INDONESIE - JAVA, BALI, GILI & LOMBOK

















Itinéraire

Itinéraire Java
Itinéraire Bali Gili Lombok
J1 : Aéroport Jakarta - Aéroport Yogyakarta - Yogyakarta

J2 : Yogyakarta
J3 : Yogyakarta - Surabaya - Ngadasari - Mount Bromo
J4 : Mount Bromo - Ngadisari - Probolinggo - Banyuwangi
J5 : Banyuwangi - Kawah Ijen - Ketapang -Air Panas - Lovina beach
J6 : Lovina beach - Munduk - Jatiluwih - Ubud
J7 : Ubud
J8 : Ubud
J9 : Ubud - Péninsule de bukit - Ubud
J10 : Ubud - Tampasiring - Mount Batur
J11 : Mount Batur - Karangasem - Amed
J12 : Amed
J13 : Amed - Gili Trawangan
J14 : Gili trawangan
J15 : Gili Trawangan - Bangsal - Senaru
J16 : Senaru - Mount Rinjani
J17 : Mount Rinjani
J18 : Mount Rinjani - Senaru - Senggigi
J19 : Senggigi - Kuta Lombok - Aéroport Lombok - Aéroport Jakarta

Notre voyage en video 

A savoir...

Les compagnies aériennes

  Lire la suite

La réservation de train

  Lire la suite

Le voyage en sac à dos

  Lire la suite

Yogyakarta 

Temple de Prambanan Yogyakarta Java Indonésie
  Temple de Prambanan 520000IDR/adulte/billet jumelé avec Borobudur


Après 3 avions depuis Paris, nous voici enfin arrivés à Yogyakarta aux alentours de midi. Bien qu'éreintés, le temple de Prambanan se situe à seulement 11kms donc on décide de commencer les visites dès à présent !!!
Si comme nous vous avez vos gros sacs à dos, aucun souci, il y a une consigne à l'entrée du site.

Prambanan est composé de 240 temples shivaites (En l'honneur de l'épouse de Shiva, un des dieux de la religion Hindou) et fut construit sous la dynastie Sanjaya, au IXème siècle.

Il y a les temples principaux proche de l'entrée et un peu plus loin, trois autres temples en rénovation dont le Candi Sewu qui est le deuxième plus grand temple bouddhiste après le temple de Borobudur. Le Candi Sewu fut construit avant le Temple de Prambanan.

Après la visite, on récupère nos sacs et on file vers l'hôtel où l'on rêve d'une bonne douche et d'un bon lit !!

Plan Prambanan Temple Yogyakarta Java Indonésie
Arrivée à Prambanan Temple Yogyakarta Java Indonésie
■ Arrivée à Prambanan

Prambanan Temple Yogyakarta Java Indonésie
■ Prambanan Temple

Candi Sewu Prambanan Temple Yogyakarta Java Indonésie
■ Candi Sewu

Kraton Palais du Sultan Yogyakarta Java Indonésie
 Kraton - Le palais du Sultan 12500IDR/adulte

Après une bonne nuit malgré un réveil à 5h du matin pour l'appel de la prière, on commence à vadrouiller dans Yogyakarta en commencant par le Kraton. 
Il s'agit du palais du Sultan de Yogyakarta qu'il est possible de visiter partiellement le matin car les après-midis sont réservés au Sultan et à sa famille.

J'avais lu que c'était assez décevant et pour le coup nous avons été assez d'accord. Il n'y a pas grand-chose à voir mis à part quelques mannequins dans des vitrines en habits traditionnels.
En 15 minutes à peine, on en avait fait le tour et on se dirige alors vers notre prochaine visite.

Sono Budoyo Museum Yogyakarta Java Indonésie
 Sono-Budoyo Museum 5000IDR/adulte

Juste en face de la grande place du Kraton se trouve un petit musée, le Sono-Budoyo museum, un musée qui regroupe plusieurs types d'arts Javanais tels des meubles, des outils mais surtout des poupées qui servent à faire des spectacles d'ombres chinoises.

D'ailleurs, c'est à cet endroit que vous pourrez voir un spectacle de Wayang Kulit avec ces fameuses poupées.

Taman Sari Yogyakarta Java Indonésie
 Taman Sari 7500IDR/adulte

On reprend un becak en direction du Taman Sari, l'ancien palais du Sultan.

Derrière une grande porte sculptée se trouve deux grands bassins plutôt défraichis.
Le lieu est agréable mais encore une fois, on n'y reste pas des heures et on préfère partir à la recherche d'un taxi pour notre prochaine étape, le temple de Borobudur.

Borobudur Temple Yogyakarta Java Indonésie
  Temple de Borobudur 520000IDR/adulte/billet jumelé avec Prambanan


Au temple de Borobudur, il est impératif de porter un Sarong mais si vous n'en avez pas, ils en prêtent à l'entrée.

Ce temple bouddhiste est gigantesque et très impressionnant. Il fut construit pendant la dynastie Sailendra entre le VIIIème et IXème siècle.

Il y a plusieurs niveaux au temple où l'on retrouve des Bouddhas partout et sur la partie supérieure, on peut y voir pleins de sorte de cloches percées, appelées Stûpa. Chacun de ses stûpas renferme un bouddha assis, les mains dans la position de la mudrâ.

Certains de ses bouddhas n'ont plus de têtes car elles ont été offertes aux colons hollandais il y a quelques siècles et les retrouve alors dans leurs musées.

Lorsque ce temple est vu de haut, il représente un mandala, un carré de 113 mètres de côtés.

C'est un lieu vraiment magique et magnifique à découvrir mais quel dommage que tant de personnes le visite en même temps, c'est le point qui gâche un peu la beauté du lieu.

Arrivée à Borobudur Yogyakarta Java Indonésie
■ Arrivée à Borobudur

Bouddha dans un stûpa découpé Borobudur temple Yogyakarta Java Indonésie
■ Bouddha dans un stûpa découpé

Parit basse de Borobudur Temple Yogyakarta Java Indonésie
■ La partie basse du temple

Malioboro Yogyakarta Java Indonésie
 Malioboro

Après notre retour de Borobudur, on se rend sur les "Champs-Elysées de Yogyakarta", le quartier très animé de Malioboro.
Ici on trouve de tout et surtout une quantité de warungs de part et d'autre de la rue. C'était notre but en venant ici, de manger dans un de ses fameux warungs, assis sur un tapis sur le bord du trottoir mais étant au début du voyage, on n'a pas vraiment osé se lancer de peur d'être malade.

On s'est contentés d'une visite le long de la rue puis d'aller manger un morceau dans un petit restau près de notre hôtel.

Mont Bromo

Carnaval Mount Bromo Java Indonésie
 Départ de Yogyakarta vers le Mont Bromo

Le début de nos vacances promet d'être hyper fatiguant : Ce matin, on se lève à 2h30 afin de prendre notre train pour Surabaya.
4 heures de trajet (très confortable) plus tard, nous devons trouver un chauffeur pour non seulement nous amener au Bromo, mais aussi pour nous attendre le lendemain matin pour qu'il nous conduise jusqu'à notre prochain train.
Pleins de taxis proposent leurs services et coup de chance, on tombe sur l'un d'eux qui vivait en France et à qui cela sera beaucoup plus simple d'expliquer ce que l'on souhaite. 

Aucun problème pour lui, on file donc vers le Bromo.
On discute alors avec lui et fonce comme une fusée au travers de la dense circulation. Il klaxonne, il zigzag... Bon rien de très surprenant, c'est la conduite à l'Indonésienne quoi !! C'est bien pour ça que l'on n'a pas loué de voiture directement !!!
Il commence à se la jouer un peu en disant qu'il mettrait le turbo pour arriver le plus vite possible, que c'était Ayrton Senna ou Alain Prost !!

Pas de chance pour lui, on tombe sur de gros bouchons. Une fois passés, on arrive au début de la route qui mont au Bromo, une petite route de montagne bordée de villages tout au long. Et c'est bien là que les problèmes pointent le bout de leur nez !!

Il y avait une sorte de carnaval ce jour-là et toute la route était bouchée. On patiente tranquillement à l'arrière à regarder les costumes quand on sent une drôle d'odeur. On regarde vers le chauffeur et là une épaisse fumée blanche sort du capot !!! 
Les gens autour l'interpellent mais il fait mine de rien jusqu'à ce qu'il cale.
A sa demande, on descend de la voiture pour qu'il puisse reculer dans l'entrée d'une maison et éviter de redémarrer en pente, car il n'a pas assez de puissance disait-il !!!

Mais bon, on n'est pas dupes et on a bien compris qu'il venait de cramer son embrayage !!

On termine tant bien que mal la montée jusqu'à l'hôtel mais notre pauvre Ayrton Senna était au bout du rouleau.

Mount Bromo Java Indonésie
 Caldeira et montée au cratère du Mont Bromo

Heureusement, malgré cette péripétie qui nous aura valu 2heures de retard, nous avons malgré tout le temps d'aller jusqu'au cratère du Mont Bromo qui culmine à 2329 mètres.

Notre hôtel ne se trouve pas à Cemoro mais deux villages avant, un peu avant Ndgadisari et je pense que ça aurait été préférable de dormir à Cemoro car nous avons dû rajouter 2 heures de marche aller-retour.

Peu importe, on part en direction de la mer de cendres pour accéder aux crêtes du Bromo.
Nous n'avons pas payé les droits d'entrées au site car nous sommes passés devant le kiosque sans nous en rendre compte.

Du haut de la caldeira on commence à apercevoir les volcans et c'est réellement sublime !!
On traverse la mer de cendres en près de 30 minutes et maintenant on rejoint les crêtes du Bromo par un escalier de quelques 253 marches !

Arrivés en haut sur la fine crête, c'est assez impressionnant : Un épais nuage bien chargé de soufre sort du cratère et surtout le Bromo fait un vacarme pas possible !!! On a l'impression qu'il est prêt à exploser, c'est assez inquiétant, on est sur le bord d'un volcan quand même !!

Après avoir profité de l'endroit, on repart vers l'hôtel mais le soleil commence déjà à baisser et on gagne un peu de temps en retraversant la mer de cendres à scooter. Oui à trois sur un scooter en dérapant dans les cendres et en passant proche de la chute vers la fin !!

Bromo et Batok Mount Bromo Java Indonésie
■ Le Bromo et le Batok
253 marches Mount Bromo Java Indonésie
■ Les 253 marches du Bromo

Retour vers Ndgadisari Mount Bromo Java Indonésie
■ Le retour vers Ndgadisari

The Belanga Restaurant Ndgadisari Mount Bromo Java Indonésie
 The Belanga Restaurant


Juste à côté de notre hôtel se trouve un super restau, The Belanga !!

Comme notre chambre n'était pas terrible, ça nous a fait du bien de faire un bon repas copieux ici.

Les plats contenteront tout le monde, il y a beaucoup de choix et surtout je pense qu'il y a peu de restau de cette qualité dans le coin.


Mount Bromo Batok Semeru Java Indonésie
 Point de vue sur le Batok, Bromo et Semeru 10000IDR/adulte

Le lendemain matin, le réveil est prévu à 3heures du matin. 
On a rendez-vous avec un gars de l'hôtel et son copain pour nous emmener en moto au départ de la rando (Un peu après Cemoro) pour accéder au point de vue sur les volcans au lever du soleil.

Cela nous a permis de gagner 1 heure de sommeil puisque notre hôtel était un peu éloigné.

Après s'être agrippés à nos bikeurs (ça grimpe fort par ici), on commence notre petite marche tout frais alors que déjà pas mal de gens marchent depuis un moment.
En environ 1 heure, on arrive au dernier point de vue du sentier et comme nous sommes dans les premiers, on se choisi une bonne petite place au premier rang !!
On voit le balai des 4x4 qui passent dans la mer de cendres au pied des volcans pour rejoindre un autre belvédère.

Il commence à faire de plus en plus clair et on commence déjà à voir les contours des volcans jusqu'à ce que le soleil se lève complètement. 
Le moment est génial, la vue à couper le souffle et aucun nuage à l'horizon !!!

Nous avons été super contents d'avoir fait le Bromo de cette manière, en deux temps et sans les 4x4 car nous avons pu profiter des lieux sans une masse de touristes. 
La veille au cratère, il n'y avait qu'une dizaine de personnes et au lever du soleil, nous étions une vingtaine contrairement à ce que j'avais pu voir lorsque l'on prend les Jeeps où il y a des centaines de personnes. D'ailleurs, une fois le lever du soleil passé, toutes les Jeeps retournent dans la caldeira pour que les gens accèdent au cratère. Ca doit être la folie en haut car il n'y a pas énormément de place.

Il est temps pour nous de rentrer car nous avons un train à prendre à Probolinggo en fin de matinée. 
On refait la route jusqu'à l'hôtel à pied, on prend le petit-déjeuner et on retrouve notre Ayrton Senna en croisant les doigts pour que la voiture tienne le coup jusqu'à la gare (Ouf, ça a été le cas !!!!).

Nuit et 4x4 Mount Bromo Java Indonésie
■ Le passage des Jeeps dans la caldeira

Le début du jour Mount Bromo Java Indonésie
■ Le début du jour

Retour vers l'hôtel Ndgadisari Mount Bromo Java Indonésie
■ Le retour vers Ndgadisari

Kawah Ijen

Blue Fire Kawah Ijen Java Indonésie
 Ascension et blue flames 1350000IDR/2pers+Hôtel+Ferry vers Bali

A l'arrivée du train, Mr Tony, responsable du Blue Flames Tour que j'avais réservé sur Internet est venu nous chercher à la gare pour nous conduire dans une GuestHouse qu'il avait booké à Banyuwangi.

On y a passés une très courte nuit (sieste ??) car le réveil était à minuit!!

Un 4x4 vient nous chercher pour près d'une heure de route, au passage on prend notre guide super gentil, Rio et on débute la rando.

Ca commence par grimper raide direct et comme on marchait d'un bon pas, Rio nous arrêtait souvent pour nous dire qu'on avait pas besoin de marcher vite, qu'il fallait garder de l'énergie et cela éviterait qu'on se blesse car comme il nous l'a souvent répété : Your safety is my priority !!!

Quelques personnes peu habituées à marcher galéraient pas mal en chemin, dont une qui ne voulait plus avancer et une autre en train de vomir. Pourtant l'ascension n'est pas difficile, il suffit d'y aller tranquillement.

Rio faisait toujours bien attention à nous et veillait à ce qu'on ne s'approche pas trop près du bord qui risquait de s'ébouler et adorait épingler les autres guides qui ne faisaient pas attention à leurs groupes : "He's not a good guide" !!!
Lors d'une pause à la "canteen", on sort notre paquet d'Oreo acheté la veille en cas de fringale et on en propose à notre guide qui s'est mis à rire en disant que c'était presque comme son prénom et que maintenant, lorsque l'on mangerait des Oreo, on penserait à Rio !!!

On arrive enfin au bord du cratère et on commence à s'y enfoncer à la queue leu leu après tous les touristes venus voir les flammes bleues, des flammes qui sont dues à l'embrasement des gaz sulfuriques qui sortent à haute température (près de 200°C) au contact de l'air.

C'est stupéfiant à voir mais difficile à photographier car elles ne sont visibles que la nuit et se confondent parfois avec les épaisses vapeurs de soufre. Il est d'ailleurs préférable d'être équipé d'un masque à gaz lorsque cette fumée de soufre arrive sur vous et vaut mieux aussi ne pas trop s'en approcher.

On profite un long du moment du spectacle quand Rio nous dit qu'il est temps de remonter pour pouvoir assister eu lever du soleil depuis les crêtes de l'Ijen.

Kawah Ijen Pointview Java Indonésie
 Point de vue sur le lac et porteurs de Soufre

Peu de personnes montent sur les crêtes du Kawah Ijen, dommage pour eux mais nous on est bien contents d'avoir ce petit moment presque à nous seuls : Un superbe lever de soleil sur le cratère, les vapeurs de soufre, le ciel tout rose et surtout un lac turquoise !!!!

Il s'agit du lac le plus acide au monde, seulement 0,2 de pH à cause des gaz émis par le volcan sous la surface de l'eau.

C'est un moment inoubliable que nous vivons là, c'est magnifique !!!

On prend quelques photos et surtout des photos plus "expressives" comme souhaitait Rio avec des pauses à la Japonaise !! Mais toujours soucieux de notre sécurité, il se plaçait derrière nous tapis sur le sol pour nous rattraper en cas de bourrasque et ne pas tomber dans le cratère sinon Mr Tony le renverrait !!!

On retourne au cratère pour voir le lac d'un peu plus près mais aussi pour s'apercevoir de la rudesse du travail des porteurs de soufre.

Chaque porteur a deux paniers de chaque côté d'un bambou qu'il pose sur son épaule. Ils portent en moyenne 80kg de soufre et font ce trajet 2 à 3 fois par jour pour la somme dérisoire de 680IDR/kg, soit 0.04€/kg. Un travail de titan pour se ruiner la santé... Ils respirent des fumées toxiques car peu ont des masques, juste un petit foulard, ils marchent pieds nus ou en tongs, et la charge est telle qu'à l'endroit où repose le bambou, une boule énorme se crée...

Quand on voit ce que ces hommes font, on ne pas que se sentir touts petits face à la dureté de leurs vies dont l'espérance est en moyenne de 40ans.

Tout ce soufre sera ensuite vendu à une coopérative pour servir au raffinement du sucre ou servir à la production de produits de beauté.

Le soufre du Kawah Ijen Java Indonésie
■ Le Soufre du Kawah Ijen

Porteur de Soufre Kawah Ijen Java Indonésie
■ Un porteur de Soufre

Lac Kawah Ijen Java Indonésie
■ Le cratère du Kawah Ijen et son lac acide

Ketapang

Ferry vers Bali Java Indonésie
 Ferry vers Bali

Après un bon petit déjeuner à base de Mie Goreng (Noodles frits) au pied du Kawah Ijen, on se sépare de Rio et le chauffeur nous amène directement au ferry pour rejoindre Bali, avec une belle petite musique à rendre dingue, genre fête foraine.

On remplit un formulaire, on fait coucou à notre chauffeur et en moins de deux, on est déjà en train de naviguer !
On regarde Java s'éloigner, déjà nostalgique de se dire qu'on a déjà finis une île.

Air Panas Banjar

Air Panas Hot springs Bali Indonésie
 Hot springs Air Panas Banjar 12000IDR/pers

A notre arrivée à Bali, on trouve rapidement un taxi mais on s'aperçoit aussi que les prix sont vraiment plus élevés qu'à Java (Ou alors on s'est plus fait avoir !!!).

On négocie un court arrêt à Air Panas Banjar avant d'aller à l'hôtel.
Ce sont des thermes situées au milieu de la végétation où les eaux soufrées sont à quasiment 30°C. 

C'est vrai que l'endroit est sympa mais malheureusement, on n'aura pas le temps de s'y baigner, ayant assuré au chauffeur que notre visite serait courte.
Et puis, nous avons aussi hâte d'être au bord de la piscine à l'hôtel après un réveil aussi matinal.

Lovina Beach

Lovina beach Bali Indonésie
 Sunset à Lovina Beach

Après un bon massage d'une heure à l'hôtel, un plongeon dans la piscine, bronzette sur les transats, on part à 1km d'ici pour rejoindre la plage de Lovina Beach et ses restos afin d'assister au coucher de soleil en mangeant.

Le coin sympa se situe sur la promenade de la plage, juste à côté du monument aux dauphins.

On s'y ait trouvé une bonne petite table les pieds dans le sable pour assister à un très beau coucher de soleil avec les bateaux de pêcheurs en toile de fond.

Sea Breeze cafe Lovina Beach Bali Indonésie
 Sea breeze cafe



C'est donc au sea breeze cafe qu'on a observé le coucher de soleil, en sirotant nos cocktails et en mangeant de bons petits plats !!

Une super adresse et un bon moment à passer sur la plage.


Observation des dauphins Lovina Beach Bali Indonésie
 Observation des dauphins 125000IDR/pers

Aujourd'hui c'est grasse-mat !!! Enfin comparé à d'habitude car là on se lève seulement à 5h30 pour aller à la rencontre des dauphins en mer.

Nous avions booké a le dolphin tour la veille à l'hôtel donc le bateau nous attendait juste à côté.

A 6h du matin le bateau de pêcheur nous attendait et nous voici partis à la recherche des dauphins tout en contemplant un superbe lever de soleil en pleine mer.

Seulement au bout de quelques minutes, on voit déjà apparaître nos premiers dauphins et avec eux, une horde de bateaux de pêcheurs qui se mettent à les suivre.
C'est sûr, on souhaite voir les dauphins mais nous ne sommes pas les seuls à le vouloir, alors forcément, nous étions super nombreux et cela m'a fait mal au coeur de me dire qu'on stressait sûrement les dauphins avec notre attroupement...

Malgré tout cela reste un beau souvenir d'avoir pu les voir évoluer dans leur milieu naturel. Nous avons eu la chance d'en voir énormément et très souvent.

Lever de soleil Lovina beach Bali Indonésie
■ Le lever de soleil

Dauphins Lovina beach Bali Indonésie
■ Dauphins

Dauphin Lovina beach Bali Indonésie
■ Dauphin

Munduk

Melanting Waterfalls Munduk Bali Indonésie
 Waterfalls 10000IDR/pers

Une fois la sortie dauphin et le petit-déjeuner finis, on part avec un chauffeur privé à destination d'Ubud mais en faisant plusieurs arrêts en chemin.

Le premier fût à Munduk, pour aller faire une courte ballade vers une cascade.

Depuis le parking, il y a seulement une dizaine de minutes de marche pour y accéder. Si vous voulez marcher plus, il y a un circuit de 3 heures pour voir les 3 cascades de Munduk, la Labuan Kebo Waterfall, la Melanting Waterfall et la Laagan waterfall.
On décide d'en faire seulement une seule car nous en verrons plus tard à Lombok et puis niveau timing, c'était un peu juste pour la journée.

Lacs jumeaux Buyan et Tamblingan Munduk Bali Indonésie
 Point de vue sur les lacs jumeaux Buyan et Tamblingan

Après une pause rafraîchissante à la cascade on reprend la route et notre chauffeur nous fait une pause à un belvédère surplombant deux superbes lacs, les lacs jumeaux Buyan et Tamblingan.

La vue est dégagée, c'est superbe !!!

On en profite pour faire pleins de belles photos et aussi pour jouer aux touristes. Un Balinais avait différents animaux avec lesquels tu peux te faire photographier : Un serpent, des chauves-souris et un iguane. 

Mon copain a tapé la pause avec l'iguane mais moi ça ne me tentait pas trop de prendre une chauve-souris dans les bras !!!

Il y a plusieurs chemins de rando autour de ces lacs et il est aussi possible d'y faire du canoë qui sera d'autant plus agréable que les bateaux à moteurs y sont interdits.

Temple Ulun Danu Beratan Bali Indonésie
 Temple Ulun Danu Beratan 50000IDR/pers

A seulement quelques kilomètres des lacs jumeaux se trouve un des plus célèbres temples de Bali, le Ulun Danu Beratan qui est un temple situé sur le lac Beratan.

Ce temple, dédié à la déesse de l'eau Dewi Tanu, fut construit en 1633 et c'est l'un des plus visité de l'île. En effet, cet endroit est noir de monde !!! Mais cela n'en reste pas moins magnifique.

Le lac sur lequel est situé le temple à la principale source d'irrigation pour les cultures du centre de Bali.

Jatiluwih

Rizières en terrasse de Jatiluwih Bali Indonésie
  Rizières en terrasse 40000IDR/pers


Déjà le début d'après-midi alors on s'empresse d'aller à notre étape suivante, les magnifiques rizières en terrasse de Jatiluwih.
Notre chauffeur nous dépose à l'entrée des rizières d'où il est possible de faire plusieurs circuits de marche allant d'une à plusieurs heures.

On se ballade alors au milieu des rizières : Des cultures à perte de vue sur plusieurs niveaux où l'on voit les Balinais pliés en deux à nettoyer les bassins, à entretenir les rizières, à porter des récoltes...

Ces rizières sont magnifiques et l'endroit est pour moi un incontournable. C'est très paisible et on passe un excellent moment à parcourir à pied une bonne partie du site.

Cette fois, la promenade se termine, on mange un petit morceau dans l'un des nombreux restaurants surplombant les rizières puis on file vers notre dernière destination de la journée, Ubud !!

Jatiluwih Rice terrace map
Agriculteurs Rizières en terrasse Jatiluwih Bali Indonésie
■ Les agriculteurs

Jatiluwih Trekking Rizières en terrasse Bali Indonésie
■ Jatiluwih Trekking

Rizières en terrasse Jatiluwih Bali Indonésie
■ Les rizières en terrasse

Ubud

Murni's warung Ubud Bali Indonésie
 Murni's Warung



On aura un peu galéré à trouver l'hôtel, caché dans une petite rue, mais après un saut dans la piscine, il est temps d'aller dîner et on choisit pour ça le Murni's Warung, un Warung hyper bien coté à Ubud (Et surtout plus genre restaurant que warung sur le bord de la route).

C'est un warung qui évidemment est spécialisé dans les plats traditionnels mais attention, ils ont la main lourde sur les épices alors surtout précisez-leur quelle intensité de piment vous souhaitez !!

Moi j'avais précisé non épicé mais le cuisinier avait oublié et m'en avait mis dans le plat, au dernier moment il a retiré le piment mais forcément il en restait un peu : Première bouchée, la bouche en feu !!! Mais c'était vraiment délicieux passé cet épisode piquant !

Dernier petit truc, demandez une table sous le rez-de-chaussée, vous aurez une superbe vue sur la rivière et la jungle.


Cooking class Ubud Lobong Bali Indonésie
 Cours de cuisine Balinaise 480000IDR/pers

Pour notre première activité à Ubud, on a opté pour le cours de cuisine Balinais. Après plusieurs recherches sur Internet à l'avance, j'avais réservé un cours avec Lobong Culinary Experience et nous avons adorés !!!! Il s'agit d'une famille Balinaise qui organise des cours de cuisine en Anglais dans leur maison.

A 8h, ils passent vous prendre dans le centre d'Ubud pour aller faire le marché dans la périphérie d'Ubud.

On y découvre un marché qu'avec des locaux avec des fruits et légumes dans chaque recoin. 
Notre guide-cuisinier nous fait alors découvrir différents fruits come le Jack Fruit, le snake fruit... des épices et des légumes qui parfois nous parlent et qui parfois sont inconnus au bataillon !!
On goûte, on sent, on touche et on essaie de deviner de quoi il s'agit.

Une fois la visite du marché terminé, on repart en voiture jusqu'à leur maison.

Après un thé aux épices et des bananes frites, on passe aux choses sérieuses : On enfile un tablier, on se lave les mains et chacun se place derrière son poste de travail.

Dans un premier temps, on découpe toute une série de légumes mais pas n'importe comment : Il y a des tailles et des styles de coupes différentes en fonction de ce que l'on en fera : Si c'est pour des condiments, ou en guise de salade par exemple.


Après on commence la cuisson du riz et vaut mieux commencer tôt car celle-ci prend minimum 1h30 contrairement à nos 10min d'Uncle Ben's de chez nous !!! Il y a tout un rituel à respecter et on y retournera régulièrement soit pour l'égoutter, soit pour le remuer.

Ensuite, le cuisinier fait appel aux garçons du groupe pour la cuisson du poulet, puis aux filles pour la cuisson des sauces et des légumes.

On réalise pleins de choses en trois heures de cours, de l'apéro au dessert !!! Et tout cela avec une facilité déconcertante tellement le cuisinier nous explique bien et nous transmet sa passion de la cuisine.

Dès que tous les plats sont cuits, on part assister aux offrandes de la mère de famille et on passe à table pour déguster toutes nos préparations.

Les plats sont sublimes, présentés dans des feuilles de bananiers et le principal, c'est que c'est délicieux !!!
Tout était réussi et incroyablement parfumé, on s'est régalés après avoir passé un moment génial au sein de cette famille.

Avant le départ, le cuisiner nous remet un petit carnet des recettes que l'on vient de préparer. On se dit qu'on retestera à la maison mais sans grande conviction de tout réussir aussi bien qu'ici.

  • Recettes de cuisine Balinaise Lobong 1
  • Recettes de cuisine Balinaise Lobong 2
  • Recettes de cuisine Balinaise Lobong 3
  • Recettes de cuisine Balinaise Lobong 4
  • Recettes de cuisine Balinaise Lobong 5
  • Recettes de cuisine Balinaise Lobong 6
  • Recettes de cuisine Balinaise Lobong 7
  • Recettes de cuisine Balinaise Lobong 8
  • Recettes de cuisine Balinaise Lobong 9
  • Recettes de cuisine Balinaise Lobong 10
  • Recettes de cuisine Balinaise Lobong 11
Le marché en périphérie d'Ubud Bali Indonésie
■ Le marché en périphérie d'Ubud

Les ingrédients du marché Ubud Bali Indonésie
■ Les ingrédients avant préparation

Dégustation du repas Ubud Bali Indonésie
■ La dégustation

Sacred Monkey forest Ubud Bali Indonésie
 Sacred Monkey Forest 50000IDR/pers

Après notre copieux repas, on rejoint à pied la Sacred Monkey Forest à Ubud. 

C'est une réserve naturelle au coeur d'Ubud dans laquelle on trouve une grande quantité de petits singes gris, des macaques crabiers. Il y a à peu près 600 macaques divisés en 5 groupes composés chacun de bébés, des juvéniles et des adultes.

Attention, dès que vous entrez dans la forêt, prenez soin de ranger vos lunettes, votre casquette et votre éventuelle nourriture car ce sont de vrais petits chapardeurs qui n'hésiterons pas à grimper sur vous, mordiller et tenter d'ouvrir vos sacs à dos...
Il s'agit donc de faire attention car les singes ont de bonnes dents donc il ne faut pas aller les caresser.

Par contre, il est possible d'acheter quelques bananes pour qu'ils viennent sur vous lorsque vous en tendez une au-dessus de votre tête.

Dans ce sanctuaire, vous pourrez aussi y trouver trois temples : Le Pura Dalem Agung, le Beji et le Prajapati.

Sacred monkey forest Ubud Map
Une mère et son petit Monkey Forrest Ubud Bali Indonésie
■ Une mère et son petit

Macaque crabier Sacred Monkey Forrest Ubud Bali Indonésie
■ Un macaque crabier

Une mère et son petit Sacred Monkey Forrest Ubud Bali Indonésie
■ Une mère et son petit

Vallée de la Sungai Ayung Ubud Bali Indonésie
 Vallée de la Sungai Ayung 350000IDR/pers


Ce matin, on part à pied directement de notre hôtel à Ubud afin de faire une courte rando le long de la rivière Ayung, dans la vallée de la Sungai Ayung.

Pour plus de facilités pour vous repérer, télécharger l'application Mapsme sur votre smartphone : Il s'agit d'une carte GPS utilisable hors connexion. Il faut juste avoir télécharger la zone souhaitée au préalable lorsque vous avez du Wifi. Cette application est hyper fiable et vous pouvez même voir tous les petits chemins de rando. Ca nous aura été très utile.

On se dirige alors vers le village de Penestanan, un petit village d'artiste puis il faut rejoindre la rivière en passant dans l'hôtel Sayan Terrace.
Il y a juste une petite descente un peu escarpée mais rien de bien méchant.

Par contre pour accéder à la rivière, problème : Une personne a carrément installé une porte et ne vous autorise à y passer qu'à la condition de prendre un guide qui comme par magie se trouvera juste derrière vous !!!
On nous explique que le chemin qui longe la rivière traverse des champs et qu'en ayant un guide, on n'aura pas besoin de payer les fermiers qui nous l'exigeront, ce sera notre guide qui gérera ça.

De toute manière, le passage est bloqué, le seul moyen de passer et de prendre notre jeune guide.

C'est leur manière de se faire un peu d'argent et d'ailleurs, nous ne regretterons pas par la suite car notre guide était super gentil, nous a expliqué beaucoup de choses sur les arbres, les fruits, et surtout sans lui, nous aurions eu quelques difficultés à trouver le chemin par moment.

On a donc fait une ballade très sympa le long de l'Ayung, en croisant quelques rafts, en traversant des champs puis la jungle, en découvrant les canaux d'irriguation des champs...

La promenade se termine, on emprunte un long escalier d'où partent les sorties rafting pour rejoindre Kedewatan.

Ubud rando Vallée Sungai Ayung map
Karsa Spa Ubud Bali Indonésie
 Karsa Spa 325000IDR/pers

Après notre ballade dans la vallée Sungai Ayung, on emprunte la route Jalan Raya Lungsiakan, on se dirige vers Payogan puis on redescend vers la promenade de la crête de Campuhan dans le but d'aller faire un massage au Karsa Spa.

Nous avions réservé à l'avance via internet pour être sûrs d'avoir de la disponibilité ce jour-ci. Nous sommes partis sur deux massages Balinais de 90 minutes + un bain de fleurs pendant 30 minutes.

Ayant un peu d'avance, on patiente sur la terrasse du spa, face aux rizières, en sélectionnant l'huile pour le massage ainsi que nos préférences : Intensité de la pression, zones où l'on ne souhaite pas être massés, si l'on préfère avoir un homme ou une femme en tant que masseur...

Et voici enfin notre tour !!! On s'installe dans une belle cabine double et se détennnnnddd !!! Enfin, moi niveau détente, ce fut légèrement compliqué au début... En France, j'apprécie les massages plutôt toniques donc j'ai coché la case "Strong" au niveau du choix de la pression du massage. Grossière erreur !!! A Bali, ce n'est plus "Strong", c'est douloureux !!!! Après quelques sursauts, la table qui grince, des "sorry" à tout bout de champs, et surtout l'impression d'avoir un de ses doigts incrusté dans mon mollet, je lui demande s'il est possible de passer au niveau "Medium" !!!! Oufffff maintenant je peux me détendre !!! A partir de là, ce fût un réel plaisir et surtout une bonne crise de fou rire de mon copain après qui s'est aperçu que j'étais en train de souffrir le martyr !!

Les 90 minutes passent à une vitesse folle et vient ensuite l'heure du bain de fleurs !!!

C'est vraiment magnifique et on y passe un vrai moment relax à siroter notre thé. 

Ne vous privez surtout pas d'un bon massage, qui plus est dans ce superbe spa, car c'est un super moment à passer à un prix défiant toute concurrence par rapport à la France.

Ubud rando Vers Karsa Spa map
Crête de Campuhan Ubud Bali Indonésie
 Crête de Campuhan

Notre petit moment bien être terminé, on reprend la route à pied vers le centre d'Udub en empruntant la promenade de la crête de Campuhan, avec vue sur la jungle, les rizières et parfois le Mont Agung.

Dans notre sens, le chemin est tout facile car nous sommes dans le sens de la descente, alors que l'on voit tous les autres touristes revenir de Ubud et monter avec plus ou moins de difficultés.

Le soleil commence à se coucher et la lumière tombante sur la jungle est superbe !!

Ubud rando Crête de Campuhan map
Specatcle de danse Legong Mahabharata Ubud Palace Bali Indonésie
 Spectacle de danse Legong Mahabharata à l'Ubud Palace 100000IDR/pers

Classé comme étant une chose incontournable à Bali, on prend des billets à l'Ubud Palace pour aller voir une représentation de danse.

Il y a plusieurs styles de danses et ce soir nous sommes allés voir un spectacle de Legong Mahabharata.

La salle se remplie doucement mais sûrement et nous avons eu la chance d'arriver suffisamment tôt pour nous placer sur une estrade en hauteur.

Des musiciens prennent place sur les côtés de la scène, il s'agit du gamelan. C'est un orchestre composé essentiellement de percussions et de quelques tambours.
Ils commencent à jouer en rythme avec une précision impressionnante puis arrivent les danseuses de Legong. Ce style de danse typiquement Balinais met à l'honneur la féminité et la grâce. 
Les danseuses sont hyper synchros et respectent un méticuleux code de gestes avec les mains, la position des doigts, des mouvements précis de la tête et des jeux de regards. C'est assez impressionnant à regarder tant les gestes semblent précis.

Les costumes sont par ailleurs magnifiques, toujours très gracieuses, avec des tenues colorées, des couronnes ou des fleurs dans les cheveux...

Le spectacle se découpa en sept actes, sept danses différentes signifiant toutes des situations bien spécifiques comme le passage de l'enfance à l'adolescence, des danses de gloires lors de combats...

Bon par contre je dois avouer que c'est quand même un peu long car un acte prend une bonne vingtaine de minutes !!!

Rouge restaurant Ubud Bali Indonésie
 Rouge



Bon, comme le riz en Indonésie c'est la base, on décide de continuer d'en manger en allant en prendre version Sushis/Makis !!!

On avait repéré un restau à côté de notre hôtel, le Rouge qui est plutôt bien noté sur Trip Advisor.

C'est un restau hyper moderne et design tenu par un français qui d'ailleurs est venu nous saluer pendant le repas.

Cet homme ancien chef d'entreprise et architecte est venu s'installer à Ubud il y a quelques années et y coule forcément des jours heureux. Par curiososité, on lui demande où il travaillait avant en France, dans son ancienne vie, et là ce n'était autre que l'ex PDG de la société Mont Blanc, rien que ça !!! 

Autrement, ce restau japonais est très très bon mais avec des prix plus élevés pour Bali, presque comparable à nos prix en France.


Rafting Ubud Bali Indonésie
 Rafting 300000IDR/pers

Depuis un stand d'activité, on avait réservé une sortie rafting sur la rivière Ayung à notre arrivée à Ubud.

A 8h, un chauffeur de la Ayung Dewata Rafting passe nous prendre pour nous emmener au centre de rafting d'où on s'équipera : Casques, gilets de sauvetage et pagaies.

On reprend ensuite la route avec deux autres couples jusqu'au point de départ où attendent déjà les rafts au bord de la rivière.
On y voit d'ailleurs un Balinais en train de coller une rustine sous l'un d'eux en espérant que ce ne soit pas le nôtre !!! Notre guide place les offrandes qu'il avait emporté juste à côté des rafts et fait une petite prière.

Le guide nous apprend quelques rudiments de rafting et surtout les instructions pour qu'on puisse pagayer ensemble, se pencher d'un côté, sautiller dans le raft si on est coincés sur des rochers... Cette fois on prend le départ pour près d'une heure et demie de descente.

C'est assez cool comme balade car la rivière est basse à cette époque. Il y a donc peu de courant, peu de rapides et des endroits avec peu de profondeurs sur lesquels on peut rester un peu bloquer.

Même si ce n'était pas ultra sportif, on a adoré car il y a quand même des petits passages un peu plus nerveux et surtout la rivière passe au milieu de la jungle tropicale donc les paysages sont superbes. 
On croisa même quelques chutes d'eau sous lesquelles nous avons pu prendre des photos lors d'une petite pause.

Umah Pizza Ubud Bali Indonésie
 Umah Pizza



Si vous en avez un peu marre du Mie goreng ou du Nasi Goreng et que vous voulez manger une excellente pizza, alors c'est sans hésiter qu'il faut se rendre dans la Jalan Bisma, à l'Umah Pizza!!!

Vous saurez que c'est le bon endroit et que c'est très bon vu la queue qu'il y a dans la rue !!!

Les prix sont justes imbattables, environ 3€ la pizza et surtout elles sont délicieuses !!!


Péninsule de bukit

Pura Batu Balong Temple Tanah Lot Bali Indonésie
 Pura Batu Balong

Aujourd'hui on prend un chauffeur depuis Ubud pour passer la journée dans le Sud de Bali, dans la péninsule de Bukit.
Notre premier arrêt sera le temple de Tanah Lot mais à l'entrée du site se trouve un autre temple, le Pura Batu Balong, un tout petit temple situé en haut d'une falaise percée s'avançant dans la mer.


Tanah Lot Temple Bali Indonésie
 Temple Tanah Lot

On se dirige ensuite vers le célèbre temple Tanah Lot. 
Le site est bondé de touristes, une quantité de bus a déposé des hordes de touristes Chinois et Japonais. On a donc droit à un festival de poses plus farfelues les unes que les autres !!!
On voit désormais le temple qui est accessible à pied car la marée est basse à ce moment.

Ce temple est magnifique, perché sur un petit îlot qui se faire entourer par la mer à marée haute. C'est d'ailleurs pour ça que les Balinais l'ont baptisé ainsi, Tanah Lot signifie "Pays de la Mer".

Pendant que monsieur faisait des photos en pose longue du temple, je suis partie m'asseoir tranquillement sur les rochers à côté pour profiter du lieu. Soudain surgit deux touristes japonaises viennent se coller à moi et me prennent par la taille pendant que leur pote nous prenait toutes les trois en photo!!! Sur le coup j'étais sciée!!! J'ai vraiment du mal à comprendre leur manie de se prendre en photo avec des occidentaux qu'ils ne connaissent absolument pas, c'est assez surprenant.


Jimbaran Beach Bali Indonésie
 Jimbaran Beach

Sur les conseils d'un collègue de mon chéri avant notre départ, on fait une halte déjeuner à la plage de Jimbaran.

Il s'agit d'une station balnéaire où il y a pleins de restos de fruits de mers qui bordent une plage de sable fin.

L'endroit est super calme mais le resto où nous a déposé notre chauffeur est un peu chérot quand même.

On se commande des fruits de mer mais là le serveur nous demande de venir les choisir directement dans des aquariums. Bon, on va décider qui va vivre ou mourir entre les différentes gambas et crabes !!!! Les crustacés sont alors récupérés et mis à bouillir, les pauvres !!! Bon vu les prix, on a choisi les plus petits car ils sont vendus au poids.

Nous n'avons pas eu le temps de nous baigner car nous devions reprendre la route si nous voulions voir les autres sites prévus.

Seminyak Bali Indonésie
 Seminyak

Après le repas on fait une halte shopping à Seminyak pour trouver quelques souvenirs.

Ici c'est rempli de touristes et on ne ressent plus du tout le dépaysement que nous offre Bali ailleurs.
On farfouille dans quelques magasins mais rapidement, on ressent le besoin de reprendre la route pour continuer nos visites.

Uluwatu Temple Bali Indonésie
 Uluwatu temple 30000IDR/pers

La dernière étape de la journée se situe à la quasi extrémité Sud de Bali : Direction le temple Uluwatu, un temple célèbre dû à sa présence tout en haut d'une falaise.
Le site est très joli et l'est apparemment d'autant plus au coucher du soleil. Pour notre part nous sommes arrivés un peu tôt, juste en fin d'après-midi.

Il y a pleins de singes sur le sentier proche du temple : Gare à vous car ce sont de vrais petits voleurs, l'un deux à piquer le sac d'une touriste avec son portefeuille et son portable à l'intérieur. Heureusement pour elle, un Balinais lui a sauvé la mise en récupérant le butin auprès du singe !!

Tampaksiring

Gunung Kawi Temple Bali Indonésie
 Gunung Kawi 15000IDR/pers

Ce matin nous sommes un peu tristes car on quitte Ubud, cette petite ville typique vivante, respirant Bali.

On embarque nos gros sacs et on continue notre périple à travers l'Indonésie. On doit passer la nuit au Mont Batur mais sur le chemin, une pause s'impose aux temples Hindous Gunung Kawi.

Ces temples, sculptés dans la pierre, datent du 1er millénaire et il est présumé qu'il s'agisse du tombeau du roi Udayana et de sa famille.

Après avoir cédé à un achat de sarong et descendu les 230 marches au milieu des rizières, on accède à ces temples où y coule la rivière Pakrisan en plein milieu.

Le site est vraiment beau car le fait qu'il soit au beau milieu de la jungle et proche d'une rivière le rend particulièrement paisible. Ce temple est vraiment à faire car nous l'avons trouvé assez différents de ceux que nous avons été amenés à voir jusqu'ici.

Une fois la visite terminée, on donne l'adresse de notre hôtel au Mont Batur au chauffeur mais celui-ci ne semble pas trop connaitre l'endroit. Sensation confirmée par ses arrêts à proximité pour demander sa route aux habitants. Du coup on dégaine GoogleMaps hors connexion depuis notre I-Phone et tout fiers, on lui indique la direction. 
Une pancarte porte en partie le nom de notre hôtel et comme le GPS indiquait la même direction, on s'engouffre dans une toute petite voie. Le chauffeur nous laisse monter à pied à l'hôtel la dernière portion vu l'état de la route.
En arrivant en haut, on tombe sur une personne de l'hôtel qui nous dit que malheureusement, on s'est trompés d'endroit, que notre hôtel est à 1km de là.

Vu la chaleur, on n'avait pas trop envie de faire le chemin à pied (notre chauffeur étant parti), sans savoir où aller mais heureusement pour nous, la personne de l'hôtel contacta notre hôtel pour venir nous chercher.

On attend donc notre chauffeur, en croisant les doigts pour que notre hôtel soit aussi sympa que celui-ci. 
Et là, surprise !! Notre chauffeur arriva, certes, mais en Scoot !!!
On part donc chacun notre à l'hôtel avec nos gros sacs à dos sur une petite route caillouteuse puis un passage dans une forêt !!

Gunung Kawi Bali Indonésie
■ Gunung Kawi

Rivière Pakrisan Gunung Kawi Bali Indonésie
■ La rivière Pakrisan

Vue sur le Gunung Kawi Bali Indonésie
■ Vue sur le Gunung Kawi

Mont Batur

Mount Batur Bali Indonésie
 Ascension du Mont Batur

Au Mont Batur, il est très fortement conseillé de prendre un guide pour effectuer l'ascension, au risque d'avoir des problèmes avec une sorte de mafia locale qui empêchent les touristes venus seuls de monter, voire les agressent.

Nous avons pris un guide par le biais de notre hôtel à notre arrivée. Rendez-vous le lendemain matin à 3h30.

Le réveil pique un peu mais nous voilà fins prêts à gravir le Batur. On part à pied depuis l'hôtel avec un grand gaillard à l'allure sportive. Bien vu, il est sportif !! On marche d'un très bon pas, me forçant même à réclamer quelques pauses sinon j'aurais eu du mal à tenir le rythme.

On arrive en peu de temps au sommet, à 1717 mètres d'altitude, où le froid commence à se faire sentir. On se met dans l'abri, on retire nos T-shirts tout mouillés pour en mettre un sec à la place avec une doudoune et là c'est vraiment mieux, on ressent moins le froid. Et puis le petit thé nous a franchement fait beaucoup de bien.

Après quelques minutes dans l'abri, on s'installe face au Mont Agung attendant le lever de soleil.

Les premières lueurs commencent à apparaître, dévoilant un ciel orangé-bleu !! La vue sur le lac et le Agung est magnifique. On profite pleinement du spectacle malgré la quantité de touristes.

Une fois le jour levé, notre guide nous emmène vers les cratères du Mont Batur. A certains endroits, il y a des cavités dans la roche d'où sort des vapeurs hyper chaudes. Certains guident s'amusent à faire cuire des oeufs à proximité avec la chaleur des vapeurs !!

Cette fois-ci il est temps de descendre mais c'est l'autoroute sur le volcan : Une longue file de touriste descendent très mollement.
Et là, on voit notre guide qui se place sur les bords du sentier et se met à courir à toute vitesse !!! Pour ne pas le perdre, on l'imite tout en entendant d'autres français dire "mais ils sont malades eux de courir comme ca" !!!

Voyant qu'on ne se laissait pas distancer, notre guide poussa cette cadence jusqu'en bas !!! 
On a donc tout redescendu en courant !! Normal quoi !!!! Les autres guides se marraient en nous voyant dévaler en nous répétant leurs phrases françaises préférées: "Attention ça glisse", "Ca va mon ami", "Ca roule ma poule"...
Au bout du compte, on aura mis seulement 45 minutes pour le retour et à l'arrivée, notre guide souriait en nous disant que "C'est cool, vous avez bien suivis !!!". Au moins on aura fait notre sport pour la journée !! Heureusement, nous n'avons pas eu de bobos malgré les glissades dues aux cendres, les chevilles tordues dues aux racines d'arbres. On a juste perdu le cache de notre appareil photo dans la bataille !!!

Au retour une bonne douche et un super petit déjeuner nous attendait avec vue sur le Mont Agung. 

Si vous voulez une belle vue sur le Mont Batur, arrêtez-vous à un petit belvédère sur la route surplombant la vallée en repartant en voiture.

Le sommet du Mont Batur Bali Indonésie
■ Le sommet du Mont Batur

La descente vers le lac Batur Agung Bali Indonésie
■ La descente vers le lac Batur

Mont Batur Bali Indonésie
■ Vue sur le Mont Batur depuis un belvédère

Karangasem

Besakih Temple Bali Indonésie
 Besakih Temple 60000IDR/pers

Ce soir nous dormons à Amed et nous avons alors prévu deux arrêts avant.
Le premier arrêt est le temple de Besakih, le plus grand temple Hindou de Bali.

Il y a foule à ce temple mais cette fois ce ne sont pas des hordes de touristes mais des hordes de locaux ! 
En effet, ce jour-là avait lieu une cérémonie majeure à Bali et beaucoup de Balinais sont venus apporter des offrandes tout au long de la journée.

C'était très joli à voir : Un défilé de personnes habillées en blanc avec des ceintures de couleur et toutes avec des offrandes en quantité.

Malheureusement pour nous, l'accès aux temples était alors interdit pour les touristes et nous avons pu accéder qu'à la grande porte uniquement.

Arrivée des Balinais Besakih Temple Bali Indonésie
■ L'arrivée des Balinais

Offrandes Besakih Temple Bali Indonésie
■ L'apport des offrandes

Temple à Besakih Temple Bali Indonésie
■ Un des temples de Besakih

WaterPalace de Tirtagangga Bali Indonésie
 Water Palace de Tirtagangga 30000IDR/pers

Peu après Besakih temple, on s'arrête pour la seconde fois de la journée au Water Palace de Tirtagangga.

Ce jardin rempli de fontaines fut construit en 1946 mais fût rénové il y a seulement quelques années grâce à des travaux financés par la famille royale.

Ce lieu est verdoyant et hyper paisible avec toutes ces fontaines. 

Le bassin principale comporte des dalles qui forment un chemin. Il suffit juste de sauter sur elles les unes après les autres en se faisant poursuivre par les carpes affamées !!

Pas très grand mais j'ai quand même adoré l'endroit et je pense qu'il ne faut pas le louper.

Les fontaines Water Palace Tirtagganga Bali Indonésie
■ Les fontaines

Les carpes Water Palace Tirtagganga Bali Indonésie
■ Les carpes

La fontaine-Pagode Water Palace Tirtagganga Bali Indonésie
■ La fontaine-pagode

Amed

Hector Pieterson Memorial Site Soweto
 Plongée et snorkeling épave USAT Liberty 70€/pers/2 plongées ou 30€/pers/essai de plongée

Super matinée en perspective, on va faire de la plongée dans une épave, l'USAT Liberty, un cargo de l'armée Américaine qui s'est fait torpiller par un navire Japonais en Janvier 1942.

L'USAT Liberty s'est donc échoué à Tulamben, à 25 mètres du rivage. Cette épave est accessible aux plongeurs, même pour ceux qui réalisent un baptême et même aux snorkelers car elle est couchée entre 5 et 30 mètres de profondeur.

Pour ceci, on a réservé au préalable notre baptême avec Euro Dive Bali, une école de plongée avec des moniteurs parlant français. N'étant pas bilingues, ce point nous semblait essentiel afin de pouvoir être à l'aise durant la plongée sans avoir le doute d'avoir bien compris ou non.

Une navette vient nous chercher à notre hôtel puis s'en suit un briefing expliquant les bases de la plongée, la différence de pression sous l'eau, les signes pour communiquer et comment vérifier les bars d'oxygène restant dans la bouteille...

On s'équipe et on part pour la première plongée, à quelques mètres du centre. Le moniteur nous explique qu'on ira jusqu'à 12 mètres de profondeur, ça commence à faire !!!

Le but de cette première plongée est d'être à l'aise sous l'eau à l'aide de quelques exercices comme remettre le détendeur dans la bouche si celui-ci s'en va et vider l'eau qui pourrait rentrer dans le masque.
On entre dans l'eau avec nos lourdes bouteilles sur le dos, on place le détendeur dans la bouche et on vide l'air de nos gilets pour couler dans l'eau.

On commence alors le premier exercice, celui de l'eau dans le masque. Et là c'est le drame !!! Impossible de réaliser l'exercice car au moment d'inspirer par la bouche afin d'évacuer l'air par le nez en écartant un peu le masque pour évacuer l'eau, j'inspire en même temps par le nez, me faisant boire la tasse.

Je répète plusieurs fois l'exercice et j'ai toujours le même problème... Obligée à chaque fois de remonter à la surface pour respirer à l'air libre car la panique commence à monter.
Je sens que le moniteur perd un peu patience, et ne voulant pas retarder les autres et surtout ayant un peu peur d'avoir un tel problème à 12 mètres de profondeur, je décide de m'arrêter là et d'attendre sur le bord.

Mon chéri aura au moins pu bien profiter, allant dans un jardin de coraux, parsemé d'une multitude poissons de différentes formes et couleurs. Il a adoré cette plongée.

A leur retour, on fait un petit briefing expliquant la deuxième plongée dans l'épave. Moi je suis super déçue de moi et dégoutée de ne pas pouvoir voir l'épave car n'ayant pas réussi les exercices, je ne peux pas non plus faire la deuxième plongée. Et là bonne nouvelle, je peux quand même y aller en snorkeling !! Le sourire revient sur mes lèvres, je suis ravie de pouvoir en profiter un peu quand même.

L'épave se situe à Tulamban, à 30 minutes en voiture d'Amed.

On s'équipe et on se met tous à l'eau. 

Je suis au-dessus les plongeurs pendant un bon moment jusqu'à les voir s'enfoncer et disparaître dans les profondeurs de l'épave.

C'est assez impressionnant à voir même si ce n'est pas évident de distinguer les différentes parties du bateau.
Je vois pleins de poissons autour de l'épave et surtout une grande quantité de plongeurs dont les bulles d'air me chatouillent dès que je suis au-dessus d'eux !!

Une fois terminé, mon chéri m'a dit que c'était vraiment étrange d'entrer dans des espaces qui semblent clos et surtout ils ont vu deux grosses murènes.

Bref, il ne faut pas hésiter à tester la plongée car c'est vraiment une superbe expérience, surtout que peu d'épaves sont accessibles aux débutants dans le monde. Et au pire si comme moi vous n'y arrivez pas, ils ne vous font payer qu'un essai de plongée.

Dernier point pour les mordus de photos/vidéos : Les moniteurs n'acceptent pas souvent les GoPro pour les baptêmes. Nous avons pu prendre la nôtre pour la deuxième plongée mais nous n'avions pas de boitier spécial plongée et avec la pression, les boutons se sont complètement enfoncés et la GoPro a pris des time-lapse en continue. Impossible à contrôler ou à arrêter, nous n'avons aucune image exploitable !!

Snorkelling Amed Bali Indonésie
 Snorkeling

Face à notre hôtel, le Puri Witara Resort and Spa, se trouve une zone de snorkeling.

On enfile alors nos masques et tubas après le repas et zou, dans l'eau !!!

C'est dingue de s'apercevoir que si près du bord il y a tant de poissons !! Et surtout tant de magnifiques poissons !!!
Il y en a de toutes les formes et de toutes les couleurs. On voit des poissons coffres, un poisson lion (Venimeux je crois) et une superbe étoile de mer toute bleue !!

Fastboast Amed Bali à Gili Trawangan Indonésie
 Traversée en fastboast vers les îles Gili 500000IDR/pers

Ayant lu que beaucoup de fastboat reliants Amed à Gili Trawangan n'étaient pas fiables (pannes, retards...), nous avons réservé à l'avance une compagnie très bien réputée, la FreeBird Express.

Une navette gratuite est venue nous chercher à l'hôtel puis on donne son voucher et on donne nos sacs aux Balinaises qui vont se charger de les trier par destination puis de les mettre dans le bateau.

Après avoir assistés au cortège de bagages des Balinaises des bagages sur un pont de fortune et attendus des retardataires, on embarque !!!

On se place à l'avant, il y a une petite trappe et on se dit qu'on aura plus d'air pendant, le trajet, ce qui nous évitera d'être malades.

Les marins ferment notre petite trappe d'air, snifff, puis le bateau démarre en trombe.

On comprend vite pourquoi la trappe fut fermée car nous ne sommes plus dans un bateau mais littéralement dans un sous-marin!!! Impossible de voir au travers des vitres à cause des trombes d'eau qui tapent sur les carreaux. Mais le pire c'est que le bateau tape violement la mer, on a presque l'impression qu'il va se casser en deux!!! De l'eau s'infiltre par ma fenêtre, mon sac est trempé !!!

Mais le pire de tout, c'est évidemment le mal de mer !!! Pas un bruit dans le bateau, tout le monde regarde droit devant et on sent bien que tout le monde est malade !!!

Au bout d'une heure, le calvaire prend fin, nous voilà à Gili Trawangan, bien contents de retrouver la terre ferme !!

Gili Trawangan

Jali Kitchen Gili Trawangan Indonésie
 Jali Kitchen



Notre premier repas à Gili Trawanagan fut un bon déjeuner au Jali Kitchen, le resto de l'hôtel Jali en plein centre de l'île.

Cet hôtel est un peu excentré donc très calme et tranquille et surtout la cuisine y est délicieuse !!!

Les cocktails de fruits sont hyper parfumés et les plats succulents !!


Plage Gili Trawangan Indonésie
 Tour de l'île à vélo

A Gili Trawangan, vous ne trouverez aucun véhicule motorisé. Il faudra donc marcher, faire du vélo ou vous déplacer en petite calèche tirée par un cheval ne faisant que ça de la journée et ayant la peau sur les os (Vous l'aurez compris, nous n'avons pas choisis cette dernière option).

Notre hôtel nous prêtait des vélos alors ni une ni deux, on les enfourche pour faire le tour de l'île.
Cela se fait très facilement excepté une petite portion de sable au Nord de l'île.

On fait des pauses photos et des pauses coca frais le long du parcours.

On en profite aussi pour aller remplir les papiers pour notre plongée du lendemain et réserver un public boat pour rejoindre Lombok dans deux jours.

Gili Trawangan map
Sunset Gili Trawangan Indonésie
 Sunset

Avant que la nuit tombe on se rend, toujours avec nos vélos qui commencent à nous faire bien mal aux fesses, le Sud-Ouest de l'île, réputé pour ses superbes couchers de soleil.

On s'installe dans un bar les pieds dans le sable, confortablement installés dans des poufs de toutes les couleurs, à siroter un cocktails tout en regardant les touristes se faisant prendre en photos sur les balancelles installées au bord de l'eau.

Le soleil descend, le ciel devient plus orange puis il se couche tranquillement derrière le Mont Agung de Bali que l'on aperçoit que grâce à la forme du soleil.

Beach Lounge Gili Trawangan Indonésie
 Pearl Beach Lounge



Après ce beau coucher de soleil, on commence à avoir un petit creux. 

On reprend nos vélos et on longe la côte vers le Sud de l'île.

On décidera finalement de s'arrêter dans un beau resto, le Pearl Beach Lounge.

On a d'abord testé la table dehors, les pieds dans le sable pour ensuite se raviser à cause du vent pour une table à l'abri mais toujours les pieds dans le sable !!

Il y a plein de choix et on décide de choisir un plat local sans trop savoir de quoi il s'agit.

Lorsque nos plats arrivent, je suis hyper déçue, c'est une soupe que j'ai commandé !! Tant pis, je goûte et là grande surprise!! C'est hyper onctueux et parfumé, à base de lait de coco, légumes, crevettes et riz à côté, c'est un délice et je me régale !!!


Plongée Gili Trawangan Indonésie
 Plongée 70USD/pers + 50000IDR pour protection récif

Ce matin, j'ai un peu la boule au ventre car on part rejoindre le club DSM Dive pour une nouvelle plongée.
Vu l'angoisse que j'ai eue pour celle à Amed, j'appréhende un peu et me demande si je vais pouvoir réussir cette fois.

Comme pour la précédente plongée, on répond à un questionnaire et on fait un petit briefing rappelant les bases de la plongée. Pour cette fois aussi, nous avions pris un club avec des moniteurs parlant français, toujours pour être plus à l'aise.

Après les explications, on part avec un autre couple de français faire les exercices en piscine.

Voilà le moment fatidique !!! Mettre de l'eau dans le masque et réussir à l'évacuer sans tout aspirer par le nez !!! Et là, merde.... Même problème que la fois précédente et la panique monte de plus en plus.

La monitrice me rassure et m'explique que c'est parce que j'ai du mal à bien individualiser mon nez et ma bouche quand j'inspire.

Je réessaye encore et n'y arrive toujours pas... Je suis dégoutée... Mon chéri se dit à ce moment-là que c'est terminé pour moi.
Au moment où j'allais baisser les bras, le couple de français me rassure et me dit de prendre mon temps, qu'on n'est pas pressés et que je devrais encore tenter le coup. Je dois dire que ça m'a comme débloquée de me dire que je ne les gênait pas et j'ai de nouveau essayer.

Enfin !!! Après plusieurs essais j'y arrive enfin et je suis moins angoissée !!

On passe maintenant aux exercices dans la partie profonde de la piscine pour maitriser sa respiration et là tout se passe hyper bien. Je suis rassurée et contente de pouvoir partir en mer !!!

On s'équipe et on monte sur un petit bateau pour rejoindre la zone de plongée et comme dans les films, on se jette en arrière, bouteilles sur le dos pour aller dans l'eau !!

C'est partiiii, on vide l'air de nos gilets et on s'enfonce doucement dans l'eau.

On respecte bien les consignes pour équilibrer nos oreilles et tout se passe comme sur des roulettes. On profite pleinement de la plongée et le stress s'en va petit à petit même si on reste toujours très concentrés sur la respiration.

On voit pleins de superbes poissons et surtout on a eu la chance de voir trois super belles tortues !!! C'était vraiment magique de les voir nager à nos côtés !!!

J'étais tellement contente que j'ai dû aspirer plus d'air et me suis mise à remonter comme un ballon !!! Réalisant ceci, je souffle fort dans le détendeur pour vider mes poumons et rejoindre le même niveau que les autres.

Nous sommes descendus jusqu'à 12 mètres de profondeur mais on ne s'en ai absolument pas rendus compte.

Au bout de 40 minutes, la bouteille de la française était bientôt vide, ce qui est le signe que c'est la fin de la plongée. La monitrice gonfle un parachute qui remonte à la surface pour que le bateau vienne nous rechercher.

On remonte à notre tour progressivement en restant quelques minutes à 5 mètres pour effectuer un pallier.

Trop heureuse d'avoir réussi cette plongée (même si je stressais sans arrêt pour mon masque) et mon chéri était aussi hyper content qu'on ait pu le faire tous les deux.

Sur le bateau la monitrice me dit "Heureusement que tu n'étais pas à la place de l'autre français car il a eu au moins 4 fois de l'eau dans son masque et pas qu'un peu !!!!". Euh ouais... En effet, heureusement que ça ne m'est pas arrivé !!!

Snorkelling Gili Trawangan Indonésie
 Snorkeling au Nord de Gili Trawangan

Apparemment il y a une zone de snorkeling au Nord de l'île qui est assez sympa et où mes coraux sont mieux préservés qu'ailleurs.

Toujours en vélo, on se rend donc dans cette zone pour un peu de snorkeling. 

On vadrouille donc dans les eaux peu profondes, frileux à l'idée de s'éloigner car beaucoup de locaux nous ont dit de faire attention au courant qui peut être traitre à cet endroit.

On a pu voir pleins de superbes poissons, des étoiles de mer et des coraux vivants et en bon état contrairement à ceux qui bordent les plages.

Sunset Gili Trawangan Indonésie
 Sunset Viewpoint

Ce soir encore on compte assister au coucher du soleil.
Pour cela on se dirige vers le Sud-Ouest de Gili Trawangan, on emprunte un petit sentier qui débute par quelques marches et en une vingtaine de minutes on arrive à un point de vue dégagé sur la mer, le sunset viewpoint.

L'endroit n'est pas très propre mais la vue est jolie.

Malgré tout, on ne restera que le temps de quelques photos, préférant repartir au bord de la mer. Mais le temps presse, le soleil est bientôt couché alors on met les bouchées doubles pour arriver à temps et ne pas louper le spectacle.

Casa Vintage beach Gili Trawangan Indonésie
 Casa Vintage Beach



Une fois le coucher de soleil fini, c'est bien évidemment l'heure de passer à table !! 

On repart en vélo à la recherche d'un bon petit resto et cela nous mène jusqu'à la Casa Vintage beach, un super resto caraïbo-jamaïquin, sur le sable, à côté de la mer avec des petites lanternes pendues aux arbres.

L'ambiance est hyper décontractée et les serveurs vous amènent vos plats en criant vos prénoms (Méthode pas vraiment au point car les serveurs n'entendaient pas les gens leur répondre ou les gens ne comprenaient pas leurs prénoms !!).

La nourriture est à tomber, c'est très très bien cuisiné. 

On se régale en assistant à l'embrasement d'un feu juste à côté de nous ; ce qui nous fit un peu flipper quand même car nos vélos aussi étaient juste à côté, les flammes allant vers eux !!

Le ventre bien rempli, on enfourche nos vélos pour rentrer à l'hôtel et pendant un faux plat, mon chéri se mit debout sur les pédales pour mieux avancer et là, CRAC !!! La chaîne pétée !!! C'était à parier car elle était toute rouillée à cause de la chaleur et du sable.

Obligés de rentrer à pied en promenant nos vélos à côté de nous !!


Fastboat public Gili Trawangan à Lombok Indonésie
 Traversée en fastboat public vers Lombok 120000IDR/pers

Encore une étape de terminée !!! Adieu Gili Trawangan, on reprend le public fastboat que nous avions réservés à notre arrivée pour rejoindre Lombok.

Cette fois-ci on monte sur le pont supérieur pour éviter d'être autant malade qu'à l'aller.

Heureusement, le trajet est beaucoup plus court même si on s'arrête avant à Gili Meno et Gili Air.

Le vent nous fouette le visage et me mêle les cheveux mais au moins nous n'avons pas envie de vomir !!!

On arrive très vite à Bangsal, le port de Lombok d'où on prend un taxi pour rejoindre Senaru.

Senaru

Tiu Kelep waterfall Senaru Lombok Indonésie
 Sendang Gile et Tiu Kelep Waterfalls 10000IDR/pers

On arrive à Senaru en début d'après-midi, donc juste assez de temps pour faire une petite randonnée afin de préparer nos jambes à ce qui nous attend dès le lendemain matin.

Le chemin qui mène aux cascades se situe tout en haut de la rue principale de Senaru.

On accède rapidement à une première cascade après avoir descendus quelques marches.
Il y a beaucoup de touristes sur le chemin et surtout beaucoup de groupes de gens qui galèrent un peu à marcher. D'ailleurs l'une d'elle est repartie en civière et semblait être dans les vapes, à bout de force. Assez étonnant car le chemin n'a absolument rien d'éprouvant ni de dangereux.

La première chute d'eau, Sendang Gile, est super jolie et on a la chance d'avoir à ce moment-là un petit rayon de soleil formant un arc-en-ciel au pied de la chute.

On remonte quelques marches puis on bifurque à gauche pour rejoindre la seconde chute, Tiu Kelep.

Après quelques minutes de marche, il est nécessaire de traverser une rivière pour pouvoir continuer. 
On retire nos chaussures et chaussettes et c'est parti !! N'étant pas très douée sans chaussure sur des cailloux, un jeune Balinais m'aida à traverser en me tenant la main (C'est meugnnnonnn) !! Heureusement, grâce à lui j'ai évité une glissade à coup sûr !

Attendez un peu avant de remettre vos chaussures car il y aura un autre passage de rivière à franchir 10 mètres plus loin.

Nous voici enfin à la seconde cascade et elle est extraordinaire !! Super haute, en pleine jungle avec un beau bassin au pied où il est possible de faire trempette.

Pour les mordus de photographe, il faudra prendre son mal en patience pour espérer avoir une photo sans personne en slip !!!!

Le retour à l'hôtel se fait en moins d'une heure et après un bon petit repas dans un warung de la rue, il est temps d'aller se coucher et de bien se reposer car les trois jours qui arrivent promettent d'être costauds physiquement !!! 

Mount Rinjani Lombok Indonésie
 Trek Rinjani summit 180USD/pers (-déduction de 700000IDR/pers) 3209 mètres de dénivelé + et - EN 3 JOURS

Aujourd'hui c'est LE grand jour !!!! C'est notre départ pour 3 jours de trek sur les pentes de l'impressionnant volcan Rinjani !!!
Le but est de réussir l'ascension de celui-ci jusqu'à son sommet situé à 3726 mètres d'altitude.

Beaucoup d'interrogations avant le départ : Est-ce que ce sera réalisable ? A quel point allons-nous souffrir ? Comment allons-nous vivre le fait de dormir en tente 2 nuits de suite, sans douche ni WC ?
Bref, l'ascension est hyper tentante car les images font rêver mais au-delà de ça, ça représente un vrai défi !!

Ayant lu pas mal de blogs, j'ai compris que ce trek était difficile et éprouvant mais réalisable tant que l'on est un minimum sportif.

On a donc fait plusieurs devis à l'avance avec différents organismes pour pouvoir réserver à l'avance sur Internet.
Nous avons opté pour Rinjani Trekking Center qui est bien réputé et qui n'est pas trop cher.

Vous aurez le choix entre des treks sur 2 ou 3 jours selon votre envie d'aller jusqu'au sommet ou non et la possibilité de privatiser le guide et les porteurs (Mais cette option est évidemment plus chère).

Après coup, je vous conseille de réserver directement sur place, la veille du trek car vous aurez de bien meilleures offres.

Rinjani Trekking map
  • 1er jour: 644 mètres de dénivelé + , 4 heures

Une jeep vient nous chercher au petit matin à notre hôtel pour finalement nous emmener à l'agence à quelques mètres de là.

On dépose nos sacs, procédons au paiement puis on attend au bar à côté avec les autres touristes.

On attend vraiment très longtemps, on a déjà même dépassé l'horaire de départ de facilement une heure quand on commence à vraiment s'impatienter. On va à l'accueil pour avoir quelques explications. Le standardiste va alors aux nouvelles mais on ne le revit jamais...

On se demande pourquoi personne ne vient nous tenir informé car il y a clairement un problème. Là notre guide apparaît enfin en nous expliquant que nous avons un problème de porteurs (Car oui, il faut impérativement des porteurs pour pouvoir tenir 3jours et 2 nuits en montagne).
Seuls 3 des 8 porteurs se sont présentés au travail et impossible d'en avoir d'autres. On est super déçus car on se dit que l'ascension est annulée mais là le guide nous dit que l'on ne doit pas s'inquiéter car on va quand même partir. Euuuuuhhhh, c'est sûr ???? Car on a même pas la moitié des porteurs là quand même !!!

Et bien si, on part !!! Seulement on laisse à l'agence le matériel non indispensable tel que des chaises... et on prendra avec nous des bouteilles d'eau pour décharger un peu les porteurs.
Il nous affirme aussi que d'autres porteurs arriveront dans la nuit pour nous apporter l'eau pour les deux derniers jours.

Bon, on fait confiance et on part tous à l'arrière de la Jeep pour une heure de trajet inconfortable jusqu'au départ de la rando, à Sembalun.

A Sembalun, on signe le registre d'entrée dans parc national et on commence la rando.

Le début est assez facile mais il fait assez chaud vu que nous sommes partis très en retard.

Arrivés au POS I, on fait notre première pause déjeuner qui me parut durer une éternité. Plus d'une heure de pause avant de repartir.
Pendant la pause, on fait connaissance entre nous. Nous sommes un groupe de 10 et déjà cela nous semble bizarre car il était bien spécifié que les groupes étaient de 6 personnes max.
On se dit aussi que vu l'heure et ce qu'il nous reste à parcourir, nous n'arriverons jamais à temps à la RIM II, que l'on va arriver extrêmement tard.

Après un délicieux repas préparé par nos courageux porteurs, on reprend la route.

Le guide nous demande de marcher très lentement car les porteurs souffrent de leurs charges. Je veux bien le croire, ce boulot doit être terrible et en plus ils doivent compenser le manque de porteurs...

On arrive alors à la POS III et on fait une pause où notre guide nous explique que l'on ne pourra malheureusement pas monter plus car les porteurs sont épuisés et que même si l'on continuait, nous n'aurions ni nourriture ni tente avant tard dans la nuit car les porteurs seraient trop en retards.

Au sein du groupe, un petite révolte pointe le bout de son nez : On demande pourquoi le guide nous a laissé partir si le nombre de porteurs n'était pas suffisant, pourquoi nous sommes 4 personnes de plus que prévu?
A cela, le guide se confondit en excuses et nous proposa de nous rembourser une partie.

Après cela il nous assure que l'on ne changera pas le programme des deux prochains jours mais pour nous cela semblait impossible d'ajouter 3,5 heures de marche supplémentaires avant l'ascension. Cela signifiait aussi de partir à 23heures ce soir !!!

Hors de question pour nous, ce serait irréalisable. Pour un autre couple d'autant plus car un Belge a déjà dû porter le sac de sa copine pendant toute cette première journée.

On se met donc d'accord sur une montée à la RIM II le lendemain avec descente aux sources d'eau chaude et on ascension au sommet au troisième jour avec un retour vers Sembalun au lieu de Senaru.

Les porteurs arrivent enfin, épuisés sous leurs fardeaux... Mais leur galère ne s'arrête pas là, ils montent ensuite nos tentes et nous préparent le dîner. J'en suis mal pour eux...

Dans notre groupe, 3 personnes avaient pris l'option 2jours/1nuit et un guide qui redescendait leur a proposé de monter deux tentes pour qu'ils puissent dormir à la RIM II dès ce soir. Une quatrième personne se joins à eux, profitant d'une place dans une des tentes.

On s'installe dans nos tentes en attendant le repas. On laisse donc la fermeture éclair ouverte quand soudain, je sens un truc sur mon pied !!! Mon Dieu, faites en sorte que ce ne soit pas un serpent !!!
On allume nos frontales et là on voit une petite souris grise au fond de notre tente !!! Ouf, ce n'est qu'une souris !!! 
Commence alors une chasse à la souris pour l'évacuer mais celle-ci court à toute vitesse dans la tente, grimpant sur mon chéri qui fait des bonds dès qu'elle passait sur lui!!!
Elle trouve enfin le chemin de la sortie et dès notre repas en main, on ferma immédiatement la tente à double tour !!!

Pour cette première nuit, nous avons connu les joies du nettoyage à la lingette et du pipi dans trou !!!

Le début de la rando vers le Rinjani Mount Rinjani Lombok
■ Le début de la rando vers le Rinjani

Vue au POS II Mount Rinjani Lombok
■ Vue au POS II

Le campement au POS III Lombok Mount Rinjani
■ Le campement au POS III

  • 2ème jour: 1478 mètres de dénivelé + et 639 mètres de dénivelé - , 9 heures 30 minutes

On se lève vers 6 heures du matin pour un bon petit déjeuner puis on se lance pour une grosse journée de marche.

La première partie consiste à atteindre la RIM II, là où on aurait dû dormir.

On met près de 3,5 heures à monter et les choses sérieuses commencent. Ca grimpe assez fort et même si on ne porte presque rien, ça me semble peser une tonne.

On croise aussi quelques randonneurs qui comme la veille nous assènent d'un "Good luck". On croise aussi un français qui nous dit que ce sera toujours de plus en plus difficile et que lui avait renoncé au sommet à mi-chemin car c'était beaucoup trop difficile. Là on commence à flipper un peu et le couple Belge encore plus car vu que c'était déjà dur pour eux, ils se demandaient s'ils en seraient capables.

On arrive à la RIM II super contents d'être là mais la vue est toute bouchée par de gros nuages opaques. Tant pis, on profitera plus de la vue demain.

Là on voit les 4 personnes de notre groupe qui ont rejoints la RIM II la veille revenir, tout noirs, du sommet. Ils nous disent que c'est vraiment magnifique mais qu'il faut prévoir doudoune et gants car il caille et surtout qu'il faut vraiment résister moralement car la montée est extrêmement difficile.

Encore une fois, le stress monte !! Suis-je capable de le faire ?? J'en sais rien mais il faut vraiment que je me motive pour rien lâcher.

On continue notre journée en rejoignant le lac, où se trouvent les sources d'eaux chaudes.

On est en plein dans les nuages et ça descend fort, si bien que parfois cela s'apparent plus à de l'escalade que de la rando !!! La descente est assez longue et on garde tous en tête qu'il va falloir remonter tout ça cet après-midi !!

Les nuages commencent à disparaître et on peut enfin voir le lac avec le cratère Baru Jari qui y trône !!

Pleins de déchets jonchent le sol, c'est dommage mais on profite du reste de la vue qui est splendide.

Juste derrière, à quelques minutes se trouvent les fameuses sources d'eaux chaudes où certains font trempette. Nous on se contente d'y tremper les pieds et de se nettoyer un petit peu !!
On prend le déjeuner à cet endroit et à 14h il est temps de remonter au campement car il y a quand même 3 heures de marche !!

La remontée n'est vraiment pas évidente mais c'est faisable. Tout le monde suit au même rythme sauf nos petits Belges qui peinent beaucoup dans la montée. On se sépare alors en deux groupes et nous on continue avec notre guide préféré au sweat orange !!!

On arrive au campement juste pour le coucher du soleil et c'est magnifique à voir. Les teintes orangées derrières les crêtes du Rinjani et de gros nuages cotonneux qui recouvrent le lac.

Au campement toutes les tentes sont entassées avec quelques "tentes WC" par ci par là !!

Juste avant d'avoir notre repas, les Belges arrivent enfin et nous disent au revoir car demain matin ils descendront directement plutôt que de faire l'ascension, ne se sentant pas capables.

La nuit sera courte car le réveil est réglé à 1h30 du mat et surtout je stresse beaucoup et j'ai mal au ventre... Et comment dire ça... Mais se sentir mieux avec des "Tentes WC" à disposition dans le froid et avec la lampe frontale, bahhhh c'est pas possible !!!

Vue sur le sommet depuis le RIM II Lombok Mount Rinjani
■ La vue sur le sommet depuis le RIM II

Les hot spring water Lombok Mount Rinjani
■ Les hot spring water

Le Baru Jari depuis le lac Lombok Mount Rinjani
■ Le Baru Jari depuis le lac

Le campement RIM II Lombok Mount Rinjani
■ Le campement RIM II

Coucher de soleil au retour du lac Lombok Mount Rinjani
■ Coucher de soleil au retour du lac

Coucher de soleil depuis le RIM II Lombok Mount Rinjani
■ Coucher de soleil depuis le RIM II

  • 3ème jour: 1087 mètres de dénivelé + et 2570 mètres de dénivelé - , 12 heures

Avant que le réveil ne sonne, on entend quelqu'un gratter à notre tente à base de "Hello", "Breafast", "Ca va les amis ?"!!! Naaaaaannnn !!! Il est beaucoup trop tôt et puis j'ai beaucoup trop peur pour affronter ce qui nous attend !!!

Là on ouvre la tente et on découvre un nouveau guide qui nous accompagnera pendant l'ascension car le nôtre redescend avec les Belges. Ok, il y aura eu beaucoup de changement de programme quand même !!

Sur les 10 personnes de départ, nous ne sommes plus que 4 à partir affronter le sommet du Rinjani. 

On garde en tête les informations du guide : Au début ça va c'est pas dur mais la dernière heure de marche sera vraiment difficile.

Je commence à me demander ce qu'il va vraiment arriver car dès le départ je suis en difficultés. Je ne sais pas si c'est la fatigue où l'altitude mais je galère dès le départ en me souvenant toujours cette phrase : "La dernière heure de marche sera vraiment difficile".

Je me motive et continue à avancer. Le sol est mou, ce ne sont que des cendres et on s'enfonce en permanence. Et puis ça grimpe fort. 
Nous n'avons aucun répit et on continue à avancer dans le noir avec nos frontales pour seules lumières.

Et là, les choses sérieuses commencent !!! La pente est hyper raide et chaque pas est une torture : On avance d'un pas et on recule de moitié en glissant. C'est épuisant et la montée parait interminable. 

L'autre couple avance bien et je n'arrive pas à tenir le rythme malgré mes efforts. Le guide continue de monter et nous, nous faisons des pauses régulières. Ce qui me rassure c'est que je ne suis pas la seule à galérer, mon chéri aussi à du mal et me dit "Et sinon le guide il fait jamais de pause ou quoi ?".

Je continue de monter, puis m'écroule par terre... Je remonte, puis me met à pleurer... Mais je me relève toujours et continue à monter en me disant "Allez, un pas après l'autre".
A ce moment, notre guide réapparait après avoir monté au sommet l'autre couple. Il finira l'ascension avec nous en nous motivant avec son décompte : Plus que 15 minutes, plus que 5 minutes !!!

Le jour commençait déjà à apparaître mais on arrive au sommet pile à temps pour le lever du jour !!!

Quelle fierté !!! On a réussi à atteindre les 3726 mètres d'altitude du Rinjani !! Et forcément en récompense on a une vue extraordinaire sur tout le volcan, le Baru Jari, le lac, l'ombre du sommet et même le Mont Agung tout petit à l'horizon !!!
Ca va, il n'y a pas tant de vent que cela mais on est bien contents d'avoir la doudoune car dès qu'on s'arrête de marcher, on a forcément froid.

On s'empresse de faire des photos avec la pancarte des 3726 mètres d'altitude et au bout d'une petite demi-heure, on commence à redescendre.

On profite à fond de la vue et des couleurs qui s'intensifient avec le soleil. On voit enfin cette fameuses crête qui nous en a tant fait baver à l'aller !!!
On voit aussi les retardataires qui continuent de monter et on tente de les encourager à atteindre le sommet.

De retour à la RIM II on prend un bon petit déjeuner avec des frites !! Et surtout on se débarbouille car la descente dans les cendres dégage de grosses fumées poussiéreuses alors prenez de quoi couvrir votre nez et votre bouche.

Cette fois-ci on mange rapidement car ce changement de programme fait que notre journée est très chargée : Après les 6 heures de marche de cette nuit, il en reste encore 6 autres pour rejoindre Sembalun.

C'est parti pour la dernière section. On descend d'un bon pas mais le couple qui nous avait semé durant l'ascension galérait plus dans les descentes.

On jette souvent un coup d'oeil au sommet, se disant que nous y étions il y a quelques heures seulement.

Nous prenons un dernier repas où nous avons donnés un pourboire aux porteurs pour les remercier d'avoir tant bossé dur pour nous.

La fin de la rando nous parue hyper longue mais ça y est c'est terminé !!! Je me suis dit à ce moment que le Rinjani, j'étais hyper contente de l'avoir fait mais que je ne le ferais qu'une fois car j'ai bien souffert !!!

Le soir nous sommes arrivés assez tard à l'hôtel car étant arrivés à Sembalun, nous avons eu une heure de voiture pour rejoindre Senaru et récupérer nos sacs (et un remboursement partiel) puis trois heures de voiture pour rejoindre Senggigi.
Là pas de chance, nous prenons la voiture avec l'autre couple qui nous dit être déjà tombés avec ce chauffeur et que c'est un fou du volant, qu'ils avaient eu super peur. Effectivement, il était assez calme au début mais après sa conduite était très dangereuse, on était tous en stress !!!

On arrive entiers ouf et là on a qu'une seule hâte : Une douche bien chaude !!!! Mais là pas de bol, la seule douche qui n'avait d'eau chaude pendant le voyage tomba ce soir-là !!! On est dégoutés mais bien obligés de se laver quand même à l'eau froide vu à quel point on était crasseux. 

En résumé, le Rinjani était un peu compliqué niveau organisation et je trouve que Rinjani Trekking Center manque de sérieux même si au final ils ont géré la situation.
Malgré tout, cette expérience restera gravée dans ma mémoire car c'était un gros défi et nous avons réussis à aller jusqu'au bout malgré l'envie d'abandonner.
Nous sommes super fiers et heureux d'avoir pu assister à cette vue incroyable.

Début de l'aube depuis le sommet du Rinajni Lombok Mount Rinjani
■ Début de l'aube depuis le sommet du Rinjani

Lever de soleil depuis le sommet du Rinajni Lombok Mount Rinjani
■ Lever de soleil depuis le sommet du Rinjani

Descente du sommet Lombok Mount Rinjani
■ Descente du sommet

Vue sur le Baru Jari à la descente Lombok Mount Rinjani
■ Vue sur le Baru Jari à la descente

Retour à Sembalun Lombok Mount Rinjani
■ Retour à Sembalun

Porteur Lombok Mount Rinjani
■ Porteur

Senggigi

Senggigi Beach Lombok Indonésie
 Senggigi Beach

Etant arrivés super tard à l'hôtel alors que ce n'était pas prévu, nous avons passés très peu de temps à Senggigi : Juste la nuit et la matinée.

Nous sommes allés voir le matin la rue principale et la plage de Senggigi.

La rue est sympa, il y a pas mal de restos et dans la rue menant à la plage il y a de superbes tags pour ceux qui aiment le Street Art.

La plage quant à elle est bien mais sans plus, elle ne faisait pas très accueillante pour y faire bronzette.

Mont Rinjani version Street Art Senggigi Lombok Indonésie
■ Le Rinjani version Street Art

Street Art Lombok Senggigi Indonésie
■ Street Art

Senggigi Beach Lombok Indonésie
■ Senggigi Beach

Kuta Lombok

Burger Zone Kuta Lombok Indonésie
 Burger Zone Kuta



A la fin de notre voyage, on a vraiment commencé à être grâve en manque de burgers !!!

Après avoir repéré un resto de burger bien noté sur TripAdvisor, le Burger Zone Kuta, on demande à notre chauffeur de nous y conduire.

Là encore, il ne sait pas trop où il se situe alors on le guide à l'aide de Google Maps.

Quand on lui a dit qu'on voulait absolument manger un burger, le chauffeur avait l'air de nous prendre pour des extraterrestres !!! Il nous a dit qu'il n'aimait pas ça et que pour lui il n'y avait que le riz qui était délicieux : Du riz matin midi et soir !!!

On arrive au resto : Il ne paye pas de mine, il n'y a personne et est mal situé, loin de tout et à côté d'une grande route.

Mais c'est sans regrets que nous sommes venus jusque ici !!! Des burgers à tomber, des sauces succulentes et des frites maisons qui déchirent !!!! 

Ca y est nous sommes tout revigorés par tant de gras !!! Ca fait du bien !!!!

Entre temps le resto s'est rempli et bizarrement, que de touristes Français !!! Merci TripAdvisor !!!


Kuta Lombok Beach Lombok Indonésie
 Kuta Lombok beach


Gros pincement au coeur, il s'agit de notre dernière après-midi de vacances car on reprend l'avion pour Jakarta à 19h avant notre retour en France le lendemain matin...

On profite donc de la plage de Kuta Lombok, à seulement 30 minutes de l'aéroport.

On a été un peu mitigés car même si l'endroit est magnifique avec sa plage de sable fin, sa mer turquoise et les petites collines autours, la magie de l'endroit diminue avec la présence de nombreux chantiers mais surtout avec la présence de nombreux Balinais réunis sous des bâches le long de la plage.

On s'est trouvés un petit coin de la plage au calme où on a peu se reposer et se baigner mais si cela avait été à refaire, nous serions allés à la plage de Mawun ou Selong Belanak, des plages à priori plus jolies et plus isolées.

Bon, malgré ceci et même si les chiens errants viennent se coller à votre serviette, on a quand même passé un bon moment de détente.

Il est 16h30, il est temps de rejoindre notre chauffeur et d'aller à l'aéroport !! 
Ca y est, c'est la fin du voyage. La fin d'un superbe voyage qui nous a totalement dépaysé !!!

Hébergements

YOGYAKARTA Greenhost boutique hotel Prawirotaman 30€/nuit+petit-dej

PLUS
La rue de l'hôtel ne paie pas de mine mais lorsque l'on passe l'entrée, cela laisse bouche bée !! Un hôtel sur trois étages parsemé de plantes et une superbe piscine en plein milieu !!!
Les chambres sont également hyper jolies. Tout est basé sur l'écologie et ca en jette !!
Il y a également deux restaurants à l'intérieur, super bons !!
En peu de temps à pied, vous rejoignez le centre de Yogyakarta ou au pire vous prenez une petite moto.

MOINS
Rien

NDGADISARI Java go Pagupon Bromo by Jiwa Jawa 41€/nuit+petit-dej

PLUS
La vue sur la vallée est l'atout de cet hôtel.

MOINS
Hôtel tout neuf mais vraiment pas au point du tout :
Pas d'accueil, nous avons mis au moins 20 miniutes à trouver quelqu'un et en allant dans l'hôtel d'à côté.
Pas de vrai lit, seulement deux matelas posés à terre.
Salle d'eau commune mais dans un état de crasse pas croyable, alors que c'est neuf...
Un coupon pour le petit-déjeuner dans un restau à côté qui lui aussi ne semble pas au point: Une vingtaine de choix sur la carte mais seulement des bananes frites en stock!!!
La localisation n'est vraiment pas idéale, vraiment trop éloignée du départ pour le Bromo: Cela vous rajoute près d"une heure de marche

BANYUWANGI Tabuhan Inn Guesthouse

PLUS
Pas grand chose à dire sur cet hôtel vu le peu de temps que nous y avons dormis : debout à minuit pour le départ au Kawah Ijen!! D'ailleurs c'est l'opérateur par lequel nous sommes passés pour l'Ijen qui nous a réservé cet hôtel.
Sinon, c'était le minimum : Un lit, une douche, la clim !!

MOINS
Pas grand chose aux alentours, mais vous trouverez quand même quelques warungs et un petite pizzeria

LOVINA BEACH Aditya Beach Resort 43€/nuit+petit-dej

PLUS
Bien situé et à près d'1km du monument aux dauphins.
L'hôtel est génial, très soigné et vous propose des doplhins tours directement au départ de la plage en face.
Juste pour le petit déjeuner, cet hôtel vaut le coup d'y aller !!!

MOINS
Rien

UBUD The Runik Ubud 77€/nuit+petit-dej

PLUS
Cet hôtel, c'est notre gros coup de coeur des vacances !!! Une maison à taille humaine avec seulement 4 chambres, avec une piscine au top et vue sur les rizières et tout ca, à 2minutes à pied du centre d'Ubud!!!
Les chambres sont hypers confort, la salle de bain moderne avec des galets dans la douche et le petit déjeuner royal !!!! Les gérants sont toujours là, prêts à vous aider et toujours le sourire aux lèvres.
Pas non plus facile à trouver mais ils étaient en train de poser les signalétiques depuis les rues adjacentes donc ca ne sera plus un problème je suppose.
Juste à côté se trouve une blanchisserie.

MOINS
Définitivement RIEN !!!!!!!

KUBUPENLOPAN Volcano Terrace Bali 42€/nuit+petit-dej

PLUS
Pas facile à trouver mais superbe hôtel avec une splendide vue sur le lac Batur et le Mont Agung. Les chambres sont très joliement décorée et vous avez même un petit kiosque où se poser dans le jardin.
Peu de restaurants dans le coin mais pas de souci car la gérante vous fera un bon petit plat le soir.
Depuis l'hôtel, on part directement à pied pour l'ascension du Mont Batur.

MOINS
Pas de piscine

AMED Puri Wirata Dive Resort and Spa Amed 40€/nuit+petit-dej

PLUS
Bel hôtel attenant à la plage d'où vous pourrez faire du snorkelling car la zone est très sympa.
Les chambres sont très grandes, avec vue sur la mer, balcon et moustiquaire autour du lit.
Il y a également deux piscines, le luxe !!!
Peu de restaurants dans le coin mais à 1km vous aurez plus de choix.
L'hôtel propose aussi des massages, idéal après l'ascension du Mont Batur.

MOINS
Rien

GILI TRAWANGAN Black & White Cottages 34€/nuit+petit-dej

PLUS
Très beaux cottages dans le centre Nord de Gili Trawangan, au calme, loin de l'agitation des hôtels de bord de mer. La piscine est petite mais c'est suffisant.
Les chambres sont sympas et confortable et belle surprise avec la salle de bain extérieure (mais cloisonnée!) : Un plaisir de prendre sa douche en ayant l'impression d'être à l'extérieur !!
Vous pourrez bénéficier d'un service de prêt de vélo qui vous seront bien utiles sur l'île, à condition de ne pas casser la chaîne comme nous !! C'est vrai que les vélos ne sont pas de première jeunesse et qu'il vaut mieux être vacciné contre le tétanos !

MOINS
L'attente de plus d'une heure pour avoir nos petits-déjeuners. Si vous avez un rendez-vous genre plongée tôt le matin, allez le prendre ailleurs dans un resto

SENARU Anak Rinjani Guesthouse 13€/nuit+petit-dej

PLUS
Très bien situé, à proximité de petits warungs, d'une quantité d'opérateurs proposant l'ascension au Rinjani et surtout proche des chutes d'eau de Senaru qui sont vraiment très belles.
Les chambres standards n'ont pas l'eau chaude de comprise mais moyennant deux-trois euros, ils vous la mettent en fonction.

MOINS
Pas de climatisation mais cependant le ventilateur faisait bien l'affaire

SENGGIGI Mama Bella's Retreat 39€/nuit+petit-dej

PLUS
A deux pas de la rue principale et à 15 minutes de la plage. La piscine est très agréable et le petit déjeuner très bon.

MOINS
Après un trek de 3 jours au Rinjani, la seule chose que l'on attendait c'était de nous décrasser de toute cette poussière sous une bonne douche mais là grosse déception : Une douche gelée !!!! La direction nous a assurée que l'eau chaude fonctionnait parfaitement mais bizarement, nous n'avons jamais réussi à en avoir... De plus, le distributeur de gel douche semblait bouché.
L'hôtel n'est pas évident à trouver, tout au fond d'une voie sans issue non goudronnée

JAKARTA Zest Hotel Airport Jakarta 33€/nuit+petit-dej

PLUS
Proximité de l'aéroport de Jakarta, idéal pour se reposer entre deux avions. Il y a quelques restaurants au pied des différents hôtels du secteur et il y a une navette gratuite qui relie l'hôtel à l'aéroport.
C'est très propre et il y a le Wifi.

MOINS
Rien