'être venu avec lui, ce à quoi il nous répond, "Oui, c'est encore un peu trop tôt pour venir visiter seul le township, vous vous seriez sûrement faits dévalisés".

Sur la route du retour, on se fait arrêter par la Police et Chico n'étant pas un chauffeur de taxi officiel, leur explique que nous sommes des amis à qui il a fait visiter Soweto. Avec un petit billet et des chewing-gums, nous voici à nouveau sur la route. Chico nous dit alors qu'il y a encore pas mal de policiers corrompus en Afrique du Sud et que c'est monnaie courante de devoir donner des bonbons au autre pour ne pas trop se faire embêter.

Je vous conseille grandement de faire une visite de ce type à Soweto car c'est vraiment un haut lieu culturel et riche en émotions.

Stellenbosch

 Visite Soweto en vélo
430R/adulte

Première journée en Afrique du Sud après notre arrivée à Johannesburg avec la visite de Soweto grâce à Lebo's Backpackers.

Nous avions réservé notre sortie de 2 heures à vélo dans Soweto à l'avance via internet.
Ayant un peu d'appréhension à venir dans un township avec notre voiture de location, nous avons demandés à ce que Lebo's Backpackers nous envoie un chauffeur.

Chico est ainsi venu nous chercher et nous a ainsi parlé du soulevement de Soweto, des choses à voir, des quartiers à éviter et de sa vie. En effet, il nous explique qu'il a fait plusieurs séjours en prison, pas pour des crimes mais parce que plus jeune il avait participé aux émeutes et luttait contre la répression de la police.

On choisit alors nos vélos au backparckers et on débute la visite avec un deuxième Chico, Chico-guide !
Il nous explique alors tous les évènements qui se sont produits à Soweto à partir du 16 Juin 1976, date à laquelle les élèves noirs de l'enseignement public secondaire ont débutés les émeutes pour lutter contre l'introduction de l'Afrikaans dans les écoles.

Cette journée fut marquée par l'intervention musclée de la Police qui causa au moins 23 morts dont le jeune Hector Piertson, âgé de 13 ans, tué par balle et qui devint le symbole du soulevement. S'en suivi alors des soulèvements successifs dans d'autres townships et un long combat entre la population et la répression policière causant ainsi une instabilité du pays tout entier.

On découvre alors les dédales du township, les Orlando's towers, le mémorial Hector Piertson et la fameuse rue Vilakazi, seule rue du monde où vécurent deux prix Nobel de la Paix, à savoir Nelson Mandela et Desmond Tutu (D'ailleurs ce dernier y séjourne encore lorsqu'il vient à Johannesburg).

Le petit tour en vélo est vraiment une chose à faire à Soweto car il permet une immersion totale dans tous ces tragiques événements d'il n'y a pas si longtemps que cela est narré par des habitants de Soweto ayant eux-mêmes vécus et participés au soulevement.

A retour à l'auberge de jeunesse, on nous fait découvrir des tenues typiques des princesses et princes Africains, de la bière locale et une initiation au djembé.
Le tour comprend aussi le repas du midi, typiquement africain.

Après notre super bon déjeuner, on retrouve Chico-Chauffeur pour nous ramener à notre Hôtel et nous demande si maintenant que l'on avait visité Soweto, nous nous serions sentis de venir seuls. On lui répond alors qu'on pense qu'il est préférable pour nous d'être venu avec lui, ce à quoi il nous répond, "Oui, c'est encore un peu trop tôt pour venir visiter seul le township, vous vous seriez sûrement faits dévalisés".

Sur la route du retour, on se fait arrêter par la Police et Chico n'étant pas un chauffeur de taxi officiel, leur explique que nous sommes des amis à qui il a fait visiter Soweto. Avec un petit billet et des chewing-gums, nous voici à nouveau sur la route. Chico nous dit alors qu'il y a encore pas mal de policiers corrompus en Afrique du Sud et que c'est monnaie courante de devoir donner des bonbons au autre pour ne pas trop se faire embêter.

Je vous conseille grandement de faire une visite de ce type à Soweto car c'est vraiment un haut lieu culturel et riche en émotions.

■ Maison de Nelson Mandela

■ Maison de Nelson Mandela

■ Maison de Nelson Mandela

Stellenbosch

 Waterkloof  Restaurant


O

 Hébergements

 Hébergements

REYKJAVIK Camping 18€93/pers

PLUS
Le camping est très grand et bien équipé (Sanitaires, cuisine et salle commune) et à proximité du centre ville de Reykjavik.
Idéal pour un premier arrêt à l'arrivée car vous pourrez bénéficier de bouteilles de gaz pratiquement pleines que les voyageurs laissent avant de reprendre leur vol retour.

MOINS
C'est très grand et donc forcément il y a du monde, et donc du bruit.

THINGVELLIR Camping Nyrðri Leirar 12€62/pers

PLUS
Il y a deux camping dans le parc de Thingvellir et à priori c'est celui de Nydri Leirar qui est le plus sympa.
Un beau petit terrain à se partager entre peu de van et camping-car.
Il y a des wc et deux douches. C'est très propre et il a le chauffage dans les douches (Le top après une journée pluvieuse!!).
Il y a un petit restaurant qui fait des sandwichs, soupes et pizzas juste à côté.
L'endroit est très mignon et ce camping a commencé à nous plonger dans la nature Islandaise.
On n'a pas su où aller payer et donc ce soir là nous avons dormi à l'oeil.

MOINS
Rien

LANDMANNALAUGAR Camping 15€77/pers + 3€94/douche

PLUS
Il y a une grande tente couverte avec des tables pour manger et des sanitaires avec douches.

MOINS
Le camping est assez cher mais c'est sans doute le prix de l'isolement.
Il faut ajouter 500 ISK pour obtenir un ticket afin de bénéficier de 5 minutes d'eau chaude pour la douche.
Les jours où nous y étions, il a beaucoup plu alors forcément, les sanitaires étaient très sales et se sont transformés en étente à linge géante.
J'avais lu qu'il y avait une petite épicerie mais vous n'y trouverez que des barres chocolatées, chips et noodles déshydratées.
Pour ceux qui sont en tente, oubliez les sardines pour l'attacher: trouvez de gros cailloux pour lester votre tente car le sol est dur comme du béton.

HERJOLFSDALUR (Iles Vestmann) Camping 11€83/pers

PLUS
Quelle belle surprise pour ce camping!!!
L'endroit est superbe, à côté d'un golf et au creux d'immenses falaises !!
On a eu de la chance pour ce camping car il fermait le jour suivant à l'occasion du festival Thjodhatid.
Nous n'étions que trois couples de campeurs, royal !!
Les parties communes sont elles aussi au top : Très propre (il faut se déchausser en entrant), une belle salle commune avec tout l'équipement pour faire la cuisine, des machines à laver, wc et une super salle de bain.
L'un de nos meilleurs camping!!!

MOINS
Rien

HAMRAGARDAR Camping 11€83/pers + 2€37/douche

PLUS
L'endroit est idéal : On se réveille au pied des Seljalandsfoss!!!
Il y a une petite cuisine équipée avec quelques tables à l'intérieur du bureau d'accueil.

MOINS
Les douches sont en extra et ce qui est un peu dérangeant dans ce cas, c'est qu'elles sont d'une saleté sans nom.
Les wc et douches ne doivent pas souvent voir de personnel d'entretien et c'est bien dommage...
De plus, vous n'avez droit qu'à 3 petites minutes d'eau chaude...

SKAFTAFELL Camping 14€99/pers

PLUS
Un camping génial, bien équipé et surtout avec des sanitaires de folie!!!
Ils sont très propres et I-Tech avec leurs ouvertures automatiques.
Le camping est le point de départ de plusieurs rando pour aller voir des chutes où encore un petit lac glacière.
La vue sur les montagnes est superbe.
Pour les petites faim, il y a même un food truk au bout du camping.
Il y a pas mal de monde mais le camping est bien pensé et silencieux la nuit.

MOINS
Rien

HOFN Camping 13€80/pers

PLUS
Le camping n'est pas très loin du centre de Hofn, pratique pour aller manger dans un bon petit resto le soir.

MOINS
Pas mal de monde sur le campement et seulement deux douches.
La salle commune est très petite et il n'y a pas de cuisine.

SEYDISFJORDUR Camping 12€62/pers

PLUS
Idéalement situé, juste à côté de la rue principale de Seydisfjordur et sa célèbre église bleue.
Dans cette rue se trouve quelques bons restos.

MOINS
Peu de place dans les sanitaires : Une douche et deux wc seulement.

HUSAVIK Camping 11€04/pers

PLUS
Le camping est bien situé et le terrain propre.
La douche était bien bien chaude!!!
Pour le coup, nous sommes arrivés tard et n'avons vu personne pour payer le camping: Gratuit donc.

MOINS
La douche était bien chaude mais surtout avec une odeur épouvantable de souffre !! Heureusement que l'odeur ne reste pas incrustée !!

MYVATN Camping Bjarg 14€20/pers

PLUS
Le camping est très grand et les sanitaires sont propres.
Là aussi il s'agit d'eau sulfurée alors il y a une petite odeur mais en tout cas elle est bien chaude.
L'emplacement du camping se situe juste au bord du lac, et on est proximité avec plusieurs points d'intérêts dans la région.

MOINS
Il n'y a pas d'espace pour cuisiner, dommage pour le prix payé et pour la grandeur de ce camping.

HVAMMSTANGI Camping 9€46/pers

PLUS
Le terrain est grand et bien entretenu et il y a une salle commune avec un peu d'équipement.
Wc assez propres.
Là encore, nous sommes arrivés tard et partis tôt et n'avons donc vu personne pour payer le camping.

MOINS
Heureusement que nous venions d'aller à la piscine et que nous en avons profités pour nous laver là-bas car il n'y a aucune douche à ce campement.

BUDARDALUR Camping Dalakot 11€83/pers

PLUS
Petit camping avec des sanitaires neufs et propres.

MOINS
Etant arrivés tard, le gardien qui faisait payer les emplacements était déjà passé mais le problème c'est que c'est lui qui donnait aussi les tickets pour activer les douches.
Par chance, il y avait des tickets inutilisés au niveau des éviers pour laver la vaisselle.

OLAFSVIK Camping 11€83/pers

PLUS
Petit camping sympa et sanitaires propres.

MOINS
Seulement deux douches alors il y a un peu la queue.
La pire nuit en Islande pour nous, pas à cause du camping mais à cause de la météo.
Un vent à décorner les boeufs, l'échelle de la tente tombée à terre en rayant la voiture au passage et rappatriement avec nos duvets dans la voiture....

SANDGERDI Camping ?€/pers

PLUS
Ce fut notre dernier camping et nous n'y sommes restés que quelques heures.
L'avantage est qu'il est tout prêt de l'aéroport alors ça permet de gagner quelques minutes de sommeil lorsque l'on a un départ matinal.
Il y a tout à disposition ici et on trouve aussi pas mal de bouteilles de gaz que les touristes laissent avant l'avion.

MOINS
Aucune idée du prix, cette fois encore, personne à l'horizon pour payer.