Sicile

Bienvenida

Vous trouverez ici un ensemble de carnets de voyages et récits de nos aventures de vacances !!

Vous y trouverez peut être quelques renseignements qui pourront vous aider dans l'organisation des vôtres !

 Itinéraire


J1 : Paris - Palerme
J2 : Palerme - Réserve du Zingaro - Erice
J3 : Erice - Les salines de Marsala - Scala Dei Turchi - La vallée des temples - Agrigente
J4 : Agrigente - Villa romaine del casale - Syracuse
J5 : Syracuse - Réserve naturelle de Vendicari - Cava grande Del cassibile - Ortygie
J6 : Ortygie - Etna - Catane
J7 : Catane - Etna - Francavilla Di Sicilia
J8 : Francavilla Di Sicilia - Les gorges de l'Alcantara - Taormine
J9 : Taormine - Milazzo -Lipari
J10 : Vulcano
J11 : Salina
J12 : Stromboli
J13 : Lipari - Cefalù
J14 : Cefalù - Palerme
J15 : Palerme - Paris

Distance parcourue (Avec une Fiat Panda !) : 1200 kms

Palerme

Arrivée à l'aéroport de Palerme prise en main de la voiture et direction la capitale !
Autant dire que Palerme ne plaît à tout le monde...
Par exemple, nous...
La ville n'est pas très bien entretenue, des détritus jonchent les rues et la ville est très bruyante, très speed...

Pour le coup nous avons fait un rapide tour des principaux points d'intêret sans toutefois nous y attarder.

L'architecture à ne pas manquer est les quattro canti ( Quatre chants) à un croisement entre deux rues (la via Maqueda et le corso Vittorio Emanuele) qui sont quatre fontaines adossées à des façades, chacune représentant une saison.

Réserve du Zingaro

Pour se garer, aller jusqu'à l'entrée principale du parc du côté Sud près de Scopello. Ne pas s'arrêter au premier parking car des malins se font de l'argent de poche sous prétexte que le parking est payant et que c'est le seul.
Continuez un peu et là vous arriverez au parking "officiel" du parc qui lui est gratuit et surveillé.

Malheureusement pour nous, lorsque nous sommes arrivés à la réserve du Zingaro, on nous a annoncé qu'un incendie avait ravagé une bonne partie de la réserve.
Donc impossibilité d'effectuer les itinéraires pédestres le long de la côte ni d'accéder aux différentes criques.

Seule une était ouverte à l'entrée du parc et je vous laisse imaginer le nombre de cm² disponible sur la crique lorsqu'il fait 35°C !!!!
Néanmoins, la crique était superbe et méritait que l'on s'y arrête.

Erice

Après un peu de route, nous déposons nos affaires au B&B tenu par la charmante Maria !! Cette femme nous fait encore sourire car ne parlant pas un mot de français ni d'anglais et nous pas un mot d'italien, la discussion fut fort compliquée juste pour savoir à quelle heure nous devions prendre le petit déjeuner... Sa solution fut donc de nous mettre à l'aise à l'aide de pinçage de joues, gros bisou de "Mama" ....
Bref on n'a rien compris mais on était accueilli chaleureusement !!
En ce qui concerne le B&B en lui-même, l'entrée n'est pas très rassurante car l'ascenseur date et que l'autre gros bémol est l'absence de clim !! Sinon c'était d'une propreté irréprochable et le petit déjeuner était issu de la boulangerie.

Vu que notre B&B se trouve à Trapani, nous prenons l'option de monter à Erice par le téléphérique. Cela permet de ne pas s'embeter avec la voiture et de profiter du paysage durant la montée sans se soucier du parking !

Il s'agit là d'une magnifique ville médiévale située sur les hauteurs de Trapani sur le site du mont Eryx à 751m d'altitude.
A l'extrémité d'Erice se trouvent les restes du château de Vénus construit au XIIème par les normands à l'emplacement d'un ancien temple dédié à Vénus.

Petite surprise pour nous le soir : Une fanfare de policiers anima le centre d'Erice à renfort de tambours, trompettes, flûtes...

Saline Ettore et Infersa

Ses salines sont situées à Marsala dans la lagune du Stagnone.

Les Siciliens récoltent le sel et l'entassent de juin à Septembre.

On peut aussi y observer de magnifiques moulins à vent.

Scala Dei Turchi

La Scala dei Turchi est une falaise de calcaire qui plonge dans la mer.
Elle est située à 13kms d'Agrigente, à Realmonte exactement.

Une superbe plage à ne manquer sous aucun prétexte si vous passez par là.

En face du parking prenez l'escalier qui passe devant le restaurant et dirigez vers la crique.

Les eaux sont transparentes et vous verrez que certains récupèrent des pierres pour se badigeonner de calcaire, laissent sécher et retourne dans l'eau pour se rincer.

Un vrai moment de farniente sous le brûlant soleil Sicilien.

 La Vallée des Temples

Le moment idéal pour visiter la vallée des temples est le soir au coucher du soleil et de nuit.
On échappe ainsi aux grosses chaleurs de la journée, aux flots de touristes et on profite du coucher de soleil sur les temples et de l'éclairage nocturne.

Cette vallée est un alignement de temples le long d'une crête.
Le truc qui gâche un peu est que le site est divisé en deux par une grosse route.

Outre les temples, vous verrez sûrement de nombreux attroupements devant les temples : Les jeunes mariés !!
En effet en une soirée on a croisé je crois bien 5 couples fraîchement mariés venus avec leurs photographes et caméramans (Eh oui là bas c'est du sérieux) et avec toute la famille venue observer les pauses photos devant les temples !

On retourne ensuite à notre superbe hôtel à pied direction la salle de restaurant avec vue imprenable sur les temples illuminés !!

■ Le temple d'Héra

■ Le temple de la Concorde

■ Le Télamon couché du temple de Zeus Olympien

■ Le temple d'Heraclès

 Villa Romana del Casale

En route pour la villa romana del Casale.
La route est sinueuse et le peu de km à parcourir nous semble être une éternité !

Enfin on arrive au site mais avant toute chose on doit traverser une petite rue pleine de marchands de souvenirs et autres cartes postales.

Dans le guide du Routard, il était écrit que l'on pouvait obtenir un audio-guide en Français mais surprise, on nous dit qu'il n'y en a jamais eu...

On se lance alors à la découverte du site avec le guide du Routard comme seules explications.
Elles fut brèves mais précieuses car sans elles la visite n'aurait pas été d'un grand intérêt ne sachant pas vraiment ce que nous observions.

On a ainsi pu observer les différentes mosaïques dans les salles et voir qu'elles représentaient des scènes spécifiques de la vie d'antant comme la salle de la grande chasse avec la récupération des lions, la salle de l'enlèvement des Sabines, la représentation des 12 travaux d'Hercule, les géants qui arrachent des flèches empoisonnées de l'Hydre de Lerne...

Nous nous en sommes quand même pas mal sorti mais la visite fut néanmoins de courte durée.

■ Le salon du cirque ou Palestre

■ Salle de la petite chasse dans le Péristyle

■ L'abside du centre du Triclinium

Réserve de Vendicari

On laisse la voiture au parking de l'entrée principale de la réserve de Vendicari.

On commence par observer les oiseaux qui s'y trouvent en s'abritant dans les cabanes d'observation. En effet c'est une réserve qui sert de halte aux oiseaux aquatiques tels que les flamants.

On continue en direction de la plage et une fois on bifurque à gauche après la passerelle de bois pour une petite ballade au milieu des marais salants et des étangs.

La chaleur nous donne envie, au bout de quelques km seulement, de rebrousser chemin pour aller piquer une tête dans cette superbe mer !

Mais ça c'était avant le drame, dixit F. Dubosc !! ( Grande référence !!)

■ Oiseau sur le marais salant

■ La plage de Vendicari

■ Quelques "Herbes" sur le sentier pédestre !

 Aparté "attaque" de la méduse

C'est dans les eaux claires de Vendicari que mon chemin croisa celui d'une belle méduse !
Première fois qu'une méduse me pique et effectivement, ça pique !!

Heureusement elle m'a touchée au niveau du coude donc pas de soucis, tant que c'est pas au visage ou la gorge et tant qu'on ne fait pas d'allergie non plus !

Par contre nous nous sommes retrouvés comme deux nuls face à la piqûre ne sachant pas ce qu'il fallait faire.
A première vue mettre de l'eau douce histoire de "rincer" n'est pas une brillante idée vu que la douleur s'est intensifiée. (Après passage sur le net, c'est effectivement déconseiller car il y a une différence d'osmolarité entre l'eau douce et les bulles de venin les faisant alors éclater !)

Bref, nous nous sommes donc connecter à internet depuis la plage pour y lire qu'il fallait rincer à l'eau de mer, puis mettre du sable sur la plaie et le retirer à l'aide d'une carte bancaire, ceci permettant de retirer les fragments de tentacules laissés par la méduse.

Ensuite il faut juste attendre 1 heure pour que la douleur passe.

C'est ensuite passé mais les marques sont restées pendant plus d'un mois !

C'était donc l'aparté "attaque" de la méduse en Sicile !!!

Cava grande del Cassibile

Après nous être remis de nos émotions et d'un merveilleux (Sic..) sandwich à Vendicari, nous reprenons la route vers un site qui laissait rêveur lors de la préparation du voyage : Cava grande de Cassibile !

Le site se trouve dans une sorte de canyon et évidement l'accès se trouve en hauteur dans les montagnes alors c'est reparti pour de la magnifique route en lacets comme je les aime !!

A notre arrivée, on a été complètement bidons... Nous sommes partis à l'opposé ayant vu un chemin sur l'allée en pensant qu'il s'agissait du départ de la rando...
Pas du tout et au bout de longues minutes de marche en plein soleil on se dit que c'est bizarre pour ensuite s'apercevoir que le départ était juste là où notre voiture était garée...
Quand les choses sont trop près on ne les voit pas...

Enfin passons !!
Notre deuxième problème est que l'accès au site se fait par de nombreuses marches mais que la barrière est cadenassée et qu'il n'y a personne qui gère l'accès au site.

On se rend alors dans le bar en face pour avoir des infos et ils nous disent simplement que c'est fermé depuis près d'un an !!

Ayant vu du monde en bas du canyon on demande alors au barman pourquoi il y des personnes qui y sont et là il nous répond que si on veut on peut y aller, il suffit de sauter la barrière mais qu'il s'agit d'être prudent car en cas de blessure, on risquerait de gros ennuis...

Après une légère hésitation, on saute la barrière se disant qu'après tout, on n'est pas venu là pour rien !

Le sentier est composé de 575 marches recouvertes de gros cailloux car vu la fermeture, ce n'est plus vraiment entretenu. Pour ce qui est du chemin, c'est toujours tout droit sauf à une intersection, il faut prendre à droite !

Au bout d'une quarantaine de minutes nous arrivons en bas où l'on peut voir des retenues d'eau claires (et fraîches !!) ainsi que de petites cascades !

On barbotte alors un peu dans ces laghetti quand soudain tout un troupeau de chèvre descendues du canyon viennent s'abreuver à notre piscine quasi-privée !!

C'est une rando vraiment très agréable !!

Ensuite il s'agit d'entamer la partie la plus difficile, la remontée.

1 heure plus tard on se retrouve dans notre voiture pour s'installer à notre hôtel à Ortygie, la presqu-île de Syracuse.

■ La retenue d'eau

■ Le troupeau de chèvres

■ Mini cascade

Ortygie

Nous voici à Ortygie !!

Nous laissons notre voiture au parking Talete à l'entrée de la presqu'île et allons à l'hôtel à pied car il n'est qu'à quelques mètres.

Ce parking est une bonne solution et assez économique pour y laisser sa voiture toute la nuit.

A l'hôtel on nous fournit des plans de la ville alors zou, en route pour la découverte d'Ortygie !!

Cela n'a rien à voir avec Syracuse qui est un peu vieillot et défraîchi, Ortygie est superbe et mérite vraiment que l'on s'intéresse à elle.

Etna

Aujourd'hui on s'attaque à l'ascension de l'Etna. Départ matinal depuis Ortygie pour arriver à 9h30 au refuge de Sapienza, au Sud de l'Etna.

Pas de problèmes pour arriver jusqu'au refuge, la route est de très bonne qualité.

Pour l'ascension nous n'avions pas réservé à l'avance. J'avais contacté Etna Guide par mail et ils m'ont dit de venir à 9h30 au refuge.

Deux possibilité s'offrent à vous :
Pour 50 Euros, vous montez en téléphérique et ensuite ils vous montent 400mètres plus haut en 4x4 pour accéder à la vue sur les cratères.
Pour 65 Euros, vous montez en téléphérique puis en 4x4 pour monter à 3000 mètres d'altitude et redescendre à pied jusqu'au refuge de Sapienza.

Nous, nous avons choisi la deuxième solution.
Avant le départ, prévoir eau, casse-croute, pull et coupe-vent.
Vous devez avoir de bonnes chaussures de rando montante et de préférence un pantalon car à 3000mètres il caille un peu et lors de la descente on ne s'égratigne pas les jambes.
Pour les chaussures et le coupe-vent, si vous n'en avez pas, il vous en prête gracieusement et vous aurez même gagné des chaussettes en prime !!

A 10h30, les choses s'accélèrent, les guides appellent tout le monde pour le départ.

 L'ascension de l'Etna

Nous prenons le téléphérique qui s'y on compte le prendre seul, coûte à lui-même 45 Euros je crois.
Le prix exorbitant est du au fait que le téléphérique est régulièrement détruit à cause de l'activité volcanique puis reconstruit.

Arrivé en haut, on monte dans le bus 4x4 !! On al'impression d'aller sur la lune avec ce type de véhicule !!

Après à nous je jouer !! Le bus nous dépose et on se réparti par groupes. On a de la chance il y a beaucoup de Français et on part avec un guide qui fera toutes ses explications ainsi.

Notre guide Marco nous emmène alors vers la coulée de lave d'Avril 2012 et nous explique les différents types de roches que l'on peut observer : les scories, les bombes...

Marco s'arête à un moment pour dégager les cendres du pied pour laisser apparaître une belle neige blanche !!
Les cendres volcaniques étant un bon isolant, lorsqu'elles recouvrent la neige celle-ci se conserve des années.
Mais à certains endroits la neige fond et crée des trous sous la fine couche de cendre.

Nous montons encore vers les cratères sommitaux jusqu'à 3000 mètres.
C'est cette limite que se sont données les guides pour les excursions avec les touristes, ayant déjà dépassé la limite autorisée.

■ La montée en funiculaire

■ Le bus 4x4 !!

■ La couche de neige

■ Scorie

■ Une bombe

■ Les cratères sommitaux

 La descente vers le refuge de Sapienza

On fait notre pause déjeuner à la maison des guides où il y a de nombreuses photos démontrant que l'on se trouve sur une vraie marmite de lave!!

En repartant Marco nous stoppe sur une dalle de béton... On comprend ensuite que l'on se trouve sur la deuxième étage d'un refuge qui s'est fait ensevelir par les cendres !!
Le paysage de l'Etna est en perpétuel changement, des cratères peuvent apparaître, les pentes changent d'inclinaison...

Juste après le refuge on traverse à l'intérieur d'un cratère d'où on observe les vapeurs s'en échapper encore.

Après une matinée sous un beau ciel bleu, le temps se gatte et laisse place au froid et à la pluie. On accélère donc le pas...

Malheureusement, la visibilité se fait plus courte et la vue sur la vallée del Bove (Grande vallée formée par l'effondrement d'une caldeira) est un peu réduite.

On continue notre route et la Marco s'arrête pour nous montrer notre chemin, à savoir une pente de cendres qui plonge dans le brouillard !
On croit d'abord à une blague mais il est très sérieux : C'est comme si vous descendiez une pente de sable, vous le faite en courant en enfonçant les talons d'abord !
C'était extra !! 300mètres de dénivelés descendus en l'espace de quelques minutes !!!
Par contre beaucoup de poussières s'en dégage donc protégez vos appareils photos et en bas on s'aperçoit que nous sommes noirs de cendres !!! (Rendez-moi service, prenez une douche en rentrant dixit Marco !).

Le temps est passé extrêmement vite et nous voici déjà revenus à Sapienza !!

C'est une rando que je conseille à tous, riche en paysage et riche en explications !!

Evidemment, on reprend notre route direction Catane pour rejoindre notre hôtel et notre douche !!

■ Sur le toit d'un refuge

■ Passage dans un cratère

■ La vallée Del Bove en contrebas

■ La descente des 300mètres en courant

■ Une coulée de lave

■ Le cratère Sylvestri à Sapienza

Catane

Nous voici à Catane où l'on a prévu de passer seulement la fin de journée et la nuit vu que les grosses villes ne nous attirent pas forcément plus que ça.
D'autant qu'à la lecture du routard, nous ne sommes pas franchement rassurés par rapport aux vols des nombreux pickpockets qui s'y trouvent.
Faisant attention, pas de soucis pour nous de se côté là.

On emprunte la via crociferi avec ses églises baroques, puis on s'arrête devant le duomo di Sant'Agata et on dîne dans une pizzeria sur la place de la fontaine de l'élephant.

Les gorges de l'Alcantara

Ce matin départ pour la balade dans les gorges de l'Alcantara.
Pas vraiment de panneaux indiquent le site, il faut savoir que l'entrée se fait sur la route nationale 185 proche de Francavilla di Sicilia.

Il s'agit de gorges de basalte issues de la lave du volcan du mont Moio.

Nous avions vu sur le guide du routard qu'il était possible d'éviter de payer l'accès au site (qui se fait habituellement par un ascenseur) en prenant à gauche à la sortie du parking. Il y a là une entrée et l'accès se fait par les marches.

Ici nous avions prévu de faire une partie de la remontée des gorges mais on a vite déchanté, c'était fermé car il y avait beaucoup trop de courant et de rapides, donc trop dangereux.
Nous sommes donc restés quelques instants à l'entrée des gorges puis on a décidé de faire les petites randonnées autour du site.

Là on remonte les marches et l'accès au sentier qui surplombe les gorges est payant : il s'agit du ticket d'accès d'ascenseur...
Donc obligés de retourner à l'accueil et de prendre un billet car un gardien surveille bien l'accès au sentier.
Quelle arnaque... Sur les 4-5 sentiers de rando, seul un était accessible et promettait une randonnée de 5 km aller. Soit je marche très vite, soit la rando faisait 2km aller-retour...
De plus la vue était sympa mais ne valait pas tout ce tapage autour des gorges de l'Alcantara...

Donc nous sommes repartis un peu déçu de ce site mais cela fut de courte durée car nous allions maintenant nous diriger vers Taormine qui est à la hauteur de ce que l'on peut lire sur elle !

Taormine

Avant tout, Taormine se situe à flanc de montagne donc on emprunte une route sinueuse pour y accéder et il faut savoir que les parkings se font rares ici donc le mieux est d'anticiper !!
Comme c'est également une ville où l'hébergement est un peu onéreux, nous avions décider de laisser notre voiture dans un des deux grands parkings public de la ville et de rejoindre l'hôtel à pied.
Mais ce jour là, il pleuvait des cordes et on a décidé de déposer avant nos valises puis de rejoindre le parking (qui n'était tout de même pas tout près). Belle initiative car sur place, la dame de l'accueil nous a gentillement proposé de laisser notre voiture juste devant l'entrée de l'hôtel !! On était super heureux de ne pas avoir à s'embêter avec ceci !

On part ensuite à la découverte de la ville qui reste splendide malgré la pluie !

Vadrouilles dans les rues et ruelles, shopping et pâtisseries siciliennes au programme !!

Il est possible d'accéder à la plage en empruntant le funiculaire mais à condition d'avoir la présence du soleil bien sûr !

Les îles éoliennes

Ce matin, on quitte Taormine et on fonce vers Milazzo pour quitter la Sicile et aller voir ce qu'il se passe sur les îles éoliennes.
On a prévu d'y rester quatre jours, de dormir à Lipari et de visiter les îles alentours en une journée.

 Dépôt de la voiture

10€/voiture/jour


On commence déjà par déposer notre voiture dans un endroit sûr.
J'avais fait mes recherches au préalable sur internet et avait trouvé un petit garage pas cher (Garage delle isole) pour partir confiant vers les îles sans avoir à se demander si nous allions retrouver notre voiture au retour.

Le site indique très bien où il faut aller et donne même les coordonnées GPS. Ils prennent 10€ par jour pour une petite voiture.

A l'arrivée c'était assez drôle de voir qu'il n'y avait même pas besoin de parler, on nous demande simplement combien de jours on souhaite rester et on s'engouffre dans la camionnette en moins de deux direction le port!! Au moins ils ne perdent pas de temps et sont efficaces !!
Pendant le trajet on nous explique que le jour de notre retour il faudra attendre la camionnette sous une des tonnelles blanches situées sur le port et si c'est trop long, de passer un petit coup de fil et qu'ils viendraient aussitôt.

 Compagnie de ferry

25€/adulte ferry Milazzo Lipari AR


Nous voici donc très vite au port et on se dirige vers l'une des agences de ferry, en ce qui nous concerne, la siremar.
L'agence se situe juste en face du port et est super facile à voir.
Nous savions déjà les horaires car on les avaient consultés à Taormine sur internet, reste juste à les acheter.
Il est possible de les avoir sur le net mais le fait de les acheter le jour même évite de payer des taxes supplémentaires, donc c'est moins cher.

Lipari

Après un arrêt "ferry" à Vulcano, nous arrivons à Lipari après une traversée de près de 3heures.
On rejoint à pied notre appartement dans lequel on restera quatre jours car on a décider de loger ici et de rayonner sur les autres îles chaque jour pour de pas avoir à transporter nos valises partout.
L'appartement se situe au bout de la rue principale de Lipari mais à pied ça se fait très bien donc je le conseille car au moins la nuit c'est très calme.
Petit plus à notre arrivée, on nous offre les petits déjeuner de chaque jour à prendre dans un "bar-restaurant-boulangerie" et c'était une tuerie !! les Pâtisseries et viennoiseries étaient au top !!

L'après-midi, on a fait quelques courses au supermarché UPIM près du port et réservé notre excursion pour le stromboli auprès de l'agence Da Massimo car je savais qu'avec eux on pouvait rentrer le soir à Lipari avec leur propre bateau, n'ayant plus de ferry aux heures de retour de l'ascension du Stromboli.
Malheureusement, nous voulions faire l'ascension le lendemain mais le gars de l'agence nous explique que ça ne sera peut être pas possible car il y a de gros risques de brouillard et que dans ce cas, les guides ne font pas d'excursions.
Il nous dit alors de repasser demain vers 11h pour savoir si c'est possible de partir pour l'heure d'après.

On est alors un peu déçu car on avait remarqué que le prochain jour d'ascension se faisait le jour de notre départ des îles et que c'est le lendemain ou jamais.

On se laisse pas abattre pour autant et on décide d'aller faire une "petite" balade sur Lipari.

Sinon les autres soirs lorsque nous rentrions des autres îles on visitait un peu le centre historique de Lipari et flânions dans la rue principale.

 Ascension vers l'observatoire de Lipari 5,2km, 1 heure 30

On décide alors de monter vers l'observatoire de Lipari qui offre une superbe vue sur Vulcano.
Le chemin de départ n'est pas du tout indiqué, on prend un peu la route au hasard en se disant que c'est sûrement par là !!

Ce jour-ci il faisait très chaud à Lipari et nous sommes partis en plein milieu de l'après-midi donc notre "petite balade" s'est vite transformée en une rude ascension car effectivement, ça grimpe bien !!!

Arrivés à l'observatoire on une vue imprenable sur tout Vulcano et son cratère fumant !!

On décide de continuer un peu notre chemin au travers un sentier pas vraiment banalisé au bout duquel on observe les fameux Faraglioni, des rochers pointus sortants de la mer et qui seraint selon la légende, les deux doigts d'éole ! Le plus haut s'élève à 78 mètres hors de l'eau.

A notre retour, nous sommes rinçés !! Un bon petit repas préparé par nos soins et au lit car la journée de demain devrait être le Stromboli !!

■ A mi-chemin

■ Vue de Vulcano depuis l'observatoire de Lipari

■ Les Faraglioni

Sandwicherie chez Gilberto e Vera

A Lipari il existe une petite épicerie qui fait, au dire du Routard, les meilleurs panini d'Italie.

Il s'agit de la sandwicherie Gilberto e Vera et on souhaite vérifier si cela est exact. Elle est située près de la marina corta de Lipari dans une petite ruelle.
On choisi donc chacun un panini sur la longue liste que l'on emportera le lendemain en rando.

Et là...l'extase... Nous confirmons la réputation de ce lieu car c'est réellement excellent !! Tellement excellent que l'on y retournait chaque jour avant de prendre le ferry pour une autre île pour qu'ils nous préparent notre pique-nique !!!
Pour les gourmands je ne le conseille que trop bien, j'en salive toujours....
De plus c'est très consistant et bon marché, 5€ seulement le panini.

Vulcano

Nous voici devant l'agence Da massimo à 11h comme prévu pour venir aux nouvelles et là grosse déception, l'excursion et bel et bien annulée... Adieu le Stromboli... Mais devant l'annulation de dernière minute, l'agence avait décidé de déplacer cette excursion au vendredi, soit la veille de notre départ mais encore une fois sous réserve du temps qu'il ferait ce jour là. Nous sommes donc super heureux de cette nouvelle en croisant les doigts pour que la prochaine soit la bonne.

Du coup, on se "rabat" sur Vulcano pour cette journée car il ne nous reste plus que l'après-midi en fait. Et comme c'est l'île la plus proche, on ne perdra pas trop de temps.
On file au port à l'agence Siremar pour prendre nos billets pour vulcano et 15 minutes plus tard, nous voici à bord !

On sait bien que l'on est à Vulcano rien qu'à l'odeur !! Il s'y dégage une forte odeur d'oeufs pourris dû à la présence d'une forte concentration de souffre. Effectivement, à l'arrivée les roches sont toutes jaunes !

On place nos sacs à dos sur les épaules et on se dirige droit vers le grand cratère de Vulcano.

 L'ascension de Vulcano ?km, 2 heures

L'ascension est assez simple et ne présente pas de difficultés. Au sommet à 391 mètres, il est possible de faire le tour du sommet du cratère de la Fossa.
On commence par prendre à droite car la montée semble plus raide par la gauche.

Au point le plus haut du cratère il faut bien ancrer ses pieds dans le sol car ça souffle fort !!

On descend alors en direction des vapeurs et des dépôts de souffre sur les roches.
Il est déconseillé de descendre dans le cratère car l'air y est appauvri en oxygène et vous risqueriez de gros ennuis si vous y alliez.
En tout cas nous savions tout ça, et nous ne sommes pas descendus...en tout cas pas par là.... En effet, en suiveuse que je suis, j'ai vu un homme descendre vers l'extérieur du cratère en contrebas. Je me suis donc di, "tiens c'est par là le chemin"...Donc on l'a suivi, sauf qu'au lieu de passer tout droit au travers des vapeurs de souffre et de les avoir aux pieds, nous les avions directement au niveau du visage.... Je sais c'est bête et dangereux mais sur le coup on n'a pas réfléchis..
Donc panique à bord car les vapeurs nous brûlaient la gorge et le nez, on a vite déguerpis d'ici en nous répétant qu'on avait vraiment joués les idiots...

Mis à part ce petit épisode où nous avions coupés nos cerveaux, Vulcano est très impressionnant et le fait de voir ses fumerolles te laissent bien savoir que là-dessous, il se passe quelque chose !

■ Fumerolles

■ Fleur de Souffre

■ Fleur de souffre

 Les bains de boue

 3€/adulte+douche


Après être revenus au port, on va jeter un oeil aux fameux bains de boue de Vulcano.
Il s'agit d'une grande mare de boue grisâtre où l'odeur est très prononcée...
On s'est quand même laissés tenté par l'expérience mais sans grand enthousiasme de ma part je dois dire !!

Il y a une cabine à disposition pour se changer et des douches.

Je trempe déjà un pied... le contact avec la boue est très spécial mais le fait que ça soit chaud permet d'y mettre un deuxième pied.
Le m'avance tout doucement dans la boue de peur d'y tomber car on ne voit pas qu'elle peut être la profondeur. Par contre pour s'y plonger, j'avoue avoir un peu galéré !! Vraiment l'odeur me répugnait un peu mais j'avais l'impression d'être la seule car les gens autour se badigeonnaient de boue !! En effet il parait que cette boue à des vertus thérapeutiques en ce qui concerne les rhumatismes ou l'eczéma.

Au bout de quelques minutes, hop me voici ressortie de la boue pour une bonne douche !! Et là oh surprise !! L'odeur ne part pas de ma peau !!! Nous voici alors condamnés à sentir l'oeuf pourri pendant près de 2 jours malgré une tonne de gel douche à chaque fois !!
Pareil pour les vêtements que nous portions ce jour, ils furent "contaminés" eux-aussi et malgré les lessives, on sent toujours cette petite odeur nauséabonde donc un conseil, prenez de vieux vêtements qui partirons direct à la poubelle si vous comptez faire les bains de boues !!

On décide ensuite de pendre un verre dans un petit bar proche du port en attendant le ferry.
C'est ici qu'on a mangé le plus succulent des granits à la figue de barbarie de Sicile !! Un régal !!

Après on se dirige vers le port car notre ferry ne va pas tarder. Enfin c'est ce qu''on croyait !! En Sicile, ce ne sont pas vraiment des stressés de la vie, au contraire !! Nous sommes enfin montés dans le ferry après 2h30 de retard !! Apparement c'est normal et courant !

Salina

Pour notre deuxième île on souhaite aller sur Salina.
On réserve cette fois-ci encore avec Siremar mais les horaires font que l'on ne pourra pas y rester très longtemps.
Ce que nous souhaitons voir se trouve à l'opposé du port donc nous avions prévu d'y aller en bus mais une fois arrivés sur place, on consulte les horaires et on se rend compte que pour faire les 11kms de bus, il nous faudrait près de 3 heures avec tous les arrêts et différentes pauses...

Ainsi on a décider d'aller à pied le long de la route vers Lingua, un petit bourg de pêcheurs où se trouve aussi un lac qui est une ancienne salineraie. On peut aussi profiter de la mer mais là-bas ce sont des plages de galets.

On a ensuite flâner autour du port à notre retour et comme effectivement notre bateau de retour était tôt nous n'avons pas pu faire beaucoup plus.
Belle île qui aurait mérité d'y dormir pour pouvoir la parcourir convenablement.

Stromboli

Cette fois-ci c'est bon !! Départ à 12h pour le Stromboli !!! Pas de brouillard et enfin ce que nous attendions tant est à portée !!

Nous avons rendez-vous devant l'agence Da Massimo puis on se dirige vers le petit port pour monter sur notre bateau le "Miriana".

Nous n'allons pas tout de suite au Stromboli car nous faisons une pause baignade et repas à Panarea.

 Panarea

On coupe le trajet vers le Stromboli par une pause à Panarea. Et elle est la bienvenue car le mal de mer commençait à nous prendre !!

On s'arrête d'abord en mer une vingtaine de minutes pour profiter d'une baignade dans les superbes eaux de l'île.

Ensuite, tout le monde se sèche et on part au port de Panarea pour la pause déjeuner.
On est comme des gamins lorsqu'il s'agit de déballer nos succulents sandwichs de Lipari !!!

On a juste le temps de faire un petit tour dans les magasins et de prendre un granite et hop, on repart dans le bateau et cette fois-ci, les choses sérieuses vont commencer !

■ Arrêt baignade à Cala Junco

■ Cheminée de gaz en mer

 Le Strombolicchio

Il s'agit d'une toute petite île qui est en fait une partie du volcan du Stromboli (Un neck).
Tellement petite que ne s'y trouve qu'un phare maritime qui fonctionne grâce à l'énergie solaire.

 L'ascension du Stromboli ?km, 3 heures

Ca y est !! Nous y voilà enfin !!
On met le pied sur le Stromboli en étant un peu nauséeux à cause d'un petit mal de mer.

On se dirige vers la maison des guides de Magmatrek dans le village.
Les guides procèdent à une inspection du matériel.
A savoir que pour monter sur le Stromboli, il faut avoir des chaussures de rando, de l'eau, de la nourriture, une lampe frontale, des piles de rechange, un coupe-vent, un pull, un pantalon et un t-Shirt. (Pour info, nous avons fait l'ascension au mois de septembre et sommes restés en short tout du long).

Nos chaussures n'étant pas suffisamment montantes, le guide nous dit d'aller en louer dans une location de matériel à côté. Ils louent aussi des lampes frontales et des coupe-vent au cas où.
Munissez-vous de votre carte d'identité ou passeport, il servira de caution.

Etant fin prêt, les guides nous fournissent les casques et on débute la rando à 16h30.

Notre groupe était composé d'une quinzaine de personnes et donc je me suis bêtement dit que le rythme allait forcément être un peu cool pour que tout le monde suive mais je me suis trompée !!
En effet, nous avions un rythme assez soutenu et fait 2 pauses pour toute l'ascension.
Un couple a même rebroussé chemin lors de la deuxième pause.

Au cours de l'ascension, le guide nous explique deux trois petites choses sur le Stromboli et on observe derrière nous d'immenses nuages de fumée, témoins de la manifestation explosive du volcan !

Au final, nous avons parcouru près d'un kilomètre de dénivelé en 3heures de marche. Cela nous a permis d'arriver au sommet au coucher du soleil, vers 19h30.

Quelques mètres avant notre point d'observation, le guide nous stoppe une vingtaine de minutes pour que l'on se change (Eh oui, le t-shirt de rechange intervient ici, ça fait du bien d'être au sec après une raide montée) et que l'on mette nos casques.

■ L'arrivée au port

■ Le début de la randonnée

■ Une éruption vient d'avoir lieu derrière

■ Vue sur le début du groupe

■ Arrivée au sommet au coucher du soleil

■ Derniers mètres pour surplomber les éruptions

 Observation des éruptions

On avance doucement sur une arête du cratère qui surplombe deux bouches de lave.

On a de la chance, le ciel s'est découvert il y a peine 10 minutes !!

Le guide nous trace une ligne au sol à ne pas franchir pour ne pas risquer un affaissement du bord du cratère.

On reste alors à observer l'activité volcanique durant une heure, qui avec le recul nous a semblé si courte !!!

On s'assoit alors sur le sol très chaud pour profiter du spectacle.

Le guide nous avait dit auparavant qu'une éruption se produisait à peu près toute les demi-heure, nous nous avons eu le privilège d'en voir 5 environs !

C'est vraiment impressionnant !! Un éruption à gauche, une coulée de lave à droite...

Difficile à décrire mais cela reste gravé dans la mémoire et les 3 heures de marche sont déjà oubliées !!

Le guide en profite aussi pour nous dire que s'il se produit une très grosse éruption avec expulsions de pierre, il ne faut pas courir mais bien resté immobile et lever les yeux vers le ciel afin de voir où les pierres tombent et se décaler au dernier moment. Rassurant quoi !!

Plus le temps passe et plus la nuit s'installe, laissant apparaître le contraste rouge de la lave en pleine nuit !

Et là, déjà, la voix de notre de guide : "On repart"....

■ Une des bouches

■ Une coulée de lave

■ Une éruption

 La descente du Stromboli ?km, 2 heures

Tout le monde se lève et installe les lampes torches sur les casques.

On se réunit tous et le guide nous dit qu'il n'y aura qu'une seule pause car il y aura le vide d'un côté avec une visibilité réduite à nos pieds, qu'il y a évidemment le risque de chute de pierres et qu'il ne faut donc pas trainer.

Pour la descente, 2 heures suffisent mais c'est vrai qu'avec le manque de lumière, il faut faire très attention et redoubler de vigilance.

A l'arrivée au village, on rend les casques et les chaussures et rejoignons le bateau aux alentours de 23h.
Une fois assis, la plupart des personnes sont vite tombées dans les bras de Morphée !!

Le Stromboli, on lit souvent qu'il faut le faire au moins une fois dans sa vie, et bien je confirme !!!

Cefalù

On quitte Lipari en ferry dans la matinée et quelques heures plus tard, nous voici de nouveau en Sicile.

Nous devions attendre la camionnette du garage sur une tonnelle blanche mais vu que personne ne venait, on décide de passer un petit coup de fil et 5 minutes après nous étions en route pour retrouver notre Fiat Panda !

Cette fois-ci,direction Céfalù. Il s'agit de la dernière ville à visiter, ça sent la fin des vacances...

 La rocca ?km, 1 heure

A droite de la piazza Garibaldi se trouve un grand escalier qu'il faut emprunter car c'est en haut de celui-ci que se trouve le départ pour accéder à la Rocca.

C'est une randonnée bien agréable qui permet un super point de vue sur tout Cefalù depuis ses 270 mètres de hauteur.
La rando ne présente pas de difficulté en elle-même mais c'est avérée un peu raide pour nous car nous sommes parti juste après un petit déjeuner gargantuesque !!!

Une fois redescendus, direction la plage avec baignade et bronzette au programme avant de reprendre la route pour boucler la boucle : Retour à Palerme pour une dernière nuit avant de s'envoler pour Paris !

Cette fois les vacances sont bien finies et on passe tout le temps du vol à regarder nos magnifiques photos de Sicile !!

 Hébergements

 Hébergements

PALERME Astoria Palace Hotel 54€/nuit+petit-dej

PLUS
Parking gratuit, belles chambres bien équipées.

MOINS
Un peu éloigné du centre ville si on veut le rejoindre à pied

ERICE B&B Da Clelia 55€/nuit+petit-dej

PLUS
Chambre à louer dans un appartement très propre.
La "mama" est venue nous apporter notre petit-déjeuner sorti tout droit de la boulangerie.
Un petit parking est à disposition au pied de l'immeuble.
Pas très éloigné du téléphérique.

MOINS
Pas de climatisation !!! Juste un ventilateur au-dessus du lit !
Une salle de bain un peu "vintage" avec une pomme-douche vraiment pas nerveuse !

AGRIGENTE Colleverde Hotel 81€/nuit+petit-dej

PLUS
Superbe chambre !!
L'hôtel en met plein la vue avec un magnifique jardin et un excellent restaurant ouvert avec vue sur la vallée des temples.
Parking à disposition et hôtel proche de la vallée des temples.

MOINS
Rien

SYRACUSE Hôtel Scala Greca 40€/nuit+petit-dej

PLUS
Rien

MOINS
Hôtel situé dans un endroit pas vraiment agréable et loin de tout. Semble peu sécurisant.
La chambre est petite et vielliote, la salle de bain est dans une sorte de couloir.
A bannir !

ORTYGIE Hôtel Posta 74€/nuit+petit-dej

PLUS
Hôtel très bien situé, proche du centre d'Ortygie à pied.
Très agréable avec une belle petite chambre.
Le personnel est à l'écoute.
Très bon petit-déjeuner.

MOINS
Pas de parking privé mais proche du parking Talete où on peut laisser la voiture sous gardiennage à un prix raisonnable

CATANE Hôtel Biscari 50€/nuit+petit-dej

PLUS
Hôtel sympathique disposant d'un grand atout à Catane: le parking privé ! Pensez à réserver car il s'agit d'une petit cour intérieure où le gardien vous gare lui-même la voiture (Et c'est bien préférable vu la grandeur de la cour!!). Mais au moins pas d'inquiétude de ce côté-ci.
Proche du centre ville à pied.
L'été c'est un vrai plaisir de prendre un bon petit-déjeuner sur le toit de l'hôtel!!!

MOINS
Salle de bain privé mais à l'autre bout du couloir !

FRANCAVILLA DI SICILIA Hôtel d'Orange 35€/nuit+petit-dej

PLUS
Bel hôtel proche des gorges de l'Alcantara. Les plus, un prix bas et la mise à disposition de la piscine située sur le toit de l'hôtel !! Génial !!
Le restaurant de l'hôtel est très bon et le personnel super agréable. Ils nous ont même offert un petit digestif en fin de repas.
Petit-déjeuner au top !

MOINS
Seul bémol mais qui ne nous a personnellement pas dérangés, l'hôtel est isolé de tout, ne comptez pas sortir le soir, il n'y a rien !!

TAORMINA Continental Hotel 79€/nuit+petit-dej

PLUS
Très bel hôtel avec wifi au bout de la rue principale de Taormina. Logiquement pas de parking mais vu que nous sommes arrivés tôt, nous avons pu laisser la voiture juste devant l'entrée principale de l'hôtel!
Vous rejoignez en 5 minutes le centre de Taormina.
Nous devions partir tôt le lendemain matin pour prendre le ferry à Milazzo et ils ont alors acceptés de nous préparer un petit-déjeuner à l'avance pour nous.
Chambre spacieuse et bien équipée.

MOINS
Rien

LIPARI Caze Vacanze Arcobaleno 55€/nuit+petit-dej

PLUS
Bel appartement très grand tout équipé (Frigo, cuisine, sèche-cheveux...).
Accès à la terrasse sur le toit avec transats et tables.
Le petit-déjeuner était compris mais il fallait pour cela faire une petite marche d'une dizaine de minutes pour accéder à une sorte de bar-boulangerie où l'on choisissait deux viennoiseries avec une boisson juste en présentant la carte de la casa vacanze. Super endroit où prendre le petit-dej avec un large choix !!
Appartement dans une rue très calme.

MOINS
Situé à l'autre bout de la rue principale de Lipari. A pied depuis le port, comptez bien un bon quart d'heure de marche mais cela à néanmoins l'avantage de vous assurer des nuits tranquilles loin du bruit de la rue !

CEFALU Bouganville B&B 80€/nuit+petit-dej

PLUS
Superbe endroit où loger à Cefalù !!
Tenu par un charmant couple qui prendra de son temps pour vous dire quoi voir, quoi faire à Cefalù avec un chaleureux accueil.
L'endroit est superbe avec une décoration de très bon goût et moderne.
Le petit-déjeuner est excellent et très frais !
Parking privé.

MOINS
Un peu loin pour rejoindre le centre ville à pied.
Salle de bain privée mais à l'extérieur de la chambre

PALERME Casena Dei Colli 53€/nuit+petit-dej

PLUS
Très bel hôtel avec un petit jardin.
La chambre est très moderne et confortable.
Le restaurant de l'hôtel est succulent.
Parking privé.

MOINS
A l'écart de Palerme